Le Président Tebboune regagne Alger après une visite de travail en Egypte    Visite du Président Tebboune en Egypte : activer les mécanismes de concertation et de coordination    Faki: "l'UA et ses partenaires se mobiliseront pour soutenir le Mali" dans sa transition    Les concessionnaires s'impatientent, ils font appel à Tebboune    L'Algérie condamne    Real : Une date pour le retour de Benzema    Annulation des procédures de suspension et de retrait à compter du 1er février    «Le variant Omicron représente 60 % des contaminations»    JSK-Royal Léopards d'Eswatini décalé à jeudi    La CAF sanctionne la FAF d'une amende de 5 000 dollars    Les pharmacies d'officine désormais ouvertes jusqu'à minuit    CAN: Mahrez répond aux critiques après l'élimination de l'Algérie    Un jeune de 24 ans succombe au monoxyde de carbone    L'Algérie participe avec plus de 600 ouvrages    L'Algérie envoie une deuxième cargaison d'aides humanitaires au Mali    Ligue 1 : Le live des matches de la 15e journée    Une députée britannique affirme avoir été évincée du gouvernement car musulmane    Ce n'était pas mission impossible pour les Aigles de Carthage    Des chutes de neige sur les reliefs de l'Ouest à partir de demain mercredi    Le Brent à plus de 87 dollars    Les notaires en colère    Le sélectionneur se plaint des conditions d'hébergement    Bruits de bottes aux portes de Kiev    Les horaires de distribution réaménagés    Plus de 60 000 m2 pour abriter la première mini-zone d'activités    Vers le dénouement !    Sellal écope de 5 ans de prison ferme et Metidji de 8 ans    Plusieurs arrêtés de fermeture signés par le wali de Jijel    Le gouvernement admet la gravité de la situation    Danger sur les non-vaccinés    La police recrute dans les nouvelles wilayas    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain    Un homme apparemment déséquilibré fait 3 blessés dans un tram à Tunis    Victoire de l'ASMO devant le MC Saïda    Un malheureux «chibani» à la croisée des chemins    Numérisation de 40 œuvres    Quarante millions d'entraîneurs pour aider Belmadi    Le président Tebboune quitte Alger à destination de l'Egypte    L'enjeu céréalier    Eloge de l'amitié    «Les Algériens découvrent leur Sahara»    Comment avoir les ripoux?    Les Emirats interceptent deux nouveaux missiles houthis    Des juges qui ont le vertige...    TAM renoue avec le tourisme    «Fouroulou était chacun de nous»    Ce patrimoine qu'on nous envie    Tebboune entame aujourd'hui une visite de travail et de fraternité en égypte    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Entre exemple à suivre et agent de la colonisation
Le Père Charles de Foucauld
Publié dans La Nouvelle République le 03 - 12 - 2021

Une exposition de photographies et de textes, ouverte à Alger, sur l'œuvre du Père Charles de Foucauld, retrace le parcours atypique de l'ermite et l'ethnologue, connu pour avoir voué sa vie au service des Touaregs dans le Grand Sud algérien, un statut qui cachait bien le «Saint de la colonisation» qu'il aura été.Visible jusqu'au 10 décembre à la Basilique Notre-Dame d'Afrique à Alger, l'exposition se décline en douze panneaux qui résument la «partie apparente» de la vie du Père Charles Eugène de Foucauld (Strasbourg 1856 – Tamanrasset 1916), ancien militaire, moine trappiste et prêtre ermite promu par Le Vatican à la canonisation en mai 2022 à Rome.
Dressés à la salle des prières en forme de demi-cercle, les panneaux reviennent en image appuyées par des textes authentiques sur le parcours «exemplaire» de l'ermite qui, à l'âge de cinq ans déjà, perdait ses parents, pour grandir chez son grand-père, le colonel De Morlet.
Le père est ensuite montré à différentes étapes d'une jeunesse qualifiée d'«inquiétante», d'abord étudiant plutôt tourné vers la vie, puis sous-lieutenant au régiment de garnison à Pont-à-Mousson transféré à Sétif puis renvoyé pour ses fréquentations et ses attitudes légères, son entrée aux Ecoles, militaire de Saint-Cyr, et de Cavalerie de Saumur où il finit dernier de la liste.
Reconverti à la foi chrétienne, Charles de Foucauld vouera sa vie au service d'autrui à Béni Abbes notamment, avant de se retirer au sommet de l'Assekrem dans les montagnes du Hoggar au nord de Tamanrasset, où il s'est construit en 1911 son propre ermitage.
L'ethnologue réalisera, entre autre, quatre tomes d'un «Dictionnaire Touareg-français» et plusieurs recueils de «Textes touaregs en prose et proverbes», de «Poésies touarègues avec traduction historique» de «575 poésies en deux tomes», rassemblant plus de 6000 vers dans le parler local, ainsi que des «notes pouvant servir à un essai de grammaire touaregue».
L'homme de foi s'avérera néanmoins, doublé d'un agent de renseignements qui collaborait avec l'armée coloniale française selon plusieurs témoignages qui ont permis de reconstituer «ce qu'a dû être l'image, assez éloignée de l'icône consacrée» qu'on se faisait de lui. La plupart des Touaregs savaient que les militaires tenaient à Charles De Foucauld, «homme au visage innocent, marqué par les privations et les jeunes, soucieux dans les petits détails de ce qui pourrait améliorer leur vie matérielle et ayant fait l'effort d'apprendre leur langue», alors qu'en réalité, il n'était qu'un relais de l'armée coloniale bien infiltré parmi la population autochtone.
Il a attribué aux Touaregs sa propre admiration pour la culture française et mis dans leur bouche ce qui, au moment où il écrit, est devenu le portrait officiel du Père dans l'hagiographie coloniale. Charles de Foucauld, béatifié le 13 novembre 2005 par Benoît XVI, sera canonisé le 15 mai prochain à Rome avec six autres bienheureux.
Organisée par la Basilique «Notre Dame d'Afrique», l'exposition retraçant le parcours du Père Charles de Foucauld est également programmée, selon le recteur de la basilique, pour marquer les 150 ans de «la consécration, à Alger, de la Basilique Notre Dame d'Afrique en juillet 1872».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.