réunion président de la FAF- membres des différents staffs des Verts pour préparer le Cameroun    Man United : Martial très proche de ce club    L'UE interpellée sur l'illégalité des activités économiques au Sahara occidental    Le Président Tebboune rencontre des représentants de la communauté nationale en Egypte    Burkina Faso: incertitude autour du sort du président Kaboré, appels au dialogue    Comores : Un défenseur pour garder les buts face au Cameroun    Covid-19: le dispositif de protection reconduit pour 10 jours à compter de mardi    Handi-basket / Championnat d'Afrique : l'Algérie s'impose devant l'Afrique    Affaire Metidji: 5 ans de prison ferme pour Sellal et 8 ans à l'encontre de Metidji    Coupe de la CAF: JSK-Royal Léopards d'Eswatini décalé à jeudi    Du fleuve de sang et de larmes... au rayonnant Hirak    Le président Tebboune quitte Alger à destination de l'Egypte    Covid: malgré sa contamination, le personnel médical continue de braverla pandémie et assurer le service    Le dinar poursuit sa baisse face au dollar    Les voies de la résilience    Des reports de procès en cascade    Les notaires emboîtent le pas aux avocats    Le dernier délai de la Cnas d'Alger aux employeurs    Les Verts n'ont jamais raté les matches barrages    MSF accuse la coalition menée par l'Arabie saoudite    L'Amérique livre le premier Super Hercules à l'Algérie    Le ras-le-bol des Oranais    "La physionomie des couples algériens a beaucoup évolué"    Farès Babouri veut nous faire sortir de notre zone de confort    Le prix "Halli-Ali" décerné à Mohamed Yadadène    Colloque sur l'engagement intellectuel durant la Guerre d'Algérie    Quelque 4 millions d'euros et 1 million d'USD d'exportations hors hydrocarbures en 2021    Tebboune entame aujourd'hui une visite de travail et de fraternité en égypte    Un soldat français tué à Gao    De l'ecstasy et du kif traité saisis par la police    «La hausse des prix n'est pas à l'ordre du jour»    La FAF suspend momentanément les compétitions    La grève des boulangers massivement suivie    L'association culturelle «Saharienne», un outil de valorisation des artistes et des arts    Coups de théâtre à répétition !    Bouira - Université : suspension des cours jusqu'à début février    RC Kouba: Est-ce la bonne saison ?    La solution des autotests    «50% des centres inaptes à accueillir l'examen»    La junte nomme les membres du Conseil national de transition    Quel crédit accorder à l'initiative?    Le rapport déposé incessamment sur le bureau de l'APN    Où en est la ruée vers l'or?    123 morts en 4 jours    Focus sur les intellectuels    L'ADN de la Nation algérienne    Pionnier de la musique kabyle    Les avocats prônent la prudence    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La fraude, on y est, c'est le FLN qui le dit !
Publié dans Le Soir d'Algérie le 07 - 12 - 2021

Si la fraude a toujours été une constante des élections algériennes, on pouvait à peu près recenser trois manières de l'appréhender, ou de s'en plaindre après coup. En l'occurrence, les islamistes sont les... Convaincus que dans de pareilles épreuves, la performance est dans la surenchère et consubstantiellement dans l'audace — au sens le plus éhonté du terme — ils y vont franchement, sans se poser de question. Ils savent que tout se fait et se défait loin de ceux qui peuvent s'en offusquer, c'est donc à « ceux-là » qu'ils s'adressent en exclusivité. Ils y vont avec une suggestion et une arrière-pensée.
La suggestion, prétentieuse mais répondant tout de même à une vraie présence dans l'opinion, est que dans un scrutin à la régulière, les islamistes seraient devant. Puis l'arrière-pensée qui introduit la menace : si on ne gagne pas, c'est qu'il y a fraude. Il faut donc en tenir compte à l'heure des... répartitions. C'était systématique. Et à l'heure de la distribution, ils ont toujours apprécié le «travail en aval», le reste étant de pure forme. Il y a ensuite les partis catalogués dans la mouvance démocratique, notamment le FFS et le RCD. Comme ils vont généralement aux élections à... tour de rôle, ils s'en prennent à la fraude et aux fraudeurs dans la même fréquence. Ceux-là, ils commencent par dire aux Algériens que les dés sont pipés mais... nous serons quand même de la partie. Enfin, par alternance, là aussi. Et bien sûr, ils confirment toujours leurs craintes dans la désillusion des lendemains de dépouillement. Il y a, enfin, ceux qui fraudent et appellent à la fraude.
À tout seigneur tout honneur, c'est le FLN qui tient le haut du pavé en la matière et c'est normal, son clone étant rapidement installé dans un rôle de second couteau. Quant aux «7 et 8», cartes sans points mais utiles dans le jeu, il était convenu, dès le départ, que ça prendrait ce qu'on voudrait bien leur donner, y compris quand on ne leur donne rien ! C'est donc le FLN qui avait l'habitude de faire dans le cynisme le plus gros, quand il n'est pas grossier : nous sommes les premiers ? Eh bien, nous sommes encore plus... premiers que vous ne le pensez ! Vous pensez qu'il y a de la fraude ? D'accord, mais nous en sommes les... premières victimes. Qui a fraudé alors ? Des loups solitaires, des... zones de non-droit ou des voleurs anonymes. Jamais le système, jamais l'administration publique, jamais les... fraudeurs ! On désespérait d'entendre ça, cette fois-ci, le nouveau préposé au FLN, dont on n'arrive décidément pas à retenir le nom, vient de nous soulager !
S. L.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.