Chanegriha préside l'ouverture d'un colloque national sur "l'eau au cœur des conflits internationaux"    Complexe sidérurgique de Bellara: exportation de 100.000 tonnes de produits ferreux en 4 mois    Algérie ferries: ouverture des ventes des titres de transport pour la saison estivale    Position de l'UE sur le Sahara occidental: vaine tentative de Rabat de contourner la légalité internationale    Dimajazz de Constantine: la troupe ONB et Samira Brahmia en clôture    Man City : Grealish prend la défense de Mahrez    Campagne de prévention et de sensibilisation sur les risques liés à la saison estivale    Boxe/Mondiaux féminins 2022: Khelif et Chaïb en lice lundi    Le Président Tebboune poursuit sa visite d'Etat en Turquie    Le Mali annonce son retrait de tous les organes et instances du G5 Sahel    Ligue 1 (30e j): l'USMA s'offre le derby face au MCA (1-0)    Covid-19: une bonne hygiène de vie recommandée    PSG : Mbappé a fait son choix    HCLA : la fierté linguistique n'est pas synonyme de renfermement    Révision des subventions: La commission installée dans les prochains jours    Cour d'appel du Tribunal militaire: Peines confirmées pour Bounouira, Belekcir et Zitout    Ligue 1: Un championnat professionnel dites-vous ?    Tebboune en Turquie: Un nouvel élan à la coopération bilatérale    Poutine et la victoire de l'Ukraine à l'Eurovision    Centre d'enfouissement de Hassi Bounif: Une autonomie financière grâce à la valorisation des déchets    Khenchela: 5 morts et 2 blessés dans une collision    Les plages de la corniche passées au peigne fin: Les constructions illicites, les espaces verts et l'éclairage en ligne de mire    Fluctuations des données    Partenariat: Les raisons de l'abandon du projet « Desertec »    L'école et l'arche sociale mouvante    La culture du vivre-ensemble commence à l'école    Tlemcen: Un «Souk Okadh» avec une touche locale    Brèves Omnisports    La Turquie prête à discuter    Affrontements entre groupes armés à l'ouest de la capitale    Entre l'Eurovision et Marioupol    Le produit national à l'honneur    Coups de théâtre à la cour d'Alger    Un réseau de trafic de psychotropes démantelé    Un test de taille pour l'Exécutif    Le nouveau plan de circulation    «Nous amorçons une nouvelle étape»    L'Algérie assure ses arrières    6 ans de prison pour deux douanières    L'université apporte sa touche    Salah rassurant avant la finale    Chams Eddine Djebassi en concert    Sortie à Alger    Comment valoriser le legs ancestral    Ouargla/Tamanrasset: large affluence du public aux portes ouvertes sur la santé militaire    Chanegriha installe le nouveau DGDSE    A quels scénarios s'attendre ?    Biatour annonce sa candidature    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Plus de 80 auteurs maintenus au concours littéraire Mohammed-Dib dans sa 8e édition
Association la grande maison
Publié dans Le Soir d'Algérie le 20 - 01 - 2022

Le conseil du prix littéraire Mohammed-Dib a rendu publique la liste des candidats auteurs pour participer à la huitième session récompensant les meilleures œuvres littéraires dans les trois versions : arabe, amazighe et française.
En effet, l'on apprend de l'association la Grande Maison que 87 auteurs dans les trois langues sont maintenus à ce concours littéraire de la meilleure publication, dont une trentaine en langue arabe, à l'exemple de La mort du capitaine, de Hamid Abdelkader ; Au commencement était le verbe d'Amel Bouchareb ; La lampe de la porte ouest de Djaïli Ayachi ; Tout ce qui reste de Hakima Djomana Djeribie ; Une heure après la patrie de Asmaa Belghachem, ou encore, Mémoire sans couleur de Nadia Benrabie. Dans la langue amazighe, le comité a retenu huit auteurs, dont Aoudia Zohra, Abelkader Abdi, Cylia Moula, Massika Touati, Mina Aggaz-Yahiaoui, et Hamid Bessad. Quant à la littérature française, le comité a maintenu 40 œuvres (romans et recueils), entre autres Sur le chemin des sables en feu de Brahim Sadok, Faim blanche de Amin Zaoui, Zelda de Meriem Guemache, Le mauvais génie de Nadjib Stambouli, Derrière les larmes de ma grand-mère de Ferroudja Ousmer, Le seuil du moment de Leila Hamoutene.
Cette session, donc, récompensera un recueil de nouvelles ou un roman pour chacune des trois versions proposées au concours : arabophone, amazighophone et francophone. Le volume global de l'œuvre devra être d'un minimum de 100 pages. Pour rappel, le prix littéraire du nom du romancier algérien Mohammed Dib (1920-2003) vise à encourager les écrivains algériens d'expressions arabe, amazighe et française. Depuis sa création en 2001, l'association culturel la Grande Maison œuvre, avec le consentement de l'auteur de son vivant, à promouvoir «l'œuvre dibienne», à l'organisation d'ateliers d'écriture, de théâtre, de cinéma et de dessin, à rendre accessible un fonds documentaire important et à assurer la relève avec la création du prix littéraire Mohammed-Dib.
Notons, enfin, que la septième édition de ce prix avait distingué en langue arabe Abdelmounaïm Bensayeh, en tamazight Mourad Zimu, et en langue française Mustapha Benfodil.
B. Henine


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.