ANIE: Six postulants ont demandé un rendez-vous pour le dépôt de leurs dossiers    Médias: Célébration de la Journée nationale de la presse ce mardi    Où la ruée vers la vente d'or physique mènera les bourses occidentales ?    Côte d'Ivoire: "bilan satisfaisant" de la commercialisation de l'anacarde    Investissements : Le pouvoir politique défunt d'essence totalitaire, a toujours bloqué les initiatives    SYRIE: Un soldat turc tué en Syrie après une attaque kurde    Commerce - Djellab appelle le partenaire américain à contribuer à l'accroissement du volume d'exportations de l'Algérie hors hydrocarbures    L'accord sur le Brexit validé par les 27 Etats membres    AS Monaco: L'Algérien Slimani buteur et passeur face à Rennes (3-2)    Boumerdes : Une femme à la tête de la ligue de football de la wilaya de Boumerdes    Souk Ahras: Hausse sensible de la production du liège en 2019    Adrar : atelier de travail sur la valorisation économique de l'arganier    Mila: Tayeb Zitouni " La préservation des cimetières des chouhada, fait partie de l'intérêt pour l'Histoire"    Festival national de poésie féminine : Le patrimoine constantinois à l'honneur    Littérature chinoise: Des illustrations de la littérature classiques chinoise lancées à la Foire du livre de Francfort    Bensalah procède à un mouvement    Le coach Belatoui ne s'enflamme pas    Augmentation des cas de cancer du sein en 2019    Nouvelles publications du CRASC d'Oran    Rabehi met en garde contre les "fake news"    Jean-Pierre Fabre désigné candidat de l'ANC à la présidentielle 2020    Mazda : nouveau teaser de son futur véhicule électrique    La victime succombe à ses blessures    La nouvelle Opel Corsa n'aura pas de version sportive OPC    Gica, premier producteur en Afrique    Saâdani nargue le gouvernement    "C'est urgent", selon l'INESG    Projeté au Festival du court métrage de Nouakchott    Les gardiens nominés pour le trophée Yachine    Real : Ramos ne lâche pas Zidane    Six demandes de rendez-vous déposées auprès de l'ANIE    L'Algérie dans le groupe D en compagnie du Maroc    «Nos structures de maintenance sont certifiées par l'aviation civile»    CNAS : Le système de gouvernance critiqué    TIZI-OUZOU : Un jeune de 26 ans sauvagement assassiné à Boghni    ECOLE PRIMAIRE ‘'CHEIKH ABDERRAHMANE DISSI ‘' A MOSTAGANEM : La surcharge de deux classes irrite les parents d'élèves    Drapeau amazigh : Quatre détenus devant le juge au tribunal de Sidi M'hamed    Des enseignants protestent devant le siège du ministère de l'Education    Londres demande officiellement le report du Brexit    Le football local victime de bricolage    Taoufik Makhloufi et Walid Bidani honorés à Alger    Appel à l'arrêt de «l'instrumentalisation de la justice»    Pedro Sanchez sous pression de la droite en Espagne    Derniers préparatifs au Louvre pour l'exposition «Léonard de Vinci»    "Synapse" de Noureddine Zerrouki en compétition officielle    L'Afrique dans toute sa splendeur    Saisie de plus de 47 kg de kif traité    Visioconférence à l'Ecole supérieure de police «Ali Tounsi»: Unification de la terminologie sécuritaire utilisée dans les médias    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





ALLOCATION DE SOLIDARIT� AUX PERSONNES �G�ES EN FRANCE
Les retrait�s �migr�s sont concern�s
Publié dans Le Soir d'Algérie le 02 - 07 - 2008

Dans Le Soir Retraite du 19 mars 2008, vous avez �voqu� l�allocation de solidarit� aux personnes �g�es pour les retrait�s de France ayant une retraite faiblement r�mun�r�e. Je suis un retrait� de France mais r�sidant en Alg�rie. Ma retraite (couple) ne d�passe pas 262 euros. Ai-je droit � cette allocation de solidarit� ? Ali Tehami, Boumerd�s
ASPA ou allocation de solidarit� aux personnes �g�es. L'ASPA peut �tre attribu�e, sous condition de ressources, aux personnes qui n'ont pas suffisamment cotis� aux r�gimes de retraite pour pouvoir b�n�ficier d'un revenu suffisant, � l'�ge de la retraite. L'ASPA remplace une dizaine de prestations qui fusionnent en une allocation unique. Toutefois l'ensemble de ces anciennes prestations est maintenu si l'adh�rent ne fait pas de demande d'ASPA pour int�grer le nouveau dispositif. Les anciennes allocations remplac�es par l'ASPA sont les suivantes : l'allocation aux vieux travailleurs salari�s (AVTS) ; l'allocation aux vieux travailleurs non salari�s (AVTS) ; l'allocation aux m�res de famille (AMF) ; l'allocation sp�ciale vieillesse ; l'allocation vieillesse agricole (AVA) ; l'allocation suppl�mentaire du Fonds de solidarit� vieillesse (FSV) ; l'allocation viag�re aux rapatri�s ; la majoration vers�e pour porter le montant d'une pension de vieillesse au niveau de l'AVTS et le secours viager.
Les b�n�ficiaires. Sont concern�es : les personnes �g�es de 65 ans et plus ; les personnes �g�es de 60 � 65 ans et reconnues inaptes au travail ; les personnes seules (c�libataires, veuves, divorc�es, s�par�es), les concubins ou partenaires li�s par PACS. Elles doivent percevoir une pension de retraite ; �tre de nationalit� fran�aise, r�fugi�e, apatride ou poss�der un titre de s�jour attestant la r�gularit� du s�jour en France ; r�sider en France ou dans un �tat de l'Union europ�enne ; avoir des ressources inf�rieures � un plafond (643,29 euros par mois pour une personne seule et 1126,77 euros par mois pour un couple au 01/01/2008).
Le montant. Il est �gal � la diff�rence entre le montant de la retraite du b�n�ficiaire et le montant du minimum de ressources garanties aux personnes �g�es. Le montant de l'ASPA est fix� en fonction de vos ressources. Montant maximum de l'ASPA au 01/01/2008 : 628,10 euros par mois pour les personnes seules, et 1126,77 euros par mois lorsque les deux conjoints, concubins ou partenaires li�s par un PACS en b�n�ficient. Votre allocation vous sera attribu�e en m�me temps que votre retraite si vous d�posez votre demande au m�me moment que votre demande de retraite ou dans les 3 mois qui suivent le premier paiement de votre retraite. Dans les autres cas, votre allocation vous sera pay�e le premier jour du mois qui suit la date de r�ception de votre demande d'allocation.
Remarques : Son attribution s'accompagne d'un certain nombre d'autres avantages : exon�ration de l'imp�t sur le revenu, des imp�ts locaux (taxe fonci�re et taxe d'habitation) et de la redevance audiovisuelle, gratuit� des transports en commun dans la plupart des villes, avantages tarifaires divers... La demande est � adresser � la caisse du r�gime de retraite de base dont d�pend principalement l'assur�, au moyen d'un formulaire.
CERTIFICAT DE R�SIDENCE EN FRANCE DE DIX ANS MENTION �RETRAITɻ
Circulation facilit�e pour les anciens �migr�s. Plusieurs lecteurs, anciens �migr�s retrait�s et revenus s'installer en Alg�rie, nous posent souvent la question � propos des nouvelles dispositions de l'accord alg�ro-fran�ais relatives � l'obtention notamment d'un certificat de r�sidence en France de dix ans mention �retrait�. Nous publions ci-dessous les conditions d'obtention de ce certificat. Ce certificat de r�sidence est attribu� � tout ressortissant alg�rien qui a justifi� d'une r�sidence habituelle en France, qui y a exerc� une activit� professionnelle et a cotis� par l� m�me � un syst�me de retraite.
B�n�ficiaires. Le ressortissant alg�rien qui a r�sid� en France sous le couvert d'un certificat de r�sidence de dix ans a �tabli sa r�sidence habituelle hors de France et est titulaire d'une pension contributive de vieillesse liquid�e au titre d'un r�gime de base fran�ais de S�curit� sociale. La pension peut �tre de droit propre � retraite allou�e � la personne qui a elle-m�me cotis�, ou de droit d�riv� � pension de r�version pour la veuve du retrait� d�c�d�.
Droits ouverts par le certificat. Le certificat de r�sidence portant la mention �retrait� permet � son titulaire d'entrer � tout moment en France pour y effectuer des s�jours d'une dur�e maximum d'un an. L'int�ress� est ainsi dispens� de solliciter un visa d'entr�e. Le titre ne permet pas l'exercice d'une activit� professionnelle. Droits du conjoint. Le conjoint du titulaire du certificat mention �retrait�, qui a r�sid� r�guli�rement en France avec lui, b�n�ficie d'un certificat lui conf�rant les m�mes droits, qui porte la mention �conjoint de retrait�.
D�marches. La demande de certificat est d�pos�e soit aupr�s de la pr�fecture fran�aise de r�sidence soit, si le demandeur vit hors de France, aupr�s du consulat ou de l'ambassade du pays o� il a �tabli sa r�sidence habituelle. Dans ce dernier cas, le pr�fet comp�tent pour d�livrer le titre est celui du d�partement o� il d�clare vouloir s�journer, m�me temporairement, pour Paris, le pr�fet de police.
Pi�ces � fournir.
Elles sont les m�mes que celles exig�es pour la d�livrance d'une carte de s�jour mention �retrait� ou �conjoint de retrait� aux autres ressortissants �trangers, r�gime g�n�ral.
Renouvellement du certificat. Le certificat mention �retrait� est renouvel� de plein droit.
Co�t. Le certificat est d�livr� et renouvel� gratuitement


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.