Un terroriste capturé à Ouargla (MDN)    Entrepreneuriat féminin en Algérie : La frilosité des banques mise à l'index    Intempéries à Tizi-Ouzou: fermeture de la RN 25 pour cause d'éboulement    18 mois de prison requis contre le hirakiste Abdellaoui Ahmed    Marches à Paris et à Bruxelles le 1er décembre    Dans une ambiance tendue    «De nouveaux Hassi-Messaoud et Hassi-R'mel, c'est fini !»    Le régime des ayatollahs ébranlé à Téhéran    Deux enfants blessés par les forces d'occupation israéliennes près de Ramallah    Le billet retour de la dignité    Belmadi : «Ne croyez pas que le Botswana est un adversaire facile»    Ifticène, nouvel entraîneur    Y a-t-il un malaise au Mouloudia ?    L'Olympiakos menace de quitter la Super League    Benzema pose un problème de fond    Brahimi, meilleur joueur des mois d'octobre et novembre    Un nouveau directeur de campagne pour Tebboune    Plus de 40 nouveaux cas de diabète par mois à Ouargla    ACTUCULT    Retour à Amoudé, la Brûlée    Arezki Metref hôte de la ville de Mascara    Le "hirak" s'invite à Marseille    Linda Hamed refuse de présenter le 19 heures de la Chaîne III    Report au 1er décembre du verdict dans deux affaires distinctes de Hassan Hammar    Belaid: ''le peuple seul habilité à conduire l'Algérie à bon port''    CAN-2021 (2e journée). Botswana – Algérie (ce soir, 20h) : Les Verts veulent confirmer leurs débuts en fanfare    Bilan des incendies survenus cet été : Signe alarmant du recul du niveau de conscience citoyenne    Aïn El-Turck: Les averses mettent à nu les défauts d'entretien des routes    Nouvelle opération de rapatriement: 70 Subsahariens en situation irrégulière transférés vers leur pays    M'sila: 475 quintaux de blé tendre destinés à la contrebande saisis    Les portraits géants des présidents portent malheur    Elogia et Home Design Algérie: Deux salons dans une mixité professionnelle    Tiaret: Trois morts dans un carambolage    Une activité de proximité à Alger    Hausse des ventes au détail sur Internet lors de la frénésie d'achats du "Double 11"    Promouvoir le devoir citoyen    élection présidentielle du 12 décembre Marches de soutien dans plusieurs wilayas de l'Est    Prises de fonctions Aymane Benabderrahmane désigné nouveau gouverneur de la Banque d'Algérie    ANNABA Insistance sur la sensibilisation et la culture d'alerte pour combattre la traite des êtres humains    Tizi-Ouzou: la commission pour la prise en charge des personnes sans abris installée    Déclaration de l'origine des fonds en devises aux étrangers :    Chili : Accord historique pour une nouvelle Constitution    USA : Donald Trump et le chaos diplomatique permanent    Para-athlétisme / Mondiaux-2019 : La sélection algérienne de retour au pays, auréolée de 16 médailles, dont deux or    Shanghai : Macron appelle la Chine à s'ouvrir davantage    10e Fica : une sélection documentaire à la hauteur    Fica: Projection d'un documentaire en hommage au maître du diwane Mohammed Bahaz    CONSTANTINE Festival international Dimajazz: oud et sonorités électro au menu de la 4e soirée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





LA FOR�T DU SAHEL DE ZEMMOURI-EL-BAHRI
Une vocation de tourisme de masse � Boumerd�s
Publié dans Le Soir d'Algérie le 10 - 08 - 2008

Depuis le d�but de la cette saison estivale, la for�t du Sahel de Zemmouri-El-Bahri (Boumerd�s) est le point d�attraction d�un flux consid�rable d�estivants, familles, visiteurs et promeneurs pour qui elle constitue un p�le de tourisme de masse par excellence.
En d�pit d�un d�ficit en commodit�s n�cessaires, cette for�t de la c�te de Boumerd�s, distante d�une quinzaine de kilom�tres du chef-lieu de wilaya, n�en constitue pas moins une attraction majeure pour les amateurs de camping, qui y affluent des wilayas voisines telles que Tizi-Ouzou, Bouira, Blida et m�me du sud du pays. Cette forme de tourisme n�est pas sans cons�quences pour les professionnels du tourisme dans la r�gion, dont les �structures et �tablissements implant�s dans cette for�t ou dans sa p�riph�rie accusent, ces derni�res ann�es, un recul dans leur fr�quentation par les vrais touristes tant nationaux qu��trangers�, selon des g�rants de ces structures. Le propri�taire d�un des plus beaux villages touristiques modernes de la r�gion n�a pas manqu�, � ce titre, d�exprimer son appr�hension �si jamais cette situation venait � perdurer �. �A ce jour, nous n�avons pas encore accueilli le nombre de visiteurs ambitionn�, en d�pit de l�am�lioration des conditions d�accueil et de nos prestations�, a-t-il d�plor�, affirmant que �nos prix n�ont pourtant pas �volu� d�un iota". Et d�encha�ner pour faire remarquer qu'�une majorit� d�estivants exprime une pr�f�rence pour le tourisme de masse pour des raisons �conomiques�, soulignant que les �gens viennent en g�n�ral en solo ou en groupe passer une journ�e au bord de la mer pour repartir sit�t le soir venu chez eux�. �L��loignement ne constitue point une contrainte pour eux, en raison de la grande disponibilit� des moyens de transport�, a-t-il expliqu�. Pour sa part, le g�rant d�un camping familial priv� implant� en plein c�ur de la for�t du Sahel n�y va pas avec le dos de la cuill�re pour d�clarer vertement que ce �genre de tourisme n�est pas dans notre int�r�t � et que si �la situation perdure cela va affecter le tourisme qualitatif�. Aussi, n�arrive t-il pas � s�expliquer cette �volte-face des gens vis-�-vis des �tablissements touristiques� d�autant plus que �les prix sont demeur�s les m�mes�, soutient-il �comparativement � ces derni�res ann�es ou nous affichions complet d�s le d�but de la saison�, rel�ve-t-il nostalgique. S��tendant sur une surface de 800 ha repartis entre les communes de Zemmouri, Legata et Cap- Djinet, la For�t du Sahel, qui est travers�e au sud par la RN24, est couverte de pin d�Alep et maritime. La caract�ristique premi�re de ce site, dont la plus grande part est situ�e dans la commune de Zemmouri, est qu�il est demeur� � ce jour � l��tat vierge, renfermant en son sein une v�g�tation luxuriante et diversifi�e, m�l�e � une pittoresque pin�de, en plus de montagnes et plages sablonneuses aux eaux pures s��tendant sur plus de 4 km de rivages. De par ses ressources et potentialit�s naturelles uniques, ce site est consacr� comme un p�le d�attraction non seulement en saison estivale, mais �galement tout au long de l�ann�e, en p�riode de vacances scolaires notamment, durant lesquels les visiteurs y affluent pour une curwe d�oxyg�nation et de rafra�chissement � l�ombre de ses arbres, endroit invitant au bivouac pour d�guster un d�jeuner sur l�herbe loin des turbulences et de la pollution de la ville. De plus, ce site est tr�s sollicit� par les �quipes sportives du pays qui y effectuent des stages de pr�paration et entra�nements divers. Un grand nombre de vendeurs de glaces, th� et boissons fra�ches sillonnent actuellement la for�t du Sahel, pour proposer des rafra�chissants aux amateurs de la vill�giature. Il s�agit de jeunes en qu�te d�une source de revenus, issus pour une grande partie d�entre eux des wilayas de l�int�rieur du pays. Pr�s de 8 camps de toile sont actuellement install�s sur ce site, mais une grande partie d�entre eux se trouve � l�abandon, du fait de la n�gligence de leurs g�rants et propri�taires, � la diff�rence de ceux g�r�s par les grandes entreprises � l�image de Sonatrach, qui ont toujours la pr�f�rence des estivants qui y jettent leur d�volu.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.