DGSN: la salle omisports de Kouba baptisée du nom de Hacène Lalmas    Rencontre nationale sur les coopératives théâtrales les 28 et 29 mars    Plan d'urgence en cours d'élaboration pour relancer le sport d'élite en Algérie    Tennis/Tournoi international ITF juniors: Perez Pena et Mehdi Sadaoui sacrés    La résilience du régime algérien    Appel au parachèvement du processus de mutation démocratique pour l'édification de la nouvelle Algérie    Sahara occidental: Brahim Ghali réitère son appel à l'ONU à assumer ses responsabilités    Mokri appelle à prévenir les "conflits d'intérêt" et à œuvrer à édifier un Etat de droit    Parti FFS : Démission collective de membres de l'Instance Présidentielle    APRES UNE VISITE D'ETAT EN ARABIE SAOUDITE : Le Président Tebboune regagne Alger    Djerad félicite le nouveau chef du gouvernement tunisien pour sa prise de fonctions    FORMATION AU METIER D'AVOCAT : Le concours d'accès au CAPA relève de l'UNOA    Le procès Hamel et Tayeb Louh reporté au 19 mars    POUR NON-CONFORMITE DE LA POUDRE DE LAIT UTILISEE : Fermeture d'une laiterie privée à Mostaganem    CORONAVIRUS : L'Algérie n'a enregistré aucun autre cas positif    TRIBUNAL SIDI M'HAMED : Kamel Chikhi condamné à 8 ans de prison ferme    Les locaux de Logitrans auraient été perquisitionnés    SANS SALAIRE DEPUIS 7 MOIS : Les journalistes de ‘'Temps d'Algérie'' interpellent le Président    Arsenal: l'immense déception d'Arteta    Le hirak entame sa 2e année en force    CRISE DU LAIT EN SACHET : La spéculation perdure à Oran    LOGEMENTS SOCIO-LOCATIFS DE FRENDA (TIARET) : La liste des 1183 logements sera connue le 16 avril    Des enfants inventeurs reçus par les ministres Sid Ali Khaldi et Yacine Djeridane    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    Coronavirus: le Premier ministre instruit les parties concernées à prendre les mesures nécessaires    Juventus: l'avenir de Sarri lié à Lyon ?    Décès d'Idriss El Djazairi : une carrière vouée aux bonnes causes    LE CARACTÈRE ET L'AMBIVALENCE DE CERTAINS DE MES COMPATRIOTES    Algérie- Maroc : conjuguer le Hirak au pluriel maghrébin    MOULOUD MAMMERI UNE MORT INJUSTE    Fourar: aucun autre cas positif de Coronavirus en Algérie    Blida: report du procès de Abdelghani Hamel et de Berrachdi au 19 mars prochain    Dziri quitte l'USM Alger    Berraf maintient sa démission du COA    Les pharmacies d'Oran prises d'assaut    L'Espagne et la France fustigées    T'es pas mon frère !    Les revendeurs «partenaires»    An I du Hirak, tentative de dévoiement et décantation !    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Les «gilets jaunes» s'invitent à la Berlinale    Pollution : pointé du doigt, le monde de l'art fait sa mue tardive    Jeux méditerranéens 2021: la capacité du parc hôtelier d'Oran doublera    Grève de l'Education: Suivi mitigé dans les écoles primaires    Perspectives prometteuses pour le renforcement de la coopération bilatérale    Les expatriés du Groupe Volkswagen jettent l'éponge    ENI donne des détails sur son employé atteint du virus    Les avocats continuent de denoncer    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





LES MARAIS DE LA MACTA DE MASCARA
Pour une meilleure protection du patrimoine
Publié dans Le Soir d'Algérie le 05 - 02 - 2009

Les marais de la Macta constituent un patrimoine qui exige une meilleure protection pour faire face aux atteintes qui se traduisent par la destruction de la faune et la flore.
Ceci passe par la cr�ation d�un �tablissement qui assurerait cette mission. La zone humide de la Macta a �t� inscrite par le gouvernement alg�rien sur la liste des zones humides d�importance internationale, �tablie dans le cadre de la convention internationale de Ramsar (Iran), dans le but de promouvoir la conservation et l�utilisation rationnelle des zones humides. Il y va de la protection des plantes et de certaines esp�ces d�oiseaux auxquels est assur� un lieu de passage lors de leur migration. La zone humide constitue �galement un r�servoir scientifique et � ce propos nous apprenons que des �tudiants de l�universit� de Mascara y ont effectu� de nombreux travaux pour pr�parer leurs th�ses. A ce jour, on se contente, en termes de protection, de randonn�es de gardes forestiers de la Conservation de Mascara mais est-ce suffisant ? Ainsi, les gardes ont d� utiliser les grands moyens et proc�der � une saisie chez un fellah qui s��tait permis outrageusement de labourer environ 100 ha de la zone dite int�gr�e. Ceci a eu bien s�r pour effet de dissuader d�autres contrevenants. La chasse constitue elle aussi un danger pour la zone. Lundi dernier, nous avons parcouru une partie des marais de la Macta dont la superficie totale est de 44 000 ha environ et dont 9 000 se trouvent en zone prot�g�e. La presque totalit� de la zone se trouve sur le territoire de la wilaya de Mascara avec des communes riveraines que sont Macta Douze, Mohammadia, Sidi-Abdelmoumen, Sig, Bouhanifia, Ras-El-A�n Amirouche et Ala�mia, alors que du c�t� d�Oran se trouve Marsat El-Hadjadj, et pour ce qui est de Mostaganem, c�est la localit� de Fornalia. La zone est parcourue par trois oueds qui sont Oued Sig, Oued Habra et Oued Tine. Alors que nous transitons par Douar Raouz, nous apercevons des d�charges sauvages, signe que quelque part l�on se fiche royalement de ce qui est commis. Nous apercevons alors les premi�res poules d�eau. Plus loin, nous sommes surpris par un vol d�oiseaux d�rang�s par le passage d�une locomotive. Nous sommes alors aux limites frontali�res avec la wilaya d�Oran et un panneau indique �Zone humide de la Macta prot�g�e�. A proximit�, un garde forestier nous montre une borne et elles sont environ 14 � avoir �t� install�es pour d�limiter la zone int�gr�e. A c�t� de nous, l�embouchure o� se rejoignent les oueds Habra et Sig. Ils constituent l�exc�dent en eau provenant des bassins versants de B�ni- Chougrane et on constate alors ce qu�ils v�hiculent comme d�tritus et autres sachets en plastique. Le paysage est magnifique et au milieu des marais, un monticule appel� Djebel Zbara ou Djebel Kleh, � une altitude de 39 m�tres. Nous apercevons alors sur l�eau un nombre impressionnant d�oiseaux et ils devaient �tre, selon un responsable des for�ts, rompu � l�exercice du comptage, plus de 400, on ne les distingue pas nettement, observ�es � la jumelle, il s�av�re que ce sont des foulques macroul. Ce sont 12 esp�ces d�oiseaux qui vivent dans les marais de la Macta alors que les migrateurs sont �valu�s au nombre de 13 environ. On recense, aussi, le renard roux, le chacal dor�, le sanglier, le h�risson, la porc-�pic et la tortue. C�t� v�g�tation, 6 types de plantes la composent, les plus pr�pond�rants sont le sal sola et le triplex. Face � tout ceci, vous aurez du mal � quitter les lieux.
M. Meddeber
MOCTA DOUZE
C�l�bration de la journ�e des zones humides avec les �l�ves du CEM Hamri-Djelloul
Une louable initiative que celle de la Conservation des for�ts qui a choisi le CEM Hamri-Djelloul dans la commune de Mocta Douze pour c�l�brer la Journ�e mondiale des zones humides. Des expositions et une journ�e d�information ont permis aux �l�ves de cet �tablissement de d�couvrir les r�alit�s de la zone humide dans la p�riph�rie de laquelle se trouve leur localit�. L�on tentera � travers les interventions de sensibiliser les �l�ves sur cette n�cessit� de prot�ger ladite zone. En cette ann�e 2009, le slogan de cette Journ�e mondiale est : �D�amont en aval ces zones humides nous relient les uns aux autres�. Des r�compenses seront remises aux meilleurs �l�ves qui avaient particip� � un concours �crit sur ce sujet.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.