«Affranchir l'Algérie du vice de la corruption avant les élections»    L'aveu d'une gouvernance pourrie    Report au 1er juillet du jugement en appel du sénateur Boudjouher    Des carrés blancs pour se distancer de la lutte des clans    La charte des droits et libertés rendue publique    Le conseil de la concurrence fait le point    «La corruption n'est pas un phénomène, c'est un système qu'il faudrait changer»    Ali Haddad écope de 6 mois de prison    Courrier des lecteurs    Serraj refuse tout dialogue avec Haftar    Prison à vie requise pour les généraux Diendéré et Bassolé    «Il fallait monter en puissance»    Les actionnaires sur le banc des accusés    Salah Assad honoré pour l'ensemble de sa carrière à Doha    L'arrivée au Caire avancée de 24 heures    Belmadi : "Il est parti sans raison…"    Mellal : "La JSK dispose désormais d'un staff technique de haut niveau"    Nouvelles de l'Ouest    Débuts satisfaisants pour les candidats    102 élèves ont obtenu 10/10    Les candidats entre soulagement et appréhension après l'épreuve de mathématiques    1 candidat au BEM et 2 de ses complices devant la justice pour fraude via un réseau social    Des pollueurs par excellence    60 participants à Sidi M'hamed-Benaouda    Manifestation «Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011» : Le chapiteau de tous les scandales    Le sujet de lettres arabes fait polémique    ACTUCULT    "Pour que cesse la censure !"    Médéa : La place du 1er Novembre fait pitié    Parution : Amour sublime, un roman de Abdelkader Gouchène    Sa gestion sera confiée à une EPIC de wilaya: La plage artificielle des Genêts officiellement ouverte l'été prochain    Equipe nationale: Une notable progression est à relever    RC Relizane: Le président Hamri jette l'éponge    Une attitude pour le moins équivoque    Requête pour un réarmement moral de l'Algérie    Avionneur : Boeing veut réduire la portée et la durée de certains essais    Prévarication, concussion, corruption, dilapidation    Ecole supérieure d'infanterie de Cherchell : Sortie de neuf (9) nouvelles promotions d'officiers et de sous-officiers    Sénégal : Le "dialogue national" engagé, "nécessaire" ou "jeu de dupes"?    Après une pique à l'Iran : La Royal Navy a-t-elle déployé des troupes en mer d'Oman ?    Guerre commerciale : Tarifs douaniers, le "Guerre et Paix" de Donald Trump    Foire internationale d'Alger : Ouverture de la 52e édition ce mardi avec la participation de 15 pays    Seat algérie : main-d'oeuvre gratuite pour la première vidange    Rajoelina obtient la majorité absoluedes députés    Ali Haddad écope de 6 mois de prison ferme    Mohamed Morsi meurt pendant son procès    L'ex-P.-dg du CPA placé sous mandat de dépôt    130 millions DA pour l'aménagement de lazaouia de Sidi Cheikh    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





ALORS QUE L�ANN�E SCOLAIRE A �T� COURTE ET B�CL�E
Les parents d��l�ves entre r�signation et inqui�tude
Publié dans Le Soir d'Algérie le 05 - 05 - 2010

L�ann�e scolaire s�ach�ve en queue de poisson. Elle aura �t� l�une des plus courtes de l�histoire de l�Alg�rie en raison des larges mouvements de gr�ve qui l�ont jalonn�e, au grand dam des parents d��l�ves qui redoutent, avant tout, que leurs enfants en p�tissent. Ceci d�autant que la Coupe du monde, l��v�nement plan�taire qui se d�roulera au mois de juin prochain, imposera l�ach�vement des cours pr�matur�ment � la fin du mois de mai.
F.-Zohra B. - Alger (Le Soir) - D�s le d�but de l�ann�e scolaire, les syndicats autonomes ont annonc� la couleur en entamant une gr�ve qui s�est �tal�e sur 21 jours, provoquant le courroux des associations des parents d��l�ves. Les gr�ves et journ�es de protestation se sont poursuivies par la suite, paralysant les cours et obligeant la tutelle et les responsables des �tablissements � �tablir dans l�urgence un programme de rattrapage en vue d�achever le programme. Mais le stress rattrape les parents d��l�ves � l�approche des examens de fin d�ann�e. Et si certains d�entre eux affichent une attitude calme, arguant que les sujets d�examens ne porteront que sur les le�ons re�ues, d�autres paniquent du fait que leurs enfants n�ont pas assimil� tous les cours. Pour A. Mohamed, p�re d�une coll�gienne, la situation est pr�occupante. Pire, dira-t-il, elle est d�sesp�r�e, puisque, selon lui, sa fille, perturb�e pas la s�rie de gr�ves, a vu son niveau baisser. �Nous sommes inquiets et aurions pr�f�r� que cette ann�e soit d�clar�e blanche. Il ne sert � rien de se voiler la face en voulant � tout prix nous rassurer que les sujets ne porteront que sur les cours dispens�s �, a d�clar� le parent d��l�ve. Mme Lamia D. abondera dans le m�me sens en confiant qu�elle consacrera les vacances scolaires de ses enfants aux cours de soutien intensifi�s. �J�ai trois enfants scolaris�s dans les diff�rents paliers et on ne se r�sout pas � partir en vacances car nous avons remarqu� une baisse de leur niveau et il faut qu�ils se rattrapent en pr�vision de l�ann�e prochaine. Il est s�r que les cours de rattrapage ne leur ont pas suffi pour assimiler les cours rat�s�, s�indigne cette maman. Faisant r�f�rence, par ailleurs, � la Coupe du monde qui implique que l�ann�e scolaire sera imp�rativement boucl�e � la fin du mois de mai, d�autres parents ont insist� sur le fait qu�aucun �v�nement ne n�cessite que l�ann�e soit �b�cl�e� et le programme p�dagogique s�rieusement amput�. �Nos enfants ont d�j� souffert des s�ries de gr�ves, ils n�ont pas assimil� tous les cours et devront, en sus, terminer les cours et les examens le 25 mai. Cette situation est inqui�tante, et la tutelle aurait mieux fait de proclamer l�ann�e blanche�, explique une autre parente d��l�ve. Mais ces avis ne sont pas partag�s par tous les parents puisque certains d�entre eux s�estiment satisfaits du fait que leurs enfants ne seront examin�s que sur les cours dispens�s au cours de l�ann�e. Ils voient ainsi une possibilit� pour leur prog�niture de ne r�viser qu�un nombre r�duit de cours et d�avoir un maximum de chances de passer en classe sup�rieure. �Mes enfants ont pu terminer le programme de rattrapage au niveau de leurs �tablissements scolaires, et franchement, nous pr�f�rons �tre optimistes et aborder les examens de fin d�ann�e dans la s�r�nit�. Ainsi, ils n�auront � r�viser qu�un nombre r�duit de cours, ceux qu�ils auront termin�s d�ici la mi-mai�, explique un parent d��l�ve. Si les avis des parents divergent, il n�en demeure pas moins que les �l�ves, en d�pit de l�intensification des cours de rattrapage et de la limitation des sujets d�examen, subiront in�vitablement les effets d�une ann�e scolaire men�e tambour battant et interrompue par des gr�ves cycliques.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.