Le 53 ème vendredi de la contestation populaire à Sétif. Un an déjà    Tebboune préside une réunion du Conseil des ministres    Le décret publié au Journal officiel    Belhimer souligne l'urgence de les réguler    Il a atteint 1,9 % en janvier    Une loi sur les religions ravive les tensions du passé    Le groupe Ooredoo confirme l'expulsion de Nickolai Beckers    Concert de Hasna El Becharia    Le Barça perd un joueur avant d'affronter Naples    Communiqué du Conseil des ministres    Adoption de l'avant-projet de loi relatif à la lutte contre la discrimination et le discours de haine    Andy Delort répond encore à Neymar !    L'amendement de la Constitution vise à édifier un Etat fort et à protéger la société contre les turbulences    LAGHOUAT : Deux sœurs meurent asphyxiées    DEMANTELEMENT D'UN IMPORTANT RESEAU DE TRAFIC DE DROGUE : La police saisit plus d'un kilo de kif à Mostaganem    MINISTERE DU COMMERCE : Rezig reçoit une délégation du FMI    Plus de 356 kg de cannabis et plus de 162.000 comprimés psychotropes saisis à Alger en 2019    L'Algérie présente au Salon international de l'Agriculture de Paris    Ajax : Le successeur de Ziyech a signé    Actes racistes en Europe, inquiétude face à la montée de l'extrême droite    Ligue 1 (Classement des buteurs): Abid revient à un but de Belhoucini    Secousse tellurique de magnitude 3.0 à Sidi Bel-Abbes    Aviron: le président de la Fédération internationale en visite de travail à Alger    Gros risques sur les banques    Le chef rebelle Riek Machar investi vice-président du Soudan du Sud    Les discussions sur la Libye reprendront mercredi à Genève    Burkina Faso : plus de 700 000 déplacés en 2019    Le Chabab, un leader bien fragile    L'angoisse monte en Italie    La Chine progresse dans le traitement des patients atteints du nouveau coronavirus «Covid-19»    De Yalta au monde unipolaire et à l'avènement d'un nouveau monde multipolaire -1re partie-    Des potentialités inexploitées    Le saviez-vous… ?    Un samedi sur un air de vendredi à Tizi Ouzou    L'Algérie en quatrième position    ...sortir ...sortir ...sortir ...    "La poésie d'Anna Gréki répond à notre actualité"    Amour et oppression dans la Chine du VIIIe siècle    Un bon, devenu une brute et un truand !    Mes fausses notes    Coronavirus: la propagation du virus inquiète l'OMS, l'Europe menacée    Une exposition collective d'arts plastiques sur le patrimoine historique algérien à Alger    Agriculture: une convention de soutien et d'accompagnement des startups dans le Secteur    Ligue 2 : Pas de boycott de la 20e journée    Mouvements de grèves sauvages: Le ministère de l'Education met en garde    Regards opposés    Tébessa: Un mort dans une collision    Lancement du nouveau Groupement algérien des acteurs du numérique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Marché pétrolier: Le brut toujours en baisse
Publié dans Le Temps d'Algérie le 08 - 02 - 2018

Les prix du pétrole ont reculé légèrement, hier, en cours d'échanges européens avant les données hebdomadaires sur les stocks américains et après trois séances de baisse marquée dans un marché renouant avec la prudence.Vers 11H20 GMT (12H20 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 66,70 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 16 cents par rapport à la clôture de mardi. Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de «light sweet crude» (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le contrat de mars cédait 27 cents à 63,12 dollars. Depuis vendredi, les cours du baril sont entraînés dans le mouvement de vente qui frappe tous les actifs à risque. «La baisse était modérée comparée au carnage qu'il y a eu à Wall Street. Cette baisse du marché action n'est pas due à une faiblesse de la croissance mondiale, donc le prix du pétrole résiste», a commenté Jasper Lawler, analyste chez London Capital Group. Les analystes digéraient également le rapport de l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA) sur les perspectives du marché. «L'EIA prévoit une production américaine de brut de 10,6 millions de barils par jour en 2018 et de 11,2 millions de barils par jour en 2019, soit une révision à la hausse de 300.000 barils par jour par rapport aux prévisions publiées en janvier», a souligné l'Agence dans un communiqué publié mardi. «Ces révisions prouvent que personne n'arrive à prévoir l'ampleur de la hausse de production de pétrole de schiste, et surtout pas l'Opep», a estimé Olivier Jakob, analyste chez Petromatrix. L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et dix autres producteurs, dont la Russie, se sont engagés fin 2016 à limiter leurs extractions pour permettre au marché de retrouver l'équilibre. L'accord, qui a été renouvelé deux fois et court à présent jusqu'à fin 2018, a permis aux prix de décoller, mais les producteurs américains, qui ne sont pas engagés dans cette initiative, multiplient leur production. Dans ce contexte, les données hebdomadaires de l'EIA sur les stocks américains et sur la production nationale donneront un indice de la production à moyen terme. Pour la semaine achevée le 2 février, les analystes tablent sur une nouvelle hausse de 3 millions de barils des réserves de brut, d'un million de barils de celles d'essence et sur une baisse des stocks d'autres produits distillés (fioul de chauffage et diesel) de 1,5 million de barils, selon un consensus compilé par l'agence Bloomberg.
Mais la fédération professionnelle de l'American Petroleum Institute (API), qui publie ses propres données à la veille de celles de l'EIA, a fait état d'une baisse inattendue des stocks de brut, selon plusieurs analystes.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.