CRISE POLITIQUE : Les partis de l'alternative démocratique rejettent le dialogue    EXPORTATIONS DU CIMENT : 30 millions de dollars de ciment exportés en 5 mois    Hafid Derradji qualifié de ‘'terroriste''    EGYPTE : Des dizaines de supporters algériens bloqués au Caire    AU PROFIT DES NOUVEAUX BACHELIERS : Les portes ouvertes sur l'université    GROGNE DES IMAMS : Hadjimi menace d'un vendredi blanc !    SURETE DE WILAYA DE MASCARA : Deux vendeurs de boissons arrêtés    TIARET : Belkacem Zaidouri, le chahid éclaireur    Scènes de liesse populaire à Béjaïa    «Un dialogue serein ne peut cohabiter avec des arrestations pour délit d'opinion»    Mihoubi plébiscité à la tête du RND    Grandiose !    Boisson naturelle pour lutter contre le stress    D'Arles-Avignon au Milan AC, le parcours exceptionnel de Ismaël Bennacer    ACTUCULT    Bensalah peut-il rester jusqu'à la présidentielle ?    Lourdes condamnations de deux élus pour meurtre    Vu au Cairo Stadium    Accueil triomphal pour les Verts    Un sacre… un conte de fées    En France, la fête jusqu'au bout de la nuit…    Plus du tiers des ménages ruraux en insécurité alimentaire    Al-Baghdadi Al-Mahmoudi libéré    Un pétrolier algérien dirigé vers les eaux territoriales iraniennes    Algérie, les dangereuses liaisons émiraties    Un taux de réussite de 50,41% au bac    Il a purgé sa peine : Hadj Ghermoul libéré    Explosion de joie sur fond de révolution    Formation de 400 jeunes dans les arts dramatiques    Témoignage sur un paradis perdu    Coup d'envoi des festivités    Mostaganem : Trois frères impliqués dans un trafic de drogue    Oran : Deux morts en marge de la fête après la victoire des verts    De la catastrophe écologique à la désertification    Merci, El Khadra !    Montage automobile, les vrais coupables !    Chantiers à l'arrêt, crédits bloqués, patrons en prison: L'économie nationale en panne    Le festival de la chanson oranaise revient    Maroc : Son implication dans le trafic de drogues, un danger direct pour la paix et la sécurité    Iran : Téhéran rappelle aux Etats-Unis leur situation géographique    Bourses : Les actions européennes reculent dans un climat tendu    Solaire : Saint-Etienne (France) passe au vert    Invité à la Radio : Karim Younes contre ceux qui rejettent toutes les initiatives et ceux qui veulent d'un dialogue sans les mesures d'apaisement    Chine : Huawei lève le voile sur son propre système d'exploitation    Et le peuple algérien créa le «Hirak» !    Côte d'Ivoire : Polémique sur l'usage des réseaux sociaux par les stars du coupé décalé    L'Asus Rog Phone 2 aura droit à un Snapdragon 855 Plus    Apple va probablement abandonner ses claviers papillon    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Médias: Le nombre de journalistes tués augmente de près de 60%
Publié dans Le Temps d'Algérie le 03 - 05 - 2018

A l'occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse, célébrée aujourd'hui, plusieurs ONG dressent le bilan de l'exercice du métier de journaliste à travers le monde. L'année 2018 aura été la plus meurtrière pour les journalistes. Le nombre de journaliste tués de par le monde a augmenté d'environ 60%. Selon les chiffres données hier par l'ONG suisse Presse Emblème Campagne (PEC), depuis janvier dernier, plus de 40 journalistes ont été tués dans le monde, ce qui induit une augmentation de près de 58% comparé à l'an dernier. Pour la seule journée de dimanche dernier, il a été enregistré la mort de 9 journalistes en Afghanistan dans des explosions. L'ONG Presse Emblème Campagne estime dans son rapport que dix-huit pays sont concernés, parmi eux l'Afghanistan suivi du Mexique et de la Syrie. L'ONG se dit inquiète face à ces violences et lance un appel aux Etats afin de mieux protéger les journalistes. De son côté, Reporter Sans Frontières, dans son baromètre des violations de la liberté de la presse publié le 25 avril dernier, estime qu'en 2018, 23 journalistes ont été tués et 176 emprisonnés, soulignant que la liberté de la presse s'est sérieusement dégradée dans le monde en 2017.
Les journalistes face à un climat de haine aux USA
RSF s'inquiète du climat de haine auquel font face les journalistes en Europe et aux Etats-Unis. Sur le continent africain, RSF souligne que les conditions d'exercice des journalistes dans 22 des 48 pays sont difficiles, mais note quelques améliorations dans la région subsaharienne. Dans son classement mondial de la liberté de la presse 2018, le meilleur élève reste la Norvège, suivie de la Suède. Si Malte fait mauvaise figure en occupant la 65e place, la République tchèque est, elle, à la 34e place, la Slovaquie en 27e position, la Turquie s'affiche come le plus mauvais élève de la classe en se classant à la 157e position. Les plus mauvais élèves sur le continent africain, selon RSF, sont l'Erythrée, le Soudan et Djibouti. L'Algérie occupe la 136e place, devancée par la Palestine à la 134e place, alors qu'Israël est à la 84e place. Dans son rapport, RSF souligne également les fréquentes coupures d'accès à internet dans plusieurs pays comme l'Ethiopie, le Tchad, la République démocratique du Congo ainsi que le Cameroun afin de bloquer l'accès et la circulation de l'information. Au Moyen-Orient, l'Egypte et l'Arabie saoudite sont au bas du classement. En Asie, la Corée du Sud a gagné 20 places, contrairement au Combodge (142e) ou à la Chine (176e). De l'autre côté de l'Atlantique, les USA occupent la 49e place au vu de la situation des médias qui n'est pas reluisante depuis l'élection de Donald Trump. Plus au Sud, le Mexique et le Venezuela chutent dans le classement en occupant respectivement les 147e et 143e places. Enfin, à l'occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse, le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a déclaré hier sur le site internet des Nations unies : «(...) je demande aux gouvernements de faire davantage pour que la liberté de la presse soit respectée et les journalistes protégés. En soutenant la liberté de la presse, nous défendons notre droit à la vérité».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.