Un journaliste en Algérie n'est pas toujours un flic.    Mali: la Cédéao appelle à l'arrêt des manifestations pour "continuer le dialogue"    Prise en charge de 200 ressortissants algériens rapatriés du Canada    ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : Examen de la coopération avec les Emirats arabes unis    COUR D'ALGER : Le nouveau président installé dans ses fonctions    Fin de mission pour l'ambassadeur des USA en Algérie    FINANCE ISLAMIQUE : La BNA lance le service dans deux agences à Alger    INCENDIE DE FORETS : Plus de 16300 hectares partis en fumée    ECOLE SUPERIEURE D'AGRONOMIE DE MOSTAGANEM : Protocole de clôture de l'année universitaire, 2019-2020    TREMBLEMENTS DE TERRE A MILA : Des logements et des aides financières pour les sinistrés    Covid-19: 492 nouveaux cas, 343 guérisons et 10 décès    la FAF autorise les présidents de Ligues nationales à poursuivre leur mission jusqu'à l'AGE    La lutte contre le crime organisé sur la table    L'UGCAA de Tizi Ouzou demande la prolongation des délais    Cauchemar    Ah ! La fine équipe !    Un rassemblement de soutien à l'activiste Rabah Ziani réprimé    Farès fonce vers le Lazio    La mise en garde de l'avocat de Prince Ibara    L'histoire, dernier adversaire de Lewandowski    Triste et en colère    La "carte de journaliste", l'arme fatale des autorités    "Le Hirak a beaucoup accompli, il reste l'essentiel"    Tebboune met la pression sur les ministres    Alger veut une réévaluation    Reprise à la Pêcherie    1 349 interventions enregistrées par la Sûreté de wilaya    Décès de la comédienne Nouria Kazdarli à l'âge de 99 ans    La mosquée Sidi-Ghanem de Mila n'a subi aucun dégât    Le comédien Bachir Benmohamed n'est plus    Ce n'est pas moi qui le dis !    Le moudjahid Hamana Boulaaras n'est plus    Encore un scandale à l'ESSTS de Dely Brahim : Quatre plaintes pour harcèlement contre le directeur    Hong Kong : Pékin sanctionne à son tour 11 responsables américains    On vous le dit    L'Algérie condamne vigoureusement l'attaque terroriste au Niger    PUB' : LE GRAND « FAITOUT »    LA SACRALITE DEBONNAIRE DE L'ANSEJ    Tébessa: Autre temps, autres gens...    Ankara envoie un navire de recherche d'hydrocarbures    Le gouvernement Diab démissionne    l'Algérie engagée dans une lutte sans relâche contre les menaces à ses frontières    L'Europe doute des résultats de la présidentielle    Moussaoui, la priorité du Chabab    "Benchaïra a encore une bonne marge de progression"    La composition des deux groupes connue    Polémique autour d'une publication sur Okba Ibn Nafaâ    La dernière icône de l'âge d'or du théâtre algérien    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Installée depuis 7 mois par le département du Travail: La commission peine à classer les métiers pénibles
Publié dans Le Temps d'Algérie le 17 - 07 - 2018

Les métiers pénibles semblent difficiles à classer et le consensus pour élaborer et définir leurs critères n'a pas encore été trouvé depuis sept mois déjà.
En effet, le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité Sociale, Mourad Zemali, a déclaré avant-hier, concernant l'établissement de la liste des métiers pénibles, que les concertations entre les différents partenaires se poursuivent pour tenter de parvenir à un consensus.
«Une commission technique a été créée, il y a 7 mois et œuvre d'une manière régulière à étudier et élaborer les critères définissant et classifiant les métiers pénibles. Il y aura concertation avec les divers partenaires économiques et sociaux et les représentants de la société civile pour parvenir à un consensus sur ces métiers», a-t-il fait savoir, ajoutant que «la liste des métiers pénibles élaborée sera préliminaire en tenant compte de l'évolution des sciences et des technologies». Concernant la création de micro-entreprises, le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité Sociale a insisté sur la détermination de l'Etat à maintenir le soutien et l'accompagnement des jeunes dans ce domaine.
Pour ce qui est de l'aide à l'emploi, Mourad Zemali a souligné, à l'occasion d'une visite de travail à Skikda, que «ces dispositifs d'aide à l'emploi ont diffusé l'esprit entrepreneurial parmi les jeunes et ont porté leurs fruits en participant à la création de richesses et d'emplois».
Dans de nombreuses entreprises, il a été constaté que les travailleurs contractuels sont très nombreux, et rares sont ceux qui bénéficient d'un contrat à durée indéterminée. Dans ce sens, M. Zemali a appelé les entreprises à permaniser les jeunes travaillant dans le cadre du dispositif d'aide à l'insertion professionnelle. Cependant, le responsable du département du Travail a justifié le gel de la permanisation au sein des administrations par le fait que «cette opération est soumise à diverses lois et concours, assurant que le ministère de tutelle tente de transférer ces travailleurs vers le secteur économique», non sans encourager les jeunes à opter pour la création de micro-entreprises.
Par ailleurs, et pour éviter de longs déplacements aux personnes malentendantes de la région, une annexe des prothèses auditives de l'Office national d'appareillages et accessoires pour handicapés (ONAAPH) a été inaugurée par le ministre au niveau de la CNAS de Skikda pour assurer le suivi de 1.500 personnes souffrant de problèmes auditifs. Pour rappel, 27 annexes de prothèses auditives ont été créées sur tout le territoire national, en attendant d'en doter toutes les wilayas et «la formation au niveau de l'école supérieure de la sécurité sociale d'un second groupe de médecins qui prendront en charge ces patients », a précisé le ministre, soulignant que «l'ONAAPH assure la prise en charge de plus d'un demi-million d'Algériens à besoins spécifiques dont la couverture sociale est assurée à 100%».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.