AID EL FITR : Le Président Tebboune présente ses vœux à l'Armée et au corps médical    DESCENTE POLICIERE A ANNABA : Le ministère de l'Intérieur dément    CAMPAGNE DE RECOLTE DE POMMES DE TERRE DE SAISON : Un rendement record à Mostaganem    SAISON ESTIVALE A MOSTAGANEM : Les citoyens invités à rationaliser l'eau potable    AFIN DE RAPATRIER LES FRANÇAIS BLOQUES EN ALGERIE : Air France annonce 4 vols quotidiens entre Alger et Paris    DEFENSE : L'Algérie réceptionne 42 hélicoptères modernisés en Russie    Journée de l'Afrique: les Sahraouis appellent à faire pression sur le Maroc    DETERIORATION DE LA FRESQUE MURALE A ALGER : L'auteur arrêté par les services de sécurité    L'artiste Hakim Dekkar infecté par Coronavirus    197 nouveaux cas confirmés et 9 décès enregistrés en Algérie    MASCARA : Aid El Fitr cette année était plus virtuel    SURETE DE WILAYA DE TLEMCEN : Saisie de 146 kg de kif en 3 mois    GEL DESINFECTANT : La commune de Mascara passe au stade de fabrication    WILAYA DE SAIDA : Installation du nouveau directeur de l'administration locale    Les pays africains appelés à bâtir des économies plus résilientes grâce à l'intégration    Journée de l'Afrique: appel à "redoubler d'efforts" dans la lutte contre le covid-19    Fédération algérienne de Golf : "Une AG Ordinaire avant la fin de l'année"    Covid19-Saison estivale: vers un protocole sanitaire pour protéger les citoyens    Accidents de la circulation et noyades : 4 décès en 48 heures    "La triste histoire de Maria Magdalina", troisième roman de Abdelkader Hmida    Tizi-Ouzou: l'Aïd célébré à l'ombre des mesures de confinement    Sonatrach : la reprise du travail des employés se fera progressivement    Commerce: permanence respectée à 99% par les commerçants au 1er jour de l'Aïd el Fitr    Le romancier Samir Kacimi anime des ateliers d'écriture virtuels    Aid El Fitr: le Président Tebboune présente ses vœux aux éléments de l'ANP et des travailleurs du corps médical    Campagne de récolte de pommes de terre de saison : un rendement record à Mostaganem    Arts Martiaux / Classement Ligue Onechampionship: l'Algérien Mahmoudi au pied du podium    Le Premier ministre présente ses vœux au peuple algérien à l'occasion de l'Aïd El-fitr    Reprise de la compétition : Trois scénarios pour l'actuelle saison    Jamal Khashoggi : Le pardon de ses fils est «choquant»    L'Affaire Halfaya prend une autre tournure    CIO : Report des JO-2021 ?    Rassemblement des femmes à Béjaïa    Distribution de 200 000 masques à Tizi Ouzou    5 ans de prison ferme requis    Editions Chihab : Mère des Cités, un sacré polar    Indignation contre une loi sur la sécurité nationale de Pékin    Des voix dénoncent l'annexion de la Cisjordanie occupée par Israël    Les feuilles de l'automne    Zemmamouche parti pour rester    Anthar Yahia estime qu'"il n'y a pas assez de terrains"    Plus de 660 000 déplacés dans le monde depuis fin mars    La production de la fraise en net recul à Jijel    L'année judiciaire ne sera pas clôturée le 15 juillet    Beaucoup reste à faire    Lancement d'une campagne artistique en hommage au personnel soignant    "Je finalise un essai sur le règne de Bouteflika"    Une soirée ramadhanesque avec Hind Boukella    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Exposition «Un regard autrement» de Nacereddine Brahami: Authenticité et originalité
Publié dans Le Temps d'Algérie le 06 - 08 - 2018

Inaugurée le 26 juillet dernier, l'exposition «Un regard, autrement» de l'artiste-peintre Nacereddine Brahami étonne et éblouit le visiteur au Bastions 23 où se tient cette expo-vente jusqu'au 15 août prochain.
Intitulée : «Regards, autrement», l'exposition qui compte une cinquantaine d'œuvres a été organisée au centre des arts et de la culture du Palais des Raïs-Bastion 23 à Alger. D'emblée, dès le premier regard, l'exposition accroche de suite le visiteur. Par son originalité et authenticité, «Regard, Autrement» s'articule autour de trois sujets principaux. Les personnages connus et méconnus, les édifices religieux, mosquées et mausolées faisant partie de l'histoire architecturale algérienne et enfin les symboles visuels exprimant la dimension intellectuelle et l'héritage civilisationnel, culturel et social algérien. Embarquant le visiteur dans une ambiance spirituelle et lointaine, les séries de toiles proposées font d'abord découvrir les monuments et le quotidien de la ville de Tlemcen, ville natale de l'artiste. «L'annonce», «La lecture du saint coran à Djamâa Lekbir», «La visite des proches», «La porte de l'éternité», ou encore «Le marché, rue Khaldoun»...sont autant de toile que le plasticien propose pour faire découvrir des monuments cultuels, des ruelles, des tranches de vie et des medersas de la ville de Tlemcen. Dans ces toiles, l'accent est mis, notamment, sur l'architecture traditionnelle des vieux quartiers de la ville, sur les costumes d'époque aujourd'hui patrimoine populaire ainsi que des lieux d'enseignement en reproduisant des étudiants dans leur accoutrement de l'époque. Nacereddine Brahami propose également au visiteur de découvrir les mausolées de la ville, la grande mosquée de Tlemcen dans des aquarelles semi figuratives comme «La porte du mausolée Sidi Boumediene», «Le repos, mausolée de Sidi El Ghomari», «Le retour de la ziara», «O'lustrale», «Ablution» ou encore «La prière de l'oubli».
Passion
Passionné de l'histoire de l'art et d'iconographie, Nacereddine Brahami est également collectionneur d'anciennes photographies et gravures qui lui servent de modèle de départ pour son travail. Par ailleurs, et dans une autre série de tableaux, l'artiste explore le portrait. Estimant que les expressions d'un visage restent «le meilleur moyen de véhiculer une émotion», pour traduire les «souffrances algériennes dues aux affres de la colonisation», mais aussi pour reproduire «l'espoir et l'innocence de l'enfance». «Le regard pour Brahami» est le caractère non verbal de nos émotions et comme certains le définissent, «le miroir de l'âme», nous fait-t-il savoir. En outre, et à travers cette faste exposition, l'artiste tente de «présenter avant tout – Un art de voir et de percevoir –. Une manière colorée de magnifier le souvenir par une pratique personnelle et par l'exercice d'une technique picturale moderne afin de consolider, par la magie et l'enchantement, une mémoire trop souvent escamotée. Le but est d'appréhender dans la culture visuelle les différents éléments et matériaux en sa possession pour exprimer notre lutte face à la platitude du quotidien et tenter de représenter les diverses perceptions de nos émotions, avec modestie», écrit par ailleurs l'artiste dans sa présentation.
Artiste-peintre autodidacte, Nacereddine Brahami avait exposé individuellement ses œuvres dans plusieurs villes algériennes ainsi qu'au Maroc dans les années 1980. L'artiste consacre 25 ans de sa vie à la recherche sur l'histoire de l'art dans sa ville natale de Tlemcen et publie trois ouvrages sur ce thème, avant de renouer avec les cimaises. L'exposition-vente : «Regards, autrement» se poursuit au Palais des Rais jusqu'au 15 août. Entrée libre et gratuite.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.