L'Etat signe les décrets validant les avenants de ces contrats    La démocratisation est-elle soluble dans le pétrole ?    Mise en garde contre l'impact des réseaux sociaux sur la cohésion de la société    Pas d'entente actuellement sur l'interdiction des armes nucléaires    Mahrez absent du déplacement de Gaborone    MCA - CABBA délocalisé au stade Omar-Hamadi    13 personnes sauvées en 24 heures à Constantine    Les spécialistes tirent la sonnette d'alarme    Insistance sur la sensibilisation et la culture d'alerte pour combattre la traite des êtres humains    Remise des prix et hommage à Moussa Haddad    Des clichés immortalisant la beauté de l'Algérie    Judo / Open africain 2019 de Dakar : les Algériens Rebahi et Ezzine en or    Détérioration du passage «provisoire» sur l'oued Tamendjar à El Ancer (Jijel) : Financer en urgence un pont vital    Faire du partenariat avec les start-up "un chantier ouvert" à toutes les volontés sincères    "El-Mouggar-2019", point de départ du processus d'intégration économique africaine    Présidentielle du 12 décembre : signature par les médias de la charte d'éthique des pratiques électorales    France 24, Le Drian et Tebboune ..!    Marches pacifiques à Batna, Tébessa et Bordj Bou Arreridj    PRESIDENTIELLE : Bengrina promet un développement global    Tebboune lâché par son Directeur de campagne    PRESIDENTIELLE DU 12 DECEMBRE : Les 5 candidats signent la Charte d'éthique    LOGEMENTS AADL 2 : Ouverture du site pour le retrait des attestations de pré-affectation    SE PLAIGNANT DE LEUR SITUATION : Les imams menacent de recourir à la grève    Belkacem Sahli trompé par son notaire    mca : Sakhri «On a eu l'accord de Medouar pour jouer le CABBA à Bologhine»    NAHD : Saoudi : «Prêts à saisir la justice pour récupérer le bilan»    JSK : Mohamed Al Tubal nouvelle recrue    Les Chiliens appelés aux urnes pour voter une nouvelle Constitution    Les manifestants durcissent leur mouvement    Le pays "ne sera plus le même" après la contestation    Qui est responsable, Air France ou Czech Airlines ?    Une élue FLN écartée de l'exécutif de l'APW    Appel à un sit-in devant le siège de Total à Montréal    Les assurances du ministère de la Santé    Un livre révèle l'infiltration des Emirats en Algérie    La sexualité dans la société arabo-musulmane : tabou, obsession, honte et honneur    "J'ai voulu raconter cette ville qui m'habite encore"    Participation de quatre artistes algériens    Ouverture prochaine d'une direction régionale de l'Onda à Béchar    El Harrouch: Camion contre voiture, 3 morts et 2 blessés    Pour fraude fiscale de plus de 670 milliards de centimes: Cinq personnes arrêtées dont trois employés des impôts    Agressions et vols, deux arrestations    Ligue 1 - Match retard PAC - USMBA: Encore une bourde de la LFP !    Human Rights Watch: La «vague d'arrestations vise à affaiblir toute tentative d'opposition»    Concours de la calligraphie arabe    Chikhi Kamel-Eddine, nouveau P-dg    Belkaroui et Zerdoum suspendus trois matchs    La présence américaine en Syrie conduirait à une résistance armée populaire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nasreddine Brahami expose ses oeuvres: Un «Regard, autrement» à découvrir
Publié dans Le Temps d'Algérie le 24 - 07 - 2018

Une belle invitation picturale à une expérience plastique réalisée au cours de ces dernières années par l'artiste peintre Nasreddine Brahami est à découvrir à partir de demain au Palais des Raïs (Bastion 23) à Alger.
Sous la thématique d'un «Regard, autrement», l'artiste- peintre Nasreddine Brahami exposera ses toiles à partir de demain (26 juillet) au Palais des Reis d'Alger.
Le vernissage est prévu à 15h00. Dans cette exposition qui promet originalité et émotion, l'artiste propose une multitude de toiles réalisées au cours de ces dernières années sous la thématique du «Regard». S'articulant autour de trois sujets principaux, les toiles de Brahami reflètent ainsi les «personnages connus et méconnus, les édifices religieux, mosquées et mausolées faisant partie de l'histoire architecturale algérienne et enfin les symboles visuels exprimant la dimension intellectuelle et l'héritage civilisationnel, culturel et social algérien», est-il indiqué dans la présentation de l'exposition.
Emotions…
Pour mieux s'immerger dans l'univers de Brahami, il est aussi indiqué qu'il s'agit d' «appréhender dans la culture visuelle les différents éléments et matériaux pour exprimer la lutte face à la platitude du quotidien et tenter de représenter les diverses perceptions de nos émotions», une manière pour l'artiste-peintre d'expliquer pourquoi il a intitulé cette exposition «Regard». «Le regard est le caractère non verbal de nos émotions et comme certains le définissent, le miroir de l'âme», nous fait-il savoir. Et d'ajouter : «Les enfants ont besoin du regard de leurs parents. Dans la rue, au marché, nous nous échangeons des regards sans même nous en rendre compte. Le regard peut être une offense, une animosité dans certains cas, un sentiment de sympathie, une opinion, un signe de confiance et d'assurance chez d'autres… Réciproque ou mutuel entre deux êtres, il révèle parfois une admiration ou de l'amour. L'iconographie et la propagande coloniale ont imposé un ensemble de codes imagés et colorés pour répondre à l'imaginaire métropolitain avide de ses stéréotypes raciaux. Le message ainsi diffusé n'est pas encore parvenu à effacer ou refouler le fonds culturel et civilisationnel de notre nation. Comme pour la langue française, nous considérons la masse du matériau-image en notre possession comme un butin de guerre et nous estimons qu'il est de notre devoir de le récupérer et de le décoloniser. Certes, ce sont leurs archives, mais c'est de notre mémoire, de notre histoire et de notre différence qu'il s'agit» est-il noté.
Culture visuelle
En outre, dans cette exposition, l'artiste tentera de «présenter avant tout – Un art de voir et de percevoir –. Une manière colorée de magnifier le souvenir par une pratique personnelle et par l'exercice d'une technique picturale moderne afin de consolider, par la magie et l'enchantement, une mémoire trop souvent escamotée. Le but est d'appréhender dans la culture visuelle les différents éléments et matériaux en sa possession pour exprimer notre lutte face à la platitude du quotidien et tenter de représenter les diverses perceptions de nos émotions, avec modestie». selon l'artiste, une belle exposition intrigante et originale à découvrir. Rappelons que le vernissage de «Un regard, autrement» aura lieu demain à 15h00. L'exposition-vente s'étendra jusqu'au 15 août, au Palais des Rais.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.