Plus de 220.000 PME ont déclaré faillite depuis 2011    Le Polisario bombarde la zone de Guerguerat    L'Algérie demande de faire toute la lumière sur ce drame    Les saillies d'une réforme prévue "avant la fin de l'année"    La terre a tremblé à Batna et Tizi-Ouzou    227 nouveaux cas et 2 décès en 24h    Timides avancées et grandes désillusions    Arsenal : La réaction d'Arteta au départ d'Özil    Tournoi de l'UNAF (U17): l'Algérie valide son billet pour la CAN 2021    Arsenal : Mikel Arteta évoque le dossier Martin Odegaard    Le parquet demande la confirmation de la peine de trois ans de prison contre Kechida    La sardine et le charlatan    Un ministre au cœur de la polémique    Les propositions du mouvement El-Islah    L'AG élective fixée au 2 février    Madoui prend le relais    Toujours pas de conclusions    La situation sanitaire s'aggrave    La RASD exprime sa gratitude à la Namibie    Masque anti-âge avec de la vaseline    Régime et hypertension artérielle    139 corps découverts dans les charniers de Tarhounah    Flâneries, émerveillement et regrets !    Après 77 jours d'isolement à Florence, Michel-Ange et Raphaël enfin déconfinés    Vente d'un manuscrit unique sur la bataille d'Austerlitz annoté par Napoléon    Mohamed Baba-Nedjar transféré à l'hôpital    "Nous ne sommes pas encore au maximum"    Les joueurs de nouveau en grève    Mourad Karouf, nouvel entraîneur    Ourida Lounis. Avocate : «Nous plaidons pour la réhabilitation des victimes»    Visite d'inspection du ministre des Travaux publics : Mise en service de plusieurs infrastructures    Acquisition de la nationalité algérienne : la longue course d'obstacles    Le procès commencera la deuxième semaine de février    Les rebelles pointés du doigt par l'ONU    Les souscripteurs AADL 1 crient leur ras-le-bol    Gel des importations des viandes rouges : Quel impact sur le marché local ?    Le FFS se prononce sur le climat politique : «Les élections ne sont pas une solution à la crise actuelle»    Un an de prison ferme requis    "Nous avons gagné la guerre, nous ne sommes pas demandeurs d'excuses..."    Hosni Kitouni. Chercheur en histoire et auteur : «Ce qui nous importe, c'est le jugement que nous portons nous-mêmes sur la colonisation»    Abdelmadjid Guemguem, alias Guem, est décédé    De la philosophie comme remède à l'Institut français d'Alger    Bouira - Covid-19 : 12 transporteurs verbalisés    Quand un vol de bétail se termine par un drame    Banque mondiale: Vers une reprise partielle de l'économie algérienne    La pâleur d'une façade    Vingt-cinq doses de vaccin Covid-19    Ils ont été condamnés à des peines de 2 à 6 mois : Tadjadit et ses codétenus quittent la prison    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





En attendant les stocks américains.. Les prix du Brent à moins de 62 dollars
Publié dans Le Temps d'Algérie le 06 - 02 - 2019


Alors que les analystes tablent sur une hausse hebdomadaire des réserves d'or noir des Etats-Unis, les prix du pétrole reculaient hier, en cours d'échanges européens pour la troisième séance consécutive. Dans la matinée, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril, valait 61,54 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 44 cents par rapport à la clôture de la veille. Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour le contrat de mars, cédait 39 cents à 53,27 dollars. Dans un marché calme, les investisseurs se concentraient sur le rendez-vous hebdomadaire des données de l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA) sur les réserves et la production des Etats-Unis. Avant ces chiffres officiels et gouvernementaux, la fédération professionnelle American petroleum institute (API) a fait état, mardi soir, d'une hausse plus marquée qu'attendu des stocks de brut. «L'EIA devrait confirmer que les réserves (de brut) augmentent pour une troisième semaine consécutive», a estimé Craig Erlam, analyste. Pour les réserves arrêtées au 1er février, les analystes tablent sur une hausse de 1,85 million de barils des stocks de brut, de 1,5 million de barils des stocks d'essence et sur une baisse de 2 millions de barils des autres produits distillés (fioul de chauffage et diesel), selon la médiane d'un consensus compilé par Bloomberg. Le marché observera aussi si «la baisse des importations américaines en provenance d'Arabie saoudite a continué, après un recul marqué la semaine dernière», ont détaillé les analystes. Le premier exportateur mondial limite actuellement ses extractions, au côté des autres membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et d'autres producteurs, dont la Russie. Par ailleurs, le géant saoudien Saudi Aramco a augmenté ses prix de vente pour son pétrole plus lourd. «Cela traduit les problèmes d'approvisionnement sur les pétroles plus lourds», ont commenté les analystes. Le Vénézuela, grand exportateur de ce type de brut, ne peut plus fournir les Etats-Unis, en raison des sanctions imposées par Washington. R. E.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.