Real : Une provocation de Bale dans le vestiaire ?    JOURNEE NATIONALE DE L'ETUDIANT : Les universitaires dans la rue    La force tranquille du Hirak    La classe politique et les personnalités nationales réagissent    Une série d'attentats déjoués    L'Iran joue l'apaisement    Déstabilisations cycliques    «Apprenons à gagner et à perdre en toute sportivité»    Frifer se rapproche du CS Sfax    L'Algérie 8e en garçons et 13e en filles aux Mondiaux d'athlétisme    Ce sera à Sidi Moussa et à Doha    El Bahia prépare la saison estivale    Extension du réseau de gaz 400 nouveaux foyers raccordés    Hirak et ramadhan    Reprise dimanche des discussions sur la transition    Concert en hommage à la diva Fayrouz    Rabah Asma : "J'adore faire la fête dans mon pays !"    Témoin de plusieurs siècles d'histoire    Rassemblement pour la libération de Louisa Hanoune    Le RCD dénonce une «chasse aux sorcières»    Peut-on croire encore au scrutin du 4 juillet ?    Nouvelle attaque de Daech en Libye    Les salaires impayés aux joueurs estimés à plus de 50 millions dinars    Ali-Yahia, Taleb Ibrahimi et Benyelles appellent l'armée à dialoguer    La troupe du Renouveau du théâtre amazigh demain à Tizi Ouzou    Echauffourées entre jeunes et policiers    Le FFS rejette le scrutin du 4 juillet    Les souscripteurs protestent devant la wilaya    Nomination de 4 nouveaux cadres    Flan de poulet    Oran : 25 blessés dans une collision entre un bus et une voiture    USM Bel Abbès – MCA : Victoire impérative pour rester en Ligue 1    Détournement de 32,3 milliards de centimes et 100 000 euros au CPA de Bouira : Trois cadres du CPA placés sous mandat de dépôt    Haï Snawber ex-Les Planteurs: Démolition d'une dizaine de nouvelles constructions illicites    Et si c'était la solution ?    Le sage père de famille et l'Algérie de demain    Baptême du feu pour Arkab!    Numidia TV bouleverse la hiérarchie du Ramadhan 2019    Du talent et des aiguilles...    Saisie de 5 quintaux de viande blanche avariée    Youcef Addouche et Kenza Dahmani sacrés    Sonatrach et Eni prolongent leur lune de miel    Etats-Unis : La tension USA-Chine plaide pour une baisse de taux de la Fed    Corée du Nord : Comment une "douzaine de voyous" a pris d'assaut l'ambassade à Madrid    Industrie : Les géants de l'auto confrontés au marché de l'occasion en Afrique    Avec un "concept store" dans le centre de Beijing : Carrefour Chine étend sa stratégie de distribution intelligente    Bourses : Des signaux rassurants relancent l'appétit pour le risque    6 civils tués lors d'un raid saoudien    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Il s'est mal comporté avec Bahloul à l'AG de l'UAFA.. Raouraoua déclare la guerre à la FAF
Publié dans Le Temps d'Algérie le 21 - 04 - 2019

Connu pour sa sagesse et son sang-froid, M. Amar Bahloul n'a pas voulu répliquer à cette provocation pour ne pas ternir l'image de l'Algérie dans un pays étranger et en présence des personnalités sportives du monde arabe.
A quelques jours de l'assemblée générale ordinaire de la FAF, prévue le 2 mai prochain au CTN de Sidi Moussa, la tension monte d'un cran au sein de la famille footballistique algérienne plus que jamais divisée. La direction actuelle de la FAF, à sa tête Kheireddine Zetchi, est acculée et attaquée de toutes parts. Le président sortant de la Fédération, Mohamed Raouraoua, a rejoint officiellement le clan adverse et déclaré ouvertement la guerre au clan Zetchi, en se comportant maladroitement avec l'un des fidèles et hommes de confiance du patron actuel de la Fédération, en l'occurrence Amar Bahloul, lors de l'AG ordinaire de l'Union arabe de football (UAFA).
La FAF s'est plainte de Raouraoua et l'a dénoncé dans un communiqué publié sur son site internet. «Un incident a émaillé les travaux de l'Assemblée Générale Ordinaire de l'Union des associations arabes de football (UAFA) le 17 avril dernier à Abu Dhabi aux Emirats Arabes Unis quand le vice-président de cette instance, l'algérien Mohamed Raouraoua, a refusé de serrer la main que lui a poliment tendue M. Amar Bahloul, représentant de la FAF à ces travaux. Un comportement inélégant et pitoyable qui déshonore le poste de responsabilité de vice-président qu'exerce cette personne au sein de l'UAFA. Connu pour sa sagesse et son sang-froid, M. Amar Bahloul n'a pas voulu répliquer à cette provocation pour ne pas ternir l'image de l'Algérie dans un pays étranger et en présence des personnalités sportives du monde arabe.
La Fédération algérienne de football, tout en se solidarisant avec son membre du bureau fédéral, dénonce cet acte scandaleux et dégradant», a-t-on indiqué dans le communiqué de la FAF qui exige des excuses de la part de Raouraoua. «Par sa qualité d'association membre, la FAF exige de l'UAFA que son vice-président présente des excuses et souhaite qu'à l'avenir ses représentants, dans le cadre de leurs missions au sein de cette instance, aient droit à plus d'égards et de considération», a-t-on signifié dans le même communiqué.
Bahloul en campagne électorale
Ce regrettable incident qui ternit davantage l'image du football national intervient au moment où Amar Bahloul est en pleine campagne électorale pour les prochaines élections de la CAF, cet été au Caire. Les nôtres se disputent et se chamaillent alors que l'union et la solidarité doivent être de mise pour que notre pays puisse récupérer sa place au sein du Comité Exécutif de la CAF. Une place que Raouraoua a perdue en 2017 après sa cuisante défaite devant le Marocain Faouzi Lekjaa (41 contre 7 voix). Raouraoua payé cher son soutien au Camerounais Issa Hayatou, battu, lui aussi, par le Malgache Ahmad Ahmad, nouveau patron du football africain.
La FAF a raté une première chance en envoyant en retard la candidature de Bachir Ould Zemirli qui a quitté le Bureau Fédéral après son élection au Sénat. Le choix s'est porté, cette fois-ci, sur Bahloul, président de la Commission de coordination avec les Ligues et de la Ligue de wilaya d'El Tarf. Le président de la FAF n'a pas voulu s'engager dans la bataille. Il vient d'accepter de diriger provisoirement l'Union nord-africaine de football (UNAF), après la démission du Libyen Jamal El Jaafari, adversaire de Bahloul lors des prochaines élections de la CAF au Caire, en marge de la CAN 2019. Zetchi espère que le Maroc, la Tunisie et l'Egypte soient de son côté et du côté de Bahloul pour récupérer cette place importante au sein du Comité Exécutif de la CAF.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.