Des centaines de milliers de manifestants à Alger : « Gaïd Salah dégage ! »    Barça : Messi a mal vécu la défaite face à Liverpool    ANNONÇANT SON SOUTIEN A GAID SALAH : Seddik Chihab s'attaque une nouvelle fois à Ouyahia    COMMISSION DES FINANCES DE L'APN : Les dépenses de l'APN sous la loupe des enquêteurs    Brandt lance son quatrième smartphone en Algérie Le BPRIMES    Manipulation des articles    Des industriels, des hommes d'affaires et même des élus se tiennent le ventre    ELECTION PRESIDENTIELLE : Les noms des 77 candidats à la candidature dévoilés    Une balle de match pour un titre    Dirigeants et supporters du Scad demandent l'accession de leur club    Tottenham: Pochettino met fin aux rumeurs    L'APC DENONCE L'OCTROI ‘'OPAQUE'' DE MARCHES PUBLICS : Le maire d'Oran dans le collimateur    MASCARA : 3 individus arrêtés et des munitions saisies à Ain Farès    Mémoires anachroniques de l'Andalousie perdue    Premières projections de films documentaires    Baâziz galvanise le public    Le Brent se maintient à plus de 68 dollars à Londres    Des milliers de manifestants se dirigent vers la Place des martyrs    Khalifa Haftar loue les services d'une firme de lobbying américaine    Un terroriste capturé à Tamanrasset    Boumerdes : intoxication de 41 élèves à Chaâbet El Ameur    Les algérois manifestent malgré la répression    Lancés dans le bain avec succès, Louizini et Djahdou représentent l'avenir du club    Le Front Polisario regrette la démission de Horst Kohler    Le Botswana lève l'interdiction de chasser l'éléphant    L'Algérie certifiée exempte de Paludisme par l'OMS    Indonésie: sept morts dans des affrontements post-électoraux    Norvège: le chômage a son plus bas niveau en mars    Huawei prépare son propre système d'exploitation    Probium et l'Are-Ed, deux associations qui marquent la Journée mondiale de la biodiversité    Cher futur Président, je te veux…    Un éveil populaire pour une Algérie disruptive (Partie 1)    Football : Le gouvernement Bedoui veut s'attaquer à la violence dans les stades    Etudiants : Hirak, Ramadhan et examens    En bref…    Haizer : Deux exclus de logements sociaux entament une grève de la faim    En bref…    L'ES Tunis veut prendre une option face au WA Casablanca    14e vendredi de marche : Le peuple dit non à l'élection du 4 juillet    L'Encre de la liberté de Hocine Redjala : Un film documentaire sur la liberté d'expression en Algérie,    Le trip de l'amour et ses revers    Une révolution «personnalisée»    Edition du 24/05/2019    Le Soudan à l'heure d'une révolution incertaine    L'ONU et l'UA dénoncent les ingérences en Libye    ACTUCULT    Pari gagné !    Elections européennes dans un fort climat eurosceptique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le comportement «inélégant et pitoyable» de Mohamed Raouraoua
Publié dans La Nouvelle République le 21 - 04 - 2019

Mohamed Raouraoua vice-président de l'Union arabe de football (UAFA) a pris goût, et en a pris le pli au sein de l'instance de l'Union arabe. «Ex-puissant président de la FAF de son temps. Les archives, si elles venaient à être consultées, révéleront des traces qui n'honorent pas beaucoup de personnes ayant fait ses beaux jours».
Depuis son élection à l'UAFA, monsieur Raouraoua oublie vite ses paires, auxquels il leur doit respect et reconnaissance en tant que tel. Le communiqué de la Fédération algérienne de football aurait pu avoir une autre connotation vis-à-vis de ce monsieur, qui ne cesse de rappeler, à qui veut bien l'entendre, qu'il est fier d'être Algérien. Ce jour, le 17 avril dernier à Abu Dhabi aux Emirats Arabes Unis, et selon la FAF, Raouraoua avait manqué de finesse et surtout de subtilité des détails. Le communiqué de ce 20 avril de l'instance fédérale (quelle coïncidence !) expose au grand jour «le comportement inélégant et pitoyable» du vice-président de l'Union arabe (UAFA) Mohamed Raouraoua. Ce dernier a refusé de serrer la main au membre du Bureau fédéral, Amar Bahloul. Ce qui était difficile à réaliser et que personne n'a fait illusion, mais cette image ne peut échapper aux regards des experts qui surtout ne peuvent s'en river de commenter ce refus, au moment où l'Algérie livre une bataille sans précédent pour rehausser son image à l'internationale. Un Algérien, vice-président de l'UAFA de surcroît refusant de serrer la main à un Algérien. «Un incident a émaillé les travaux de l'assemblée générale ordinaire de l'UAFA le 17 avril dernier à Abu Dhabi aux Emirats Arabes Unis quand le vice-président de cette instance, l'Algérien Mohamed Raouraoua a refusé de serrer la main que lui a poliment tendue Amar Bahloul, représentant de la FAF à ces travaux. Un comportement inélégant et pitoyable qui déshonore le poste de responsabilité de vice-président qu'exerce cette personne au sein de l'UAFA», a indiqué l'instance fédérale dans un communiqué publié sur son site officiel. «Connu pour sa sagesse et son sang-froid, Amar Bahloul n'a pas voulu répliquer à cette provocation pour ne pas ternir l'image de l'Algérie dans un pays étranger et en présence des personnalités sportives du monde arabe», poursuit la FAF, qualifiant cet acte de «scandaleux et dégradant». Ceux qui le connaissent bien savent à quel haut niveau il poussait d'un côté la discrétion hermétique et l'exigence totale, avec ces maîtres «l'Algérie où l'Algérien ne peut admettre de pareilles situations notamment lorsqu'elle provient d'un Algérien». Le choix est clair et les situations des uns et des autres se mettent en évidence pour se positionner sur un espace qu'il croit occuper encore longtemps sans salir son étiquette. La FAF, de par son statut de pays membre, a exigé de l'UAFA que Raouaroua «présente des excuses, et souhaite qu'à l'avenir ses représentants, et dans le cadre de leurs missions au sein de cette instance, aient droit à plus d'égard et de considération». Un fait qui marquera tous les sportifs algériens, voire plus.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.