La diseuse de choses «vraies» !    UNE POPULATION DECONTENANCEE    Rencontre gouvernement-walis : les recommandations    Air Algérie: Grève du personnel navigant, des retards enregistrés    Nouvelles opérations de rapatriement: Plus de 70 Subsahariens transférés vers leurs pays d'origine    Football - Ligue 2: Trois chocs à six points au menu    Ligue 1: ASAM 1 - USMA 1: Un nul équitable    USM Bel-Abbès: Les dettes, un casse-tête pour Benayad    Enrichissement illicite    Des interpellations à Alger: La marche des enseignants du Primaire empêchée    80 harraga secourus en Espagne et 112 autres arrêtés dans les eaux nationales    Le théâtre de rue attire la foule    Manifestations pro etcontre une nouvelle Constitution    Le Groupe PSA poursuit son projet d'implantation industrielle à Tafraoui    Cupra Leon : rendez-vous le 20 février 2020    Bientôt une nouvelle formule    "Nous allons organiser des rencontres avec le partenaire social"    Fin de quarantaine pour les Algériens rapatriés deWuhan    13 harraga algériens secourus    Karim Younes nommé médiateur de la République    Man United : L'agent de Pogba répond à Solskjaer    Man City : Sterling aurait également pris sa décision    Gouvernement-walis: un cadre de concertation pour améliorer la gestion des collectivités locales    Appel à consacrer davantage d'études historiques au parcours du cheikh Larbi Tébessi    Un fichier du produit national fin prêt dans six mois    Les anciens walis de Skikda, Mohamed Bouderbali et Faouzi Benhassine, placés en détention provisoire    Gouvernement-Walis: concrétiser la nouvelle feuille de route pour la relance de l'investissement et le développement local    L'Algérie s'emploie "activement" à trouver une solution à la crise libyenne    Karim Younes: un Médiateur de la République pour veiller au respect des droits des citoyens    CORONAVIRUS : Les Algériens rapatriés de Wuhan quittent l'hôpital    LOGEMENT : Vers l'unification du Fichier national    ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : Vers la création prochaine de 7 pôles d'excellence    Ligue 1: Le programme des rencontres de la 18ème journée    Le bilan de l'attaque contre le village d'Ogossagou passe à 31 morts    L'Algérie réclame deux sièges permanents pour l'Afrique    L'Algérie après Bouteflika vue par Benjamin Stora    Les Canaris décidés à reprendre la seconde place !    Le Targui    Les éleveurs qui ratent cette vaccination se mettront face au risque    Marche et rassemblement hier à Tizi Ouzou    Grandes déceptions après l'annonce du nouveau gouvernement    ACTUCULT    Vent divin de Merzak Allouache : un discours sur la vie, l'amour, la mort et le djihad armé    "Tighremt", premier quotidien national en langue amazighe    La crème des humoristes africains sur la scène de Cotonou    Maâzouz Bouadjadj et Abderrahmane El-Koubi honorés au TNA    Vive les vieux ! Tahya la gérontocratie !    La ville de Kherrata célèbre le 1er anniversaire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Rassemblement devant le parquet de Sidi M'Hamed.. Des pôts de yaourt pour «accueillir» Ahmed Ouyahia
Publié dans Le Temps d'Algérie le 21 - 04 - 2019

Des centaines de citoyens se sont rassemblés hier, devant le parquet de Sidi M'Hamed, pour attendre l'arrivée de l'ex-premier ministre, Ahmed Ouyahia, et l'actuel ministre des finances, Mohamed Loukal, convoqués la veille par la justice pour enquêter dans des affaires de corruption et de dilapidation de deniers publics. Depuis les premières heures de la journée d'hier, une forte mobilisation a été constatée devant le tribunal Abane Ramdane, en attendant l'arrivée des deux présumés. Les protestataires ont scandé des slogans hostiles a Ouyahia, ancien premier ministre du gouvernement et l'un des proches du clan Bouteflika. Pour les protestataires, le départ du système n'est pas suffisant, il faut que toutes ses figures rendent des comptes sur les affaires qu'ils ont menées.
Très en colère contre «les agissements hors la loi» de l'ex-Premier ministre quand il était en service, les protestataires sont venus avec des pots de yaourt, pour rappeler à ce dernier ses déclarations blessantes. Face à un mur de renfort de la police antiémeute, le nombre de manifestants continuait d'augmenter tout au long de la journée. Les protestataires ne voulaient pas rater le visage de l'ex-premier ministre, au moment où il franchira le seuil du parquet. «La volonté du peuple passe avant tout», répliquaient des centaines de présents d'une seule voix. «Klitou lebled, ya serakin» (vous avez dépouillé le pays, bande de voleurs), «Yethasbou gâa», (ils doivent tous rendre des comptes)… scandaient-t-ils devant le parquet de Sidi M'Hamed. Ainsi, le «Yetnahaw gâa» du mouvement populaire que connaît le pays depuis le 22 février dernier, commence à porter ses fruits.
La justice, qui était autrefois impassible devant les agissements de ces personnes, commence à bouger. L'ouverture d'enquêtes au sujet d'affaires douteuses, menées par les grosses têtes du clan du président sortant, Abdelaziz Bouteflika, permettra peut être à la justice de regagner sa crédibilité auprès du peuple. En outre, cette initiative a été prise quelques jours après l'appel du chef d'état major, Ahmed Gaïd Salah, à la justice pour accélérer les enquêtes sur la corruption et la dilapidation de deniers publics. Une première en Algérie, la convocation d'un ministre en poste et d'un ex-ministre, dans le cadre d'une enquête, a surpris tout le monde, particulièrement le peuple qui ne croyait plus en la justice algérienne.
Après une attente de longues heures, les deux présumés ne s'étaient pas présentés devant le tribunal pour des raisons inconnues, et aucun détail n'a été fourni par le parquet, sur la nature des faits reprochés à Ahmed Ouyahia et à l'ex-gouverneur de la Banque d'Algérie et actuel premier argentier du pays. Par ailleurs, à l'instar de Ouyahia et Loukal, la justice a rouvert le dossier de dilapidation de deniers publics du ministère de la Solidarité nationale. Le parquet a demandé à lever de l'immunité parlementaire aux sénateurs du tiers présidentiel, Said Barkat et Djamel Ould Abbès.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.