Vent de contestation au groupe média d'Ali Haddad    Man United : Pour Mourinho, son limogeage était mérité    Le bilan s'élève à près de 200 victimes    Real - Zidane : "Satisfait pour Karim, mais..."    Les magistrats confirment et dénoncent    Le temps des incertitudes    Les travailleurs exigent le versement de leurs salaires    Un Plan national climat pour bientôt    Des partis et des personnalités soutiennent Kaïs Saïed    L'Iran plaide pour un projet régional de sécurité    L'armée envoie des renforts à proximité du plateau du Golan    Affrontements entre manifestants et forces de l'ordre à Suez    Début de la révision des listes électorales    Une nouvelle marche populaire pour la libération des détenus à Chemini    Résultats    Bien négocier la manche aller    Batelli critique le rendement des joueurs    Ce que risque Sofiane Bouchar    Le niet de Benbitour    Plus de 16 500 étudiants affiliés    Interception de 9 harragas    Le policier à l'origine de l'accident mortel à Oued R'hiou écroué    Les syndicats chez le ministre    Un espace pour préserver l'histoire de cette expression populaire    "Trésor humain vivant" du Sénégal    Blonde ou brune ?    Tinder lance une série interactive qui influencera les rencontres proposées à l'utilisateur    Réception de plusieurs équipements au 1er trimestre 2020    Le procès renvoyé au 29 septembre    Tribunal militaire de Blida : Un procès sur fond d'interrogations    Affaire Kamel Chikhi : Report du procès au 6 octobre prochain    «La classe politique et les personnalités doivent se positionner avec le peuple»    On adopte la règle du pollueur payeur    MO Béjaïa : Nechma remplace Bouzidi    JS Kabylie : Enchaîner par une troisième victoire face au CRB    La langue de Molière ou la langue de Shakespeare : «Is that ‘‘la question'' ?»    Aït Ferrach (Bouzeguène) : Un mémorial de chouhada en chantier    Aïn Defla : Abdelkader Chaterbache, un artisan au service de l'éducation    El-Tarf: Des transporteurs bloquent l'accès d'une base de vie chinoise    GALETTE ET PETIT-LAIT    La future coalition en Israël : blanc bonnet et bonnet blanc    Pommades cancérigènes: Les précisions du SNAPO    Le spleen du professeur avant la retraite    Le ministère s'explique    Les victimes protestent et réclament leur argent    Téhéran met une nouvelle fois en garde contre une attaque    Présidentielle en Tunisie … La logique arithmétique plaide pour Kaïs Saïed    Brexit : Le Royaume-Uni quittera l'Union européenne le 31 octobre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Il sera poursuivi pour infraction à la législation.. Chakib Khelil devant la Cour suprême
Publié dans Le Temps d'Algérie le 24 - 04 - 2019

Après les hommes d'affaires arrêtés, la convocation de l'ex-premier ministre, Ahmed Ouyahia, et de l'actuel ministre des finances, Mohamed Loukal, c'est au tour de Chakib Khelil d'être poursuivi par la justice. En effet, deux dossiers de poursuites contre l'ancien ministre et ses complices ont été transmis à la Cour suprême, pour «infraction à la législation et à la réglementation des changes et des mouvements de capitaux de et vers l'étranger», a indiqué hier, un communiqué de la Cour suprême.
«La conclusion de deux contrats par la compagnie Sonatrach avec deux entreprises étrangères en infraction à la loi», constitue le deuxième motif de poursuites, a ajouté la même source. «Ces mesures ont été prises conformément aux dispositions de l'article 573 du Code des procédures pénales, relatif au privilège de juridiction», a précisé le communiqué. Selon certaines chaînes privées, Amar Ghoul serait aussi concerné, tout comme l'homme d'affaire, Tahkout. Par ailleurs, les frères Kouninef, qui ont comparu mardi après-midi devant le Procureur de la République près le tribunal de Sidi M'hamed, à Alger, pour être auditionnés dans le cadre d'affaires de corruption, ont été placés hier, tôt le matin, sous mandat de dépôt. «Les frères Kouninef ont été placés sous mandat de dépôt», a déclaré à la presse un de leurs avocats, Me Cherif Chorfi. Huit cadres du ministère de l'Industrie ont également comparu dans le cadre de cette affaire.
Les hommes d'affaires répondaient des chefs d'accusation de «non respect des engagements contractuels dans la réalisation de projets publics, trafic d'influence avec des fonctionnaires publics pour l'obtention de privilèges et détournement de foncier et de concessions». Interpellés dans la journée du lundi, par des éléments de la Gendarmerie nationale, les hommes d'affaires Kouninef avaient été auditionnés par la section de recherches, qui poursuit ses enquêtes préliminaires à l'encontre de plusieurs hommes d'affaires, dont certains interdits de sortie du territoire national pour leur implication présumée dans des affaires de corruption.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.