Le Président de la République préside une séance de travail dédiée au secteur des Sports    Exposition d'arts plastiques à Khenchela: des œuvres de peintres de 23 pays    Atlético : La piste Edinson Cavani n'a pas été abandonnée    Benbouzid: le ministère disposé à consolider les relations avec les associations des cancéreux    Exploitation de l'or: respecter le cahier des charges pour préserver cette richesse minière    Boukadoum reçu par le chef du Gouvernement tunisien    Laïb destitué de la présidence de l'USM El Harrach : Un directoire prend les commandes    CR Belouizdad : Saâd s'engage pour 4 ans    CAN-U20 : Les Verts entament un stage à Alger    Le gouvernement sahraoui condamne "les allégations mensongères" du PM marocain    FLN : Baadji soutient le projet de révision de la Constitution    Des peines de prison pour usurpation de fonction au ministère de la Justice    Covid-19: 146 nouveaux cas, 102 guérisons et 5 décès    INVESTIGATIONS LIEES A LA CYBERCRIMINALITE : Des juges algériens prennent part à un atelier international    STATIONS SERVICES : Vers la suppression de l'essence super avec plomb    Organisation d'examens pour les étudiants résidant dans le Sud    Real Madrid : Toni Kroos blessé !    L'UNOA boycotte l'activité judiciaire au niveau national    Lutte contre la rage: atteindre l'objectif de "zéro cas" en Algérie    Amaaaar ! Parloir ! C'est pour la passation de consignes !    Campagne de sensibilisation pour l'utilisation des TPE    La flamme de l'espoir    Adel Kansous, nouveau P-dg de l'Anep    Mohamed Sbahi dément sa convocation par la justice    Nabila Smaïl démissionne de l'APW de Tizi Ouzou    L'Azerbaïdjan et l'Arménie au bord de la guerre    Belhoucini à Umm Salal, c'est fait !    Investiture controversée de Loukachenko au Bélarus : L'opposition redescend dans la rue    Le ministère de la Défense dénonce une atteinte à la sécurité    Le SG de l'ONU en appelle à la responsabilité des états    Téhéran dévoile un nouveau missile sur fond de tensions avec les états-Unis    Les partenaires sociaux pas très convaincus    Visite du président du gouvernement espagnol    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Un tribunal de la "raison" et de la "saison"    "Le prix Yamina-Mechakra toujours dans l'attente d'un agrément"    Beni Amrane : Le déplacement de la stèle des martyrs contesté    Mutisme !    Une délégation en visite à la Zone industrielle d'Es-Senia: La Chambre du Commerce apporte son soutien aux opérateurs économiques    Sites expropriés pour l'implantation des logements AADL à Es-Sénia: Des exploitants agricoles non indemnisés en appellent au ministre    Djelfa: Trois morts dans une collision    La protection civile fait son bilan    LE BIENFAIT D'UN VIRUS    De pays de demain et de l'Algérie post-novembriste    «Le vent du sud ou ouargla la sultane des oasis»    Les contaminations continuent de baisser    Sit-in des avocats à Alger    Report du procès en appel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Situation politique.. Rahabi appelle à accélérer la transition
Publié dans Le Temps d'Algérie le 24 - 04 - 2019

L'urgence d'accélérer le processus de transition pour mettre un terme à la crise politique que traverse le pays a été fortement recommandée hier, par l'ancien ministre et ex-diplomate, Abdelaziz Rahabi, soulignant que «ce processus doit englober aussi bien le gouvernement, le Commandement de l'Armée que l'opposition». «Nous avons tous des offres pour sortir de cette impasse politique émanant du pouvoir, du Commandement de l'Armée, de l'opposition et de l'élite. Il faut voir comment converger tout cela et faire asseoir tout ce monde autour d'une table», a déclaré M. Rahabi sur les ondes de la chaîne III de la Radio algérienne.
Il a souligné, à ce propos, «l'impératif d'accélérer le processus pour mettre fin à l'impasse politique qui s'aggrave en l'absence de perspectives». Il a regretté, toutefois, que «jusqu'à maintenant, il n'y pas eu une seule offre de dialogue sérieuse proposant un agenda, des conditions et des modalités pour sortir le pays de l'impasse». «Nous avons un sérieux problème avec un chef d'Etat, en raison de son rejet par le peuple et l'opposition, et par le fait qu'il ne peut prétendre valablement à organiser la transition qui a toutes les chances de ne pas aboutir, encore moins les élections présidentielles prévues le 04 juillet», a-t-il mentionné.
L'ancien ministre a estimé, en outre, que les citoyens algériens, mobilisés depuis le 22 février dernier, «veulent changer la nature du régime, entrer dans la démocratie, combattre la corruption et contrôler la richesse publique». «C'est un programme éminemment politique qui devrait servir aussi bien le gouvernement, le Commandement de l'Armée que l'opposition», a-t-il ajouté. Concernant l'appel à l'application des articles 7 et 8 de la Constitution, M. Rahabi a estimé que «c'est un faux débat qui a fait perdre beaucoup de temps à l'Algérie. Pendant 07 ans, nous avons été otages de la santé de l'ancien président de la République et aujourd'hui, nous sommes otages de l'article 102 de la Constitution qui bloque tout effort d'innovation, de discussion et de recherche de solution négociée», a-t-il conclu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.