Gaïd Salah félicite Tebboune    Quel sort pour le FLN ?    Le RCD dénonce, le TAJ et l'ANR s'en félicitent    Quelque 5 000 fonctionnaires régularisés    Le service VTC Yassir au cœur d'une polémique    Les journalistes non concernés    Le début d'une nouvelle phase ?    Boris Johnson veut faire le Brexit et rassembler le pays    Poursuite du démantèlement du régime d'Al-Bachir    Liban: des dizaines de blessés dans des heurts entre policiers et manifestants    Mahrez, 3e joueur africain le mieux payé    Pas de grands changements en décembre    L'épilogue, ce lundi !    L'Ordre de mérite olympique pour feus Fouad Boughanem et Ali Fodil    Le mouvement associatif s'impatiente et interpelle le P/APW    Arrestation de 2 dealers recherchés à El Kala    Cake aux thon et câpres    Un prisonnier s'évade en Ardèche    Résurgence de l'hépatite A à Bouira    La musique gnaoua entre rituel africain et culte des saints vénérés au Maroc    «Rare» découverte d'un buste de Ramsès II    ACTUCULT    Dialogue, constitution, loi électorale: Tebboune dévoile ses priorités    Entre 4 et 6 nouveaux cas d'hépatite A chaque jour: L'hygiène et l'eau des colporteurs pointés du doigt    Nouvel effondrement partiel au 5 rue Verdun: Des familles revendiquent des travaux de restauration des parties communes    Arguant de la «crise politique dans le pays»: Volkswagen suspend la production de sa marque en Algérie    Election de Tebboune: Les réactions internationales    WA Tlemcen: Tout est rentré dans l'ordre    Impacts du texte littéraire sur le parler quotidien    Disney envisagerait de s'attaquer à James Bond    10e Festival international du film documentaire de Saint-Louis    Publication de trois décrets présidentiels validant des contrats d'exploitation    La journée décisive du jeudi 12 décembre    5 individus arrêtés au sud du pays    Boko Haram : Entre attaques et enrôlements forcés au Caméroun    Madagascar: Le cyclone Belna atteint le nord-ouest, Soalala durement touchée    OPPO annonce le lancement de smartphones 5G au premier trimestre 2020    20 individus à Relizane et 6 à Guelma arrêtés pour entrave à l'opération de vote    A l'issue de sa première conférence de presse Un dialogue pour prospecter les défis du moment et du futur    Un député allemand : " L'Europe dépend fortement des importations du gaz, et un accord avec la Russie est raisonnable "    Bourses européennes : L'Europe termine en hausse, soutenue par l'accord USA-Chine    Manchester City: Guardiola souhaite "rester"    Canoë-Kayak - Championnat arabe : L'Algérie prend la 2e place    Tournoi féminin de l'UNAF (U-21) : L'Algérie débutera face à l'Egypte    MARCHES FINANCIERS Rebond de la livre sterling après la victoire de Boris Johnson    Le ton est monté lors du sommet au format Normandie Moscou en explique la raison    Littérature : Parution :    SAISON CULTURELLE 2019-2020 À AIN TEMOUCHENT Ouverture de plusieurs ateliers et clubs artistiques et pédagogiques    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Rahabi appelle à accélérer le processus de transition
Publié dans La Nouvelle République le 24 - 04 - 2019

« Il n y a pas une seule transition au monde organisée par l'ancienne équipe au pouvoir», c'est ce qu'a indiqué l'ex diplomate et ancien ministre, Abdelaziz Rahabi, en abordant la question de préparation à la période de transition menée par l'Etat.
M.Rahabi a ajouté dans ce sens sur les ondes de la radio chaine III, qu'un chef d'état rejeté par la population ne peut pas prétendre à organiser des élections présidentielles. Il a appelé de plus à l'accélération de processus de transition en urgence pour mettre un terme à la crise politique que traverse le pays actuellement. « Nous avons tous des offres pour sortir de cette impasse politique émanant du pouvoir, du Commandement de l'Armée, de l'opposition et de l'élite. Il faut voir comment converger tout cela et faire asseoir tout ce monde autour d'une table » a-t-il ajouté, soulignant que ledit processus doit englober aussi bien le gouvernement, le Commandement de l'Armée que l'opposition. Parlant d'élection présidentielle prévue le mois de juillet prochain, l'invité estime que c'est une transition à l'Algérienne, qui a toutes les chances de ne pas aboutir encore moins les élections de juillet prochain. Au passage, il a souhaité que les citoyens algériens, mobilisés depuis le 22 février dernier, « veulent changer la nature du régime, entrer dans la démocratie, combattre la corruption et contrôler la richesse publique ». Par ailleurs, il observe que au lieu de tenir compte de cette mobilisation et d'en faire, ensuite, un motif du changement, le gouvernement en place tente de l'affaiblir, précisant qu'un état sérieux et moderne aurait prix de cette mobilisation populaire comme moteur pour travailler sur le changement. « C'est un faux débat qui a fait perdre beaucoup de temps à l'Algérie. Pendant 7 ans, nous étions otages de la santé de l'ancien président de la République et aujourd'hui, nous sommes otages de l'article 102 de la Constitution qui bloque tout effort d'innovation, de discussion et de recherche de solution négociée », a-t-il précisé, concernant l'application de l'article 102 de la constitution. Il a signalé dans ce sens, qu'il y a un véritable décalage entre le peuple, qui est déjà dans la transition démocratique, et celle des tenants du pouvoir avec ses fausses propositions et ses des demi-mesures. Les Algériens savent tellement bien ce qu'ils veulent et leurs revendications, qui sont éminemment politiques, sont claires et nettes, a-t-il conclu.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.