Habitat : distribution de dizaines de milliers de logements à l'occasion du 1er Novembre    L'Algérie prend acte de la désignation de Bah N'daw comme président de la transition au Mali    Le Premier ministre palestinien salue la position du Président Tebboune contre la politique de normalisation avec l'entité sioniste    Convention entre le ministère de la santé et le ministère de l'enseignement supérieur pour lutter contre la Covid 19    PENSIONS DE RETRAITE : Mise en place d'un nouveau calendrier de versement    LUTTE CONTRE L'ARGENT SALE : L'impératif de garantir la transparence    MESURES DE REPRISE DES COURS : Les représentants des étudiants satisfaits    CONSTANTINE : Attribution "prochaine" de 100 aides à l'habitat rural    LUTTE CONTRE LES GANGS DE RUES A BLIDA : Arrestation de 59 personnes depuis le début de l'année    Exportations: l'ANCA plaide pour des conventions avec les pays africains limitrophes    Journée internationale de la paix: l'impératif de décoloniser la Palestine et le Sahara occidental    Tottenham : Alli serait disponible en prêt    Coronavirus: 191 nouveaux cas, 127 guérisons et 10 décès    Oran: l'opération d'installation des coordinateurs communaux de la délégation de l'ANIE touche à sa fin    Mostaganem: mise en échec de quatre tentatives d'émigration clandestine et arrestation de 51 personnes    Championnat d'Italie : Débuts flamboyants pour la Juve    Championnat d'Espagne : Le Real Madrid manque sa rentrée    Le paiement électronique "sécurisé et gratuit"    Mise en échec de trois tentatives de migration irrégulière à Mahdia    Le drabki, Abou Fadhel et tamazight    Les articles de la discorde    Naceri à la Cour constitutionnelle    Quelle chance pour la paix ?    Un autre décès par strangulation    Hommage à Abdelmadjid Merdaci    Avec Mustapha Toumi dites toujours «Sobhan Allah ya Ltif» !    Merci M6 ! Merci pour mes zygomatiques !    Benkhelifa signe pour trois ans    Enfin un gouverneur !    Deux réseaux de passeurs démantelés à Aïn Turck    Les journalistes n'abandonnent pas leur confrère    L'opposition appelle à la désobéissance civile en Côte d'Ivoire    Un suspect arrêté aux Etats-Unis    L'ange blanc s'envole    Hommage au journaliste Salem Hammoum à Bouzeguène    Premier film en variante amazighe ouarglie    Renouvellement des associations sportives : Le MJS fixe les modalités des AG    Flagrant délit !    Tlemcen: Trois SG de daïra et un ex-médiateur de wilaya promus    Retrouver la grandeur américaine    Les importateurs face à leur destin    Mines: Vers la création de 95 petites entreprises d'exploration d'or    El-Bayadh: Un nouveau complexe sportif bientôt en chantier    US Biskra: Une instabilité chronique    COLERES ET ENTORSES    «Khayrek sbaq»    Tebboune annonce des législatives anticipées    Un ramassis de clichés et de mensonges    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Problème de stationnement à CHLEF.. Les habitants exaspérés
Publié dans Le Temps d'Algérie le 25 - 05 - 2019


La ville de Chlef souffre d'un problème aigu de circulation de véhicules, rendant la vie difficile aux citoyens en matière de déplacement à l'intérieur du tissu urbain et même niveau des tronçons routiers situés aux abords de l'agglomération. Plusieurs facteurs réunis font en sorte que la ville de Chlef se retrouve en mauvaise posture avec principalement la surpopulation, une expansion assez singulière devant un parc automobile en plein boom et par la présence des principaux services publics et privés dans le centre-ville. De multiples points noirs sont apparus, ce qui nécessite logiquement la révision du plan de circulation et la mise en application effective des mesures régularisant les déplacements. Il y a le problème des carrefours mal conçus, le non-respect des feux de signalisation par les piétons, l'absence de vrais parkings, l'insuffisance d'arrêts adéquats de bus, l'étroitesse de certaines rues, les arrêts et les stationnements anarchiques ainsi que le squattage des trottoirs pour l'étalage des marchandises. Outre cela, on relève des problèmes environnementaux divers causés par la circulation accrue de véhicules, avec de l'émanation de gaz d'une teneur forte en dioxyde de soufre. Se garer au centre-ville et à certains emplacements, même pour quelques minutes, devient de plus en plus problématique pour le commun des gens. Pour pouvoir y stationner, il faut montrer patte blanche. En plus de payer parfois 40 DA, un tarif unique imposé dernièrement au centre-ville par certains «parkingueurs», qui se sont visiblement donné le mot pour fixer ce droit de stationnement. Bref, tout un ensemble d'établissements qui exigent la présence quotidienne des citoyens venus dans ce quartier pour régler leurs problèmes administratifs, ou tout simplement y travailler. Cette attitude de la part de la police à l'égard des «parkingueurs» est mal ressentie par les Chélifiens, qui voient leur patience mise à l'épreuve face à ce qui devient un mépris institutionnel. Le problème se pose avec acuité depuis de longues années et représente une source de vive préoccupation des usagers. Et pour cause, l'absence d'investissements dans le domaine, qui se fait ressentir de plus en plus, n'a, manifestement, pas fait l'objet d'une attention particulière de la part des pouvoirs publics. La ville de Chlef manque cruellement d'aires de stationnement et de parkings. Chose qui irrite les usagers qui trouvent toutes les peines du monde à dénicher une place pour garer leur véhicule. Cette situation a causé beaucoup de désagréments à pas mal de personnes, étaient obligées de garer leurs voitures dans des endroits inadéquats et gênant énormément la circulation. Mais est-ce leur faute? La question mérite d'être posée aux responsables concernés, qui sont appelés à agir en conséquence, à l'effet de trouver un espace adéquat devant recevoir ce nombre d'engins afin d'éviter ces bouchons et ces longues files d'attente qui tracassent la population.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.