Le Président Tebboune installe la Commission nationale chargée du projet de révision du code électoral    Pôle universitaire de Laghouat : Benziane inaugure plusieurs infrastructures scientifiques    Installation du nouveau président du tribunal administratif    Plus de 747 000 dossiers régularisés    Tebboune bannit les lettres de dénonciation anonymes    L'Ansej en mission de sensibilisation    L'ONU salue la décision de Fayez al-Sarraj de démissionner    Genèse d'un rebondissement des contaminations    Belatoui nommé adjoint de Casoni    Seuls 13 joueurs maintenus    Oukal (MCA) 12e recrue estivale    «L'algérianisation», priorité de Belhimer    Sauvetage de 19 harragas près des îles Habibas    Plus de 80 ha de chêne vert consumés près de Tikjda    Benbouzid s'engage à y remédier    Abdelmadjid Merdaci n'est plus    3 animateurs des cafés littéraires interpellés puis relâchés    Epidémie : annulation de la Fiac 2020, principal rendez-vous du monde de l'art à Paris    Office national des droits d'auteur (ONDA) : Transparence dans la gestion    Somalie : Accord pour des élections en 2021    Marche symbolique des hirakistes    La tension monte au sein de l'Opep+    Fin de calvaire pour les souscripteurs AADL    Ce que prévoit le projet de rénovation    Le recrutement d'Abdelhafid fait jaser    "Je suis soulagé !"    CRB : Aïboud contrôlé positif à la Covid-19    Egypte : Belaïli en route vers Al Ahly du Caire    Les préinscriptions électroniques débutent demain    Salon de l'agriculture et des industries agroalimentaires : La Safex reprend ses activités    Abdelaziz Medjahed installé à la tête de l'Inesg    Marches à Djaâfra et à Ras El-Oued    Les protestataires décident de bloquer les RN9 et 12    Sept morts dans deux attaques    3300 habitations démolies en six ans par Israël    Erdogan prêt à rencontrer le Premier ministre grec    Niger : L'EI revendique l'assassinat de 8 personnes    Pour la solidarité avec le peuple algérien et la libération des détenus du Hirak    L'auteur Youcef Laichi Mimoun grand lauréat    "Confilmés", la résistance par l'image    Evénement musical. La rentrée en Nouba : Lila Borsali se digitalise    Agression et trouble à l'ordre public, les auteurs sous mandat de dépôt    Une stratégie de promotion du recyclage en cours de développement: Près de 2 tonnes de déchets en plastique collectées par jour par les CET    Tlemcen: L'APW au cœur d'une polémique    L'INFORMEL    Bouira: Examens de rattrapage: plus de 600 étudiants concernés    Les 4 samedis    Israël : le «pacte d'Abraham» et la trahison des émirs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





BEJAIA.. Les avocats engagés aux côtés des détenus
Publié dans Le Temps d'Algérie le 26 - 06 - 2019

Les avocats affiliés au barreau de Béjaïa ont répondu hier massivement à l'appel du bâtonnat pour un rassemblement de dénonciation des arrestations opérées vendredi passé et ciblant des manifestants porteurs de l'emblème de l'identité berbère. Le rassemblement qui s'est tenu dans l'enceinte même de la Cour de Béjaia a vu la participation de dizaines d'avocats qui ont pour rappel boycotté les plaidoiries programmées hier mercredi. Les protestataires qui ont déployé pour la circonstance le drapeau national et l'emblème amazigh ont dénoncé et condamné sans équivoque l'arrestation de citoyens lors de la marche du 21 juin écoulé. Ils condamnent également toutes les atteintes à la libre expression et la libre circulation des personnes en réaffirmant l'attachement de leur collectif aux libertés individuelles et collectives. «L'identité algérienne ne peut faire l'objet de manipulation.
Elle est consacrée par la Constitution, notamment en son article 4», soutiennent les avocats. Dans le même ordre d'idées, les avocats ont réclamé l'indépendance totale de la justice et dénoncent son instrumentalisation à d'autres fins que le droit condamne. Au cours du rassemblement, les robes noires ont annoncé leur mobilisation pour défendre les manifestants injustement arrêtés lors de la marche du 21 juin et dont elles exigent la libération immédiate. Les avocats ont réaffirmé par ailleurs leur adhésion sans ambiguïté au mouvement populaire du 22 février. «Nous sommes pour l'instauration d'un Etat de droit et luttons pour l'avènement d'une république démocratique», plaident-ils. Enfin, concernant les déclarations de la députée Naima Salhi, laquelle n'a jamais été inquiétée pour ses graves propos racistes, les avocats de Béjaia déposeront plainte contre cette députée avec constitution de partie civile pour «racisme, haine raciale et atteinte à l'intégrité du territoire», selon les bribes d'information que l'on a recueillies auprès d'un avocat présent au rassemblement.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.