BRAS DE FER ENTRE OUYAHIA ET TAYEB LOUH : Le RND réplique ‘'dangereusement'' à la polémique    PRESIDENTIELLE 2019 : L'alliance présidentielle réitère son appui au Président    LUTTE CONTRE LE TERRORISME : Un dangereux terroriste abattu à Mila    PRIX DES FRUITS A MOSTAGANEM : La ‘'Clémentine'' toujours à 300 dinars le kg    LUTTE CONTRE L'IMMIGRATION CLANDESTINE : 37.000 migrants subsahariens rapatriés en 4 ans    CELEBRATION DU ‘'MAWLID ENNABAOUI'' A MOSTAGANEM : La mosquée ‘'Amr Ibn El Ass '' abrite les festivités    El Mouloud, fête religieuse ou désagréments ?    La marche de Béjaïa violemment réprimée    Le rapport inquiétant de Crisis Group    La fin du dollar ?    Les réseaux sociaux, ce monde parallèle    Installation de la nouvelle chef de daïra    «C'est un terrain déjà viabilisé»    Combats inédits entre rebelles pro-Ankara    La kamikaze avait prêté allégeance à Daesh    Prémices d'une nouvelle ère    La Mauritanie surprend, la Zambie abdique    La JS Saoura prépare Gagnoa    Saisies de pétards et autres produits pyrotechniques    Le cadre de vie des citoyens au menu du conseil de wilaya    Alerte à l'hémorragie    Dhouibi dément tout changement de cap    Trois terroristes abattus à Benihemidane    On est toujours le réfugié de quelqu'un    Quand il faut se reposer, il faut !    Mémoires et sens en mouvement    Mauvaise utilisation du gaz : Lancement d'une campagne de sensibilisation en direction des élèves    24 heures    AWEM Blida : 12 000 nouveaux postes d'emploi assurés depuis début 2018    Boufarik : Un complexe sportif à l'abandon…    Projet Batigec des 1.000 logements LPA: Des «blocages» risquent de prolonger les délais de réalisation    Le cimetière des vanités    Pour identifier les facteurs à l'origine de la hausse des prix: Une étude des marchés de fruits et légumes lancée    D'importantes quantités de produits pyrotechniques saisies    Affaire Salsabile: Le procès en appel reporté    Oran: 15 ans de prison pour des trafiquants de cocaïne    MC Alger: Adel Amrouch et la triste réalité du football algérien    WA Tlemcen: Rebondir au plus vite    ASM Oran: Une situation qui ne prête pas à l'optimisme    Retour à Astana avec Idleb comme pomme de discorde    Entre réforme set continuité    Le wali chez les familles des victimes des inondations    Déclaration : Appel des assises internationales du journalisme de Tunis    Sommet de l'UA: la ligne rouge tracée par l'Algérie    Peintures marines et compulsions terrestres    Abdeldjallil Machou, Bio express    Eucoco 2018 : Le pillage des ressources sahraouies dénoncé    Ligue 1 Mobilis (13e J.-Mise à jour) : L 'ASAM gagne, le MOB et le MCA se neutralisent    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Zohra Drif Bitat appelle, depuis Ighil Imoula (Tizi-Ouzou), à préserver l'indépendance et l'unité nationales
Conférence
Publié dans Le Temps d'Algérie le 04 - 03 - 2014

La moudjahida Zohra Drif Bitat a appelé mardi depuis le village d'Ighil Imoula (40 km environ au sud de Tizi-Ouzou), lieu où fut tirée la Proclamation du 1er Novembre 1954, à préserver l'indépendance et l'unité nationales.
"Aujourd'hui, nous lançons un appel, à partir de ce même lieu historique, pour la préservation de l'indépendance, en restant unis dans le respect de la diversité et des référents culturels", a souligné Mme Drif Bitat, lors d'une rencontre avec la population de ce village, à l'invitation d'un comité préparatoire pour la création de la Fondation Ighil Imoula.
"En optant pour ce village, situé au cœur de l'Algérie, pour annoncer le déclenchement de la Révolution, les dirigeants de la Cause nationale ont délivré un message clair, celui de l'unité nationale autour de l'objectif de l'indépendance du pays", a-t-elle affirmé, avant de le qualifier de "symbole de l'unité nationale" et de "réponse cinglante aux manœuvres coloniales de division du peuple algérien".
Habillée d'une tenue kabyle, la Moudjahida a été accueillie dans l'enceinte de la stèle du 1er Novembre 1954, aménagée dans la maison où fut tiré le document historique, par Mme Ouiza Zamoum, veuve du moudjahid feu Ali Zamoum et Tassadit Bouras, veuve du chahid Idir Rabah, propriétaire de la maison historique, en présence du président du comité préparatoire de la Fondation, Abdelkader Abdellaoui.
Livrant son impression sur sa présence en ces lieux, l'héroïne de "la bataille d'Alger", a déclaré: "Je ressens une profonde émotion de me retrouver en ce musée de l'histoire, où trône la ronéo ayant servi au tirage de l'appel à la libération de l'Algérie, il y a plus de 59 ans".
"En visitant ce haut lieu de la Révolution, je ne peux que m'incliner à la mémoire des auteurs de cette proclamation (de novembre 1954) qui ont pu, grâce à leur vision et à une juste analyse de la situation, dépasser l'impasse d'alors dans laquelle était confinée la cause nationale".
Pour sa part, Mme Zamoum Ouiza s'est déclarée "honorée de faire la connaissance d'une grande dame", dont elle dit avoir connu son mari, le moudjahid feu Rabah Bitat "qui venait, dans les années 1953/54 à Ighil Imoula en compagnie du moudjahid Kaci Abdallah pour apprendre aux militants de la cause nationale la fabrication des bombes artisanales".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.