Gouasmia, nouveau commandant de la gendarmerie    L'eau, le feu, l'argent et les enquêtes    Mutualisation des compétences et passage de témoin    Niveau «yet'karkar» !    Lancement officiel de la commercialisation de produits de finance islamique    Pas d'Algériens parmi les victimes des explosions survenues à Beyrouth    Le nouveau SUV Enyaq iV se dévoile    Un SUV pour les pays émergents    Premiers essais de Vision-S    Sit-in des supporters pour réclamer la 2e place au classement    Réunion du bureau fédéral lundi prochain    Manchester United et l'Inter : objectif «Final 8»    Un pays à déconfiner    3 649,5 hectares du massif forestier et arbres fruitiers partis en fumée    Les modalités restent à fixer    2 employés morts dans l'effondrement partiel d'un tunnel minier à Chaâba-el-Hamra    Black is King, le film de Beyoncé célébré, mais aussi critiqué    La pandémie joue les trouble-fêtes    Controverse sur la «grande Albanie» : Dua Lipa dit avoir été mal comprise    La famille Bouchaoui sans acte de propriété    L'infrangible lien...    Infantino "respectera toute décision" de la commission d'éthique    "Des mesures inadaptées", selon le Game    L'ex-roi d'Espagne Juan Carlos serait en République dominicaine    17 morts dans des inondations dans le Nord    Charbel Wehbé, nouveau ministre des Affaires étrangères    "La pandémie exige de repenser l'acte pédagogique"    La crise des déchets persiste à Constantine    Les walis sommés de transmettre les registres de doléances à la Présidence    L'aide humanitaire ne suffit pas    Signature de conventions de partenariat    La fille des Aurès    Se reconstruire après la tragédie    "Aucun échec n'est une mort définitive"    Karim Younes se livre    Histoire. Lutte du peuple algérien pour l'Indépendance : 1958, une année charnière    Décès du Pr Jean-Paul Grangaud : Condoléances du ministre de la Santé    Explosions au port de Beyrouth: Message de condoléances et de compassion du Président Tebboune à son homologue libanais    Décès du khalife général Médina Baye (Sénégal): Condoléances du Président Tebboune    USTOMB et Tosyali Holding Algérie: Vers la mise en place de formations professionnalisantes    Ghardaïa: Sept blessés graves dans une collision    Lobbyiste américain engagé par Haddad: Le parquet général ouvre une enquête    WA Tlemcen: Le Widad retrouve la place qui lui sied    Tiaret: La ville n'aura pas son tramway    Pénurie de plus de 200 médicaments    Les clubs ne savent plusà quel saint se vouer    "Sonatrach n'est pas impliquée dans l'affaire du fuel frelaté au Liban"    Ce que prévoit la loi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Zohra Drif Bitat appelle, depuis Ighil Imoula (Tizi-Ouzou), à préserver l'indépendance et l'unité nationales
Conférence
Publié dans Le Temps d'Algérie le 04 - 03 - 2014

La moudjahida Zohra Drif Bitat a appelé mardi depuis le village d'Ighil Imoula (40 km environ au sud de Tizi-Ouzou), lieu où fut tirée la Proclamation du 1er Novembre 1954, à préserver l'indépendance et l'unité nationales.
"Aujourd'hui, nous lançons un appel, à partir de ce même lieu historique, pour la préservation de l'indépendance, en restant unis dans le respect de la diversité et des référents culturels", a souligné Mme Drif Bitat, lors d'une rencontre avec la population de ce village, à l'invitation d'un comité préparatoire pour la création de la Fondation Ighil Imoula.
"En optant pour ce village, situé au cœur de l'Algérie, pour annoncer le déclenchement de la Révolution, les dirigeants de la Cause nationale ont délivré un message clair, celui de l'unité nationale autour de l'objectif de l'indépendance du pays", a-t-elle affirmé, avant de le qualifier de "symbole de l'unité nationale" et de "réponse cinglante aux manœuvres coloniales de division du peuple algérien".
Habillée d'une tenue kabyle, la Moudjahida a été accueillie dans l'enceinte de la stèle du 1er Novembre 1954, aménagée dans la maison où fut tiré le document historique, par Mme Ouiza Zamoum, veuve du moudjahid feu Ali Zamoum et Tassadit Bouras, veuve du chahid Idir Rabah, propriétaire de la maison historique, en présence du président du comité préparatoire de la Fondation, Abdelkader Abdellaoui.
Livrant son impression sur sa présence en ces lieux, l'héroïne de "la bataille d'Alger", a déclaré: "Je ressens une profonde émotion de me retrouver en ce musée de l'histoire, où trône la ronéo ayant servi au tirage de l'appel à la libération de l'Algérie, il y a plus de 59 ans".
"En visitant ce haut lieu de la Révolution, je ne peux que m'incliner à la mémoire des auteurs de cette proclamation (de novembre 1954) qui ont pu, grâce à leur vision et à une juste analyse de la situation, dépasser l'impasse d'alors dans laquelle était confinée la cause nationale".
Pour sa part, Mme Zamoum Ouiza s'est déclarée "honorée de faire la connaissance d'une grande dame", dont elle dit avoir connu son mari, le moudjahid feu Rabah Bitat "qui venait, dans les années 1953/54 à Ighil Imoula en compagnie du moudjahid Kaci Abdallah pour apprendre aux militants de la cause nationale la fabrication des bombes artisanales".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.