Laraba défend son projet    Le sujet suscite peu d'intérêt    L'ANP élabore le plan de vigilance    Sans Zeghmati    Hausse attendue des prix des viandes blanches    Le parlement accorde la confiance aux ministres proposés    «L'Afrique doit rester unie pour réformer le Conseil de sécurité»    Deux communautés rivales signent des "accords de paix"    Report des candidatures aux postes de souveraineté en Libye    Zetchi recalé par la FIFA    "Je serai de retour dans une à deux semaines"    Ifticène jette l'éponge    Reprise dimanche après la fin du 2e regroupement    Inquiétante hausse de la cybercriminalité    Cap sur le renforcement de la couverture sécuritaire    Le personnel de la santé prêt pour l'opération    Le plasticien El-Bahi Belkheiri célèbre le berceau de l'humanité    Les rapports franco-algériens entre histoire et mémoire    Le rôle du poète au sein de sa cité    Hommage à cheikh Abdallah Guettaf    Création d'un prix littéraire au nom de la poétesse Oum Siham    Couleurs et douleurs, nouveau recueil de nouvelles de l'écrivain Boubakr Kadri    Walid Sadi candidat à la présidence a la FAF    Conservation foncière de Bab Azzoun : Une année pour la délivrance d'un négatif    Cité AADL 5000 logements (Réghaïa) : Insécurité et manque d'éclairage    Premier League : Défaite surprise de Man United face à la Lanterne rouge    Aouar dans le viseur de la Juventus pour cet été    Oran : L'association des opérateurs économiques tire la sonnette d'alarme    Milan AC : Bennacer de retour à l'entrainement    Sidi Chami, El-Ançor et Bir El-Djir: Près de 36 millions de dinars pour de nouvelles cantines scolaires    Ancien chargé de mission à la présidence: Laagab répond à ses détracteurs    Point de rupture ?    Les «zones d'ombre» sont-elles dans nos têtes ?    Pour booster la filière des agrumes à Misserghine: Vers l'exploitation des sources d'eau dans l'irrigation    Le génie du virus    Ils réclament le droit au logement et aux projets de développement: Les habitants de Tafraoui protestent    Ferdjioua: Le libraire Ferhat Kaoula n'est plus    Le professeur Laraba présente sa copie    Le RND propose des amendements substantiels    Reddition d'un terroriste et arrestation de 3 éléments de soutien    Fin du débrayage, reprise du travail le 31 janvier    6 décès et 262 nouveaux cas en 24 heures    Le FMI prévoit un baril à 50 dollars en 2021    Tinhinane Laceb retrouvée morte    L'engagement de Rolls-Royce    Les ambitions ailées de General Motors    Pour «incitation à l'insurrection»: L'acte d'accusation de Trump déposé au Sénat    Appel à la levée des sanctions économiques contre la Syrie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Présidentielle 2014 : début du vote dans les bureaux itinérants dans certaines wilayas du Sud
Politique
Publié dans Le Temps d'Algérie le 15 - 04 - 2014

L'opération de vote dans les bureaux itinérants a débuté mardi, avancée de 48 heures de la date du scrutin, à travers certaines wilayas du Sud du pays, pour permettre aux populations des zones nomades et enclavées d'accomplir leur devoir électoral dans le cadre de la présidentielle du 17 avril.
L'opération a débuté, en présence de représentants des candidats en lice, dans des conditions normales, au niveau de 35 bureaux itinérants mis à disposition par l'administration à travers les wilayas d'Adrar El-Oued, Bechar et Naâma, et dotés de l'ensemble des conditions matérielles et humaines devant permette aux électeurs de voter dans de bonnes conditions.
Ces bureaux, sillonneront jusqu'à jeudi prochain les zones nomades et reculées à la rencontre des électeurs inscrits sur les listes électorales pour leur permettre de choisir leur favori parmi les six candidats en lice à la présidentielle.
Dans ce cadre, sept (7) bureaux de vote itinérants ont été réservés dans la wilaya d'Adrar pour aller à la rencontre des 5.009 inscrits sur les listes, à travers le territoire de la daïra frontalière de Bordj Badji Mokhtar.
Ces bureaux sont répartis entre les communes de Bordj Badji Mokhtar et Timiaouine, dont 5 pour la commune de Bordj Badji Mokhtar avec 3.206 inscrits et devant sillonner les centres de vie "Cherif Messaâdia" et "Zighoud Youcef", le centre rural "Abane Ramdane" et les lieux dits Affertita et Oued El-Naga, selon les responsables de la daïra.
Concernant la commune de Timiaouine, deux bureaux itinérants sont prévus pour accueillir les 1.803 électeurs des zones de Tagraout, Akdem, Anchir, Anfenène, Anegzane et Goudène. Trente cinq (35) encadreurs et 40 véhicules 4x4 ont été mobilisés pour cette opération afin d'offrir aussi des prestations sanitaires et une couverture sécuritaire et les matériel et documents de vote, ainsi que les moyens de transmission.
Dans la wilaya de Bechar, au Sud-ouest du pays, l'opération a débuté au niveau de deux bureaux itinérants réservés aux populations nomades de la commune frontalière de Béni-Ounif (110 km nord de Bechar), selon la direction de wilaya de la réglementation et des affaires générales (DRAG).
Les deux caravanes de bureaux itinérants vont parcourir la région de cette collectivité locale afin de permette à 1.718 inscrits sur la liste électorale de faire leurs devoir et choisir le prochain président du pays entre les 6 candidats en lice, notamment au niveaux des zones de Oued-Namous, Oued-Lakhdar, Fendi, Rosf-Ettayab.
La même ambiance est constatée au niveau des 7 bureaux itinérants, pour la présidentielle du 17 avril, dans la wilaya d'El-Oued, qui ont été réservés aux populations des zones nomades et reculées des communes de Taleb-Larbi, Douar El-Ma et Benguecha, sur la bande frontalière, et celle d'El-Meghaier dans la région de Oued-Righ.
Ces bureaux comptent 2.790 inscrits sur les listes électorales, selon les services de la DRAG. Le vote a également débuté mardi matin pour les 19 bureaux itinérants prévus à travers 9 communes de la wilaya de Naâma, encadrés par 133 agents et ou sont inscrit 15.339 électrices et électeurs des zones nomades et rurales.
Ces bureaux se répartissent entre les communes de Naâma, El-Biodh, Moghrar et Ain-Sefra (1 bureau chacune), celles de Asla et El-kasdir (2 bureaux chacune), les communes de Ain-Benkhelil et Tiout (3 bureaux chacune) et celle de Sfissifa avec le plus grand nombre de bureaux (5), d'après les données de al DRAG. L'opération de vote avait débuté, lundi, soit 72 heures réglementaires avant la date du scrutin, au niveau de 46 bureaux itinérants désignés par l'administration publique à travers les zones nomades et enclavées des wilaya d'Ouargla, Illizi, Tindouf et Tamanrasset.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.