L'Iran a utilisé le système Sol-Air Khordad pour abattre le drone de reconnaissance Furtif US RQ-4A    Un long combat pour l'émancipation    La conjoncture impose des solutions structurelles    Mauritanie: El-Ghazouani élu président, l'opposition conteste    Rassemblement devant le tribunal de Sidi M'hamed pour réclamer la libération des manifestants détenus à El Harrach    Une récolte de plus de 2 millions de quintaux attendue    Explosion de la consommation de gaz en Algérie    Premiers incidents post-congrès    La procédure enclenchée à l'APN    Large vague de dénonciation    Le président Keïta prépare le dialogue politique inclusif    Ben Badis aurait-il été le 23e ?    Karim Ziani raccroche les crampons    Garder l'entraîneur et réviser les salaires des joueurs    L'intruse    L'état interpellé à s'impliquer… dans les affaires du club    L'USM Alger fait appel    Qui a demandé à la potiche de parler ?    Quand Bouchareb bloque le FLN    1 281 morts et 12 914 blessés en 5 mois    Un fonctionnaire arrêté en flagrant délit de corruption    Arrestation du voleur de téléphones portables qui semait la peur dans la ville    Déclaration    Lounès Matoub, la révolution dans l'âme    Les trois manifestants arrêtés à Tamanrasset libérés    Curieuse distribution gratuite du Coran dans la rue    Paroles et images de femmes    Lancement au Maroc d'une exposition itinérante    Les études se poursuivent pour la reconversion de la prison de Serkadji en musée    EN : Bounedjah remercie les supporteurs et leur fait une promesse    Ammal : Une cinquantaine de familles oubliées du relogement    Habitat: L'agrément des promoteurs immobiliers désormais du ressort des walis    Abderrahmane Hadj-Nacer: Les contours d'une sortie de crise «acceptable par l'armée et le Hirak»    Sept plaquettes de kif saisies, quatre arrestations    La commission de contrôle à pied d'œuvre dans les communes côtières: Les infrastructures touristiques passées au peigne fin    Tlemcen: «Plaidoyer» pour les personnes handicapées    Tlemcen: L'ex-PDG d'Algérie Télécom devant le parquet général jeudi    Les papys font de la résistance    Avec une croissance à la peine : Le marché pétrolier s'inquiète de la demande    Sahara occidental : Des eurodéputés interpellent le Maroc sur le sort de militants sahraouis    L'Algérie et la ZLECAF : Une occasion pour conquérir le marché africain    Police aux frontières : Des instructions pour fournir les meilleures prestations sécuritaires au citoyen    Entretien : La Tunisie et Naïm Sliti veulent "passer un cap"    "La banqueroute de Lehman Brothers paraîtra une simple gaminerie": Deutsche Bank lutte pour sa survie ?    Bourses : L'Europe termine en baisse avec les tensions USA-Iran    Reddition d'un terroriste    Mandat de dépôt pour 18 manifestants    Les Houthis affirment avoirabattu un avion militaire saoudien    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les travaux de la nouvelle aérogare débuteront cette année
Aéroport international d'Alger
Publié dans Le Temps d'Algérie le 08 - 07 - 2014

«Les travaux de la nouvelle aérogare de l'aéroport international Houari- Boumediene d'Alger débuteront bien en 2014 pour être achevés en 2018», a assuré hier le PDG de la société de gestion des services et infrastructures aéroportuaires (SGSIA), Tahar Allache.
«Les études détaillées concernant le projet de la nouvelle aérogare sont achevées et les travaux débuteront bien en 2014 dès la signature du contrat avec l'entreprise sélectionnée pour sa réalisation», a indiqué M. Allache. «C'est une aérogare qui ne sera pas destinée à la compagnie nationale de transport aérien uniquement, nous avons élaboré un schéma directeur et effectué des statistiques qui ont abouti à la nécessité de réaliser cette nouvelle structure pour renforcer le trafic international», a-t-il ajouté.
Selon les explications fournies par M. Allache, la première étape de ce schéma sera lancée du côté ouest de l'aéroport, soit la nouvelle aérogare, alors que la seconde étape concerne le côté est pour la réalisation d'une troisième aérogare d'ici à 2032. Ainsi, a-t-il poursuivi, l'ancien salon d'honneur, l'actuelle aérogare pour les vols domestiques, l'actuelle tour de contrôle et aérogare destiné au hadj serviront d'assiette foncière à ce projet à partir de 2032.
Dès 2018, le trafic domestique sera transféré vers l'actuelle aérogare internationale dont une partie sera réservée aux voyageurs à destination des Lieux-Saints de l'Islam. A noter que la conception du nouvel aéroport international d'Alger avait été confiée en novembre 2012 à un groupement de bureaux d'études algéro-anglo-espagnol (Bet Bread, Llewlyne et Pointec) pour un montant de 4 millions d'euros et un délai d'exécution de 11 mois.
Le coût estimatif de la nouvelle aérogare d'Alger, qui sera érigée sur une assiette de 65 hectares entre l'actuelle aérogare internationale et le nouveau salon d'honneur de l'aéroport, est de 330 millions d'euros. La nouvelle aérogare sera renforcée par six couloirs couverts pour le raccordement direct des salles d'attente aux avions, en plus de pistes de 3660 mètres de long et 45 m de large. L'actuel aéroport international d'Alger traite en moyenne 6 millions de voyageurs par an.
Il est composé d'une aérogare pour les vols internationaux, une autre pour les vols domestiques et une troisième pour les vols charters. Le développement des alliances entre les compagnies aériennes, l'émergence à l'avenir de compagnies charters en Algérie et la mise en exploitation d'une nouvelle génération de gros porteurs, figurent également parmi les facteurs pris en compte par les concepteurs du projet.
D'une capacité globale avoisinant les 12 millions de passagers/an, l'aéroport d'Alger est composé d'une aérogare pour les vols internationaux, d'une autre pour les vols intérieurs, et d'une troisième pour les vols charters. Inaugurée le 5 juillet 2006, l'actuelle aérogare internationale de l'aéroport a une capacité de 6 millions de passagers/an.
La réalisation de cette œuvre permettra de moderniser les infrastructures aéronautiques de l'aéroport d'Alger et de normaliser les installations des infrastructures aéronautiques vis-à-vis des passagers qui viennent séjourner en Algérie et qui sont originaires des quatre coins du monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.