La Revue nationale volontaire sur la mise en œuvre des ODD présentée par l'Algérie à New York    Duel au soleil des Pharaons    Concentration maximale chez les Verts    Les Verts se remettent au travail    Mesures légales pour relancer la production    Mahdjoub Bedda placé sous mandat de dépôt    Juventus: De Ligt explique son choix    Eliminatoires de la CAN 2021: L'Algérie connait ses adversaires    Bahloul échoue aux élections du conseil exécutif de la CAF    Des noms et des questions    Sit-in devant la cour d'Alger pour la libération des détenus : La solidarité s'élargit    Trump accusé de racisme par le Congrès    Printemps arabe et trêve estivale    Collectif d'avocats : «Les quatre enfants du général Hamel sont libérés, les détenus d'opinion encore sous mandat de dépôt»    A la conquête de la seconde étoile !    Vendredi particulier en Algérie et au Caire    Baccalauréat 2019 : Les résultats connus aujourd'hui    Relogement de 71 familles    Arrestation de plusieurs malfaiteurs dans différentes localités    Arrestation de trois étudiants en flagrant délit de chantage    Révolution populaire : mémoire, identité et avatars constitutionnels    ACTUCULT    La mise en œuvre de l'Accord d'Alger sur le Mali toujours «en cours»    Pour une nouvelle gouvernance locale autour de pôles régionaux    Des personnalités conduiront le processus    La protection de l'enfance, «une responsabilité collective»    Brèves de Boumerdès    Oran : Un vaste réseau de trafiquants de véhicules démantelé    Le Forum civil pour le changement dévoile ses treize personnalités    La sonelgaz dévoile un nouveau modèle de consommation    Concours Cheikh Abdelhamid Benbadis    Bouira retrouve son ambiance nocturne    Village Sahel (Bouzeguène) : Ouverture, demain, du Festival Raconte-arts    Des habitants tirent la sonnette d'alarme: Oran impuissante face aux chiens errants !    Doit-on s'inquiéter du mode de gouvernance de Sonatrach ?    Transition, débat politique et euphorie footballistique : mobilisations collectives et fluidité politique    A quand le «provisoire» de ce «gouvernement» ?    Des points de vente pour l'approvisionnement des boulangers: 33 minoteries fermées à Oran    Chlef: Du nouveau pour les chemins communaux    La footballisation des esprits ou la défaite de la pensée    Algérie : «Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir»*    L'épuration ou le crime d'« indignité nationale »    Banques : Wells Fargo accroît son bénéfice, la marge d'intérêts sous pression    Niqab en Tunisie: "Montrez-moi patte blanche ou je n'ouvrirai point"    Saisie en 2012 : L'OMC donne raison à la Chine contre les USA    Syrie : Les combats s'intensifient à Idleb aggravant la situation humanitaire    Le calvaire des usagers    Les élues démocrates répondent à Trump    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sur 1475 boutiques d'optique, 30% disposent d'UN agrément: Un marché en quête de visibilité
Publié dans Le Temps d'Algérie le 11130

Le commerce des lunettes et lentilles de contact est en pleine extension en Algérie. Mais à voir de plus près, cette filière compte tellement d'irrégularités qu'il faudrait beaucoup de volonté pour y remettre de l'ordre.
Rencontré à l'occasion de la 10e édition du Salon de l'optique et de la lunetterie (Siol, Alger), Rachid Hessas, responsable de RH International Communication et organisateur de l'événement, a révélé l'existence sur le territoire national de pas moins de 1475 boutiques d'optique. «Dans ce chiffre, seules 30% d'entre elles disposent d'agrément délivré par les pouvoirs publics, 20% sont considérés comme des artisans. Tout le reste, on ne sait même pas ce qu'ils sont», a-t-il déploré.
Selon lui, parmi les objectifs de ce genre de rencontres offerts aux professionnels, il y a, entre autres, l'opportunité de discuter des problèmes du secteur et définir qui fait quoi.
Intimement liés, la contrefaçon et le marché parallèle représentent un véritable danger pour la santé publique.
Abderrahmane Merzougui, opticien et distributeur d'accessoires et matériels d'optique, estime que les lunettes qui se vendent sur les trottoirs, et notamment les montures, sont fabriquées avec des matières parfois concérigènes. «Vous avez sûrement déjà vu des gens qui paraissent comme s'ils portent des lunettes, or en réalité, ce sont des traces de mauvaises montures. Cela provoque des eczémas, voire des cancers de la peau», a-t-il averti.
Interrogé sur l'organisation de la corporation, notre interlocuteur remonte à l'année 1996 lorsque les professionnels de l'optique ont créé une association pour s'organiser, défendre leurs intérêts et protéger les patients et consommateurs. Née dans la douleur, soit en plein terrorisme, cette association n'a pas tenu longtemps, relate-t-il, avant de révéler que le meilleur reste à venir et que la corporation est en train de se réorganiser. «On va vous annoncer bientôt du nouveau», a-t-il promis.
Remboursements dérisoires
Sur la question des remboursements de la sécurité sociale, Merzougui la qualifie de dérisoire. «Mieux vaut ne pas aller dans une agence Cnas pour se faire rembourser une paire de lunettes, car les frais de transport seront plus chers», a-t-il ironisé, avant de détailler que les remboursements sont de «35 dinars pour les verres et 80 DA pour la monture, et ce, quelle que soit la facture des lunettes».
Pour sa part, le responsable de Said Optic, représentant de marques étrangères, notamment turque, a déploré le fait que «les opticiens qui travaillent dans la légalité trouvent tous les problèmes, notamment au niveau des douanes, alors que les marques contrefaites passent en toute impunité».
En outre, ce même responsable appelle le ministère de la Santé à dissocier les produits d'optique de ceux de la pharmacie.
Le 10e Salon de l'optique et de la lunetterie se poursuit aujourd'hui pour le troisième et dernier jour au Palais des expositions d'Alger, en présence de plus de 30 fabricants nationaux et étrangers et de distributeurs et importateurs, a indiqué Rachid Hessas.
Des spécialistes en ophtalmologie, des techniciens de la santé et opticiens étaient également présents à cette rencontre qui constitue «une opportunité offerte aux professionnels du secteur pour établir des relations et créer une plateforme de partenariat en mesure de développer cette activité». Ce salon a également pour objectif de «dynamiser la profession et harmoniser les discussions entre les différentes filières de la santé et ceux de la formation, et mettre en valeur les dernières technologies tant au niveau des équipements pour ophtalmologistes que pour opticiens».
Une large gamme de lentilles de contact, d'instruments d'optique et accessoires a été présentée lors de cette édition.
Quelque 5000 visiteurs entre professionnels de la santé, opticiens et étudiants ainsi que des délégations étrangères étaient attendus à ce Salon.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.