Une AG extraordinaire prochainement pour baliser le terrain à l'Hyproc    Les conservateurs de tomate se concertent    Ouverture du Four Points By Sheraton Sétif en Algérie    Arrestation de Belhassen Trabelsi en France, la Tunisie demande son extradition    Des enquêteurs de l'ONU appellent à des arrestations pour crimes de guerre à Gaza    Plus de 1.400 dossiers d'investissement en attente d'agrément    Treizième trophée pour l'équipe de Ouargla    Ecrire l'histoire d'une fin de saison pas souvent très sportive    Comment affecte notre productivité    Près de 17 000 feux de forêts et plus de 19 000 cas de noyades en 2018    Les habitants de la commune de Cherchar réclament logements et aménagement urbain    «Les Aurès dans l'histoire» Ouverture de la 7e édition    Arlequin valet de deux maîtres en hommage à Alloula    Syrie : "Les Casques blancs donnent à l'Occident un prétexte pour bombarder Assad"    Des milliers d'opposants rassemblés devant la présidence    Abderrahmane Mebtoul s'exprime au micro de Souhila Hachemi de la Radio Chaine 3 : " Manifestations populaires et perspectives "    Ce que propose Bouteflika    POMME DE TERRE : Prévision de déstockage de près de 990 000 quintaux    Djamel Belmadi (sélectionneur de l'Algérie) : "Une revue d'effectif en vue de la phase finale"    Coupe de la CAF, NAHD-Zamalek (0-0): L'ombre de Gasmi    L'impératif de nouvelles réformes    "Pour chaque problème existe une solution"    "Regardez ce qui s'est passé en Irak"    Blida : Plus de 10.000 personnes aux besoins spécifiques bénéficient de la pension d'handicapé    Les syndicats autonomes rejettent l'offre de Bedoui    El Tarf : Près de 600 infractions liées à l'environnement recensées en 2018    MILA : Plus de 5 500 hectares réservés pour la culture des légumes secs    Les professionnels dénoncent le statu quo    CACHEMIRE INDIEN : Le Pakistan pourrait appliquer la "théorie du fou"    Atelier LOPIS: Encourager le développement local pour prévenir la radicalisation    Mostaganem: Mise en exergue de l'importance des études historiques sur les sciences et autres spécialités    Les champs Elysées seraient interdits aux «gilets jaunes»    Volley-Championnat d'Afrique (dames).. Bonne entame du GS Pétroliers    Belmadi cherche les remplaçants de Chita et de Benzia.. Le milieu, un chantier ouvert    Fin de parcours pour la JS Saoura    «Il faut faire confiance aux jeunes»    Vers la classification de 7 sites et monuments à Mila    ACTUCULT    Dire la vérité contre le mensonge    Augmentation des salaires des policiers: La DGSN dément et menace    La crise actuelle en Algérie    Banque d'Algérie: Le taux des réserves obligatoires des banques passe de 8 à 12%    Le réveil d'un peuple : un nouvel horizon politique ? (1ère partie)    Formation du nouveau gouvernement    Le FNA, le PT et le Mouvement El Islah se prononcent    Un prix pour les auteurs édités en Afrique    Illizi : Signature d'un contrat pour le développement du champ gazier d'Ain Tsila    "La douleur de voir souffrir le peuple syrien se ressent dans ma musique"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sur 1475 boutiques d'optique, 30% disposent d'UN agrément: Un marché en quête de visibilité
Publié dans Le Temps d'Algérie le 11130

Le commerce des lunettes et lentilles de contact est en pleine extension en Algérie. Mais à voir de plus près, cette filière compte tellement d'irrégularités qu'il faudrait beaucoup de volonté pour y remettre de l'ordre.
Rencontré à l'occasion de la 10e édition du Salon de l'optique et de la lunetterie (Siol, Alger), Rachid Hessas, responsable de RH International Communication et organisateur de l'événement, a révélé l'existence sur le territoire national de pas moins de 1475 boutiques d'optique. «Dans ce chiffre, seules 30% d'entre elles disposent d'agrément délivré par les pouvoirs publics, 20% sont considérés comme des artisans. Tout le reste, on ne sait même pas ce qu'ils sont», a-t-il déploré.
Selon lui, parmi les objectifs de ce genre de rencontres offerts aux professionnels, il y a, entre autres, l'opportunité de discuter des problèmes du secteur et définir qui fait quoi.
Intimement liés, la contrefaçon et le marché parallèle représentent un véritable danger pour la santé publique.
Abderrahmane Merzougui, opticien et distributeur d'accessoires et matériels d'optique, estime que les lunettes qui se vendent sur les trottoirs, et notamment les montures, sont fabriquées avec des matières parfois concérigènes. «Vous avez sûrement déjà vu des gens qui paraissent comme s'ils portent des lunettes, or en réalité, ce sont des traces de mauvaises montures. Cela provoque des eczémas, voire des cancers de la peau», a-t-il averti.
Interrogé sur l'organisation de la corporation, notre interlocuteur remonte à l'année 1996 lorsque les professionnels de l'optique ont créé une association pour s'organiser, défendre leurs intérêts et protéger les patients et consommateurs. Née dans la douleur, soit en plein terrorisme, cette association n'a pas tenu longtemps, relate-t-il, avant de révéler que le meilleur reste à venir et que la corporation est en train de se réorganiser. «On va vous annoncer bientôt du nouveau», a-t-il promis.
Remboursements dérisoires
Sur la question des remboursements de la sécurité sociale, Merzougui la qualifie de dérisoire. «Mieux vaut ne pas aller dans une agence Cnas pour se faire rembourser une paire de lunettes, car les frais de transport seront plus chers», a-t-il ironisé, avant de détailler que les remboursements sont de «35 dinars pour les verres et 80 DA pour la monture, et ce, quelle que soit la facture des lunettes».
Pour sa part, le responsable de Said Optic, représentant de marques étrangères, notamment turque, a déploré le fait que «les opticiens qui travaillent dans la légalité trouvent tous les problèmes, notamment au niveau des douanes, alors que les marques contrefaites passent en toute impunité».
En outre, ce même responsable appelle le ministère de la Santé à dissocier les produits d'optique de ceux de la pharmacie.
Le 10e Salon de l'optique et de la lunetterie se poursuit aujourd'hui pour le troisième et dernier jour au Palais des expositions d'Alger, en présence de plus de 30 fabricants nationaux et étrangers et de distributeurs et importateurs, a indiqué Rachid Hessas.
Des spécialistes en ophtalmologie, des techniciens de la santé et opticiens étaient également présents à cette rencontre qui constitue «une opportunité offerte aux professionnels du secteur pour établir des relations et créer une plateforme de partenariat en mesure de développer cette activité». Ce salon a également pour objectif de «dynamiser la profession et harmoniser les discussions entre les différentes filières de la santé et ceux de la formation, et mettre en valeur les dernières technologies tant au niveau des équipements pour ophtalmologistes que pour opticiens».
Une large gamme de lentilles de contact, d'instruments d'optique et accessoires a été présentée lors de cette édition.
Quelque 5000 visiteurs entre professionnels de la santé, opticiens et étudiants ainsi que des délégations étrangères étaient attendus à ce Salon.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.