Habitat: Installation de Tarek Belaribi au poste de DG de l'AADL    Nécessité de construire une économie nationale basée sur la production et les start-ups    Réunion sur la Libye: rejet de l'ingérence étrangère et insistance sur la prohibition des armes    Boulmerka dénonce la tenue de compétitions sportives à Laâyoune occupée    AS Monaco: Slimani cherche bien à partir, mais...    L'Algérie n'importera plus de semences de pomme de terre à partir de 2022    Ce que propose le PAD    Le RCD dénonce "une injonction d'apprentis dictateurs"    Le Hirak face aux ambitions partisanes    Appel à l'accompagnement des professionnels    PwC Algérie passe au crible les dispositions fiscales    Le phénomène Saïd ! Prince Saïd !    Dans leur confort lointain, ils pensent !    L'Algérie a un rôle clair dans la relance de l'accord de paix au Mali    Les révélations du chef de l'Etat    Irak : plus de dix manifestants tués en une semaine    Alger, la diplomatie française et l'effet Merkel    Aïn Témouchent : le moudjahid Abdelaziz Hatri n'est plus    "Je sentais que nous allions avoir l'Algérie"    Dumas : "Satisfait de mon groupe"    Démolition de l'hippodrome Ghellab-Attia    Agenda sportif du week-end    Contrôle sanitaire aux points d'entrée en Algérie    Et si vous faisiez de l'hypertension ?    Tarte aux pommes    Les aliments anticholestérol    Sensibilisation à la formation professionnelle    .sortir ...sortir ...sortir ...    Ahmed El-Mili raconte Milev, berceau de son enfance    La célèbre actrice de télénovelas Regina Duarte veut prendre la tête de la culture    «Traduire l'œuvre de René Guénon en arabe était pour nous un vrai défi»    "Wassiet El Hattab", nouvelle pièce pour enfants    Du rififi à l'Opéra d'Alger    Patrick Juillard : «Par rapport au reste du plateau, l'Algérie est bien lotie dans ce tirage des éliminatoires de la coupe du monde»    USMA : Hamra « Battre le Wydad ne relève pas de l'impossible »    Tlemcen: 34 réseaux de trafic de drogue démantelés en une année    Entrevue du Président de la République avec des responsables de médias    Blida: Journée d'information sur la loi de finances 2020    Difficultés financières, enregistrement des médicaments...: Les opérateurs de la pharmacie vident leur sac    Le PT alerte sur l'état de santé préoccupant de Louisa Hanoune    Aménagement de la piscine de Medina Jedida Des instructions pour le respect des délais de livraison    Skikda: Des habitants de Ali Hazila Ramdane barrent la route    LA FAUSSE DEFINITION DE LA RENTE    108 familles relogées à Ouled-Fayet    Issad Rebab classé 6e fortune d'Afrique    Recep Tayyip Erdogan en visite à Alger    Des roquettes tirées près de l'ambassade américaine à Baghdad    Une pétition lancée pour réclamer une salle de cinéma    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Concours d'accès au doctorat: Hadjar en réaffirme le caractère national
Publié dans Le Temps d'Algérie le 11130

Le concours d'accès à l'école doctorale a souvent soulevé l'ire des universitaires qui dénoncent des fraudes exercées pour le décrocher.
C'est dans ce sens que des députés à l'APN ont demandé des explications, jeudi, au ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique qui, lui, assure le «caractère national» de ces concours.
Alors qu'il y à peine une semaine, une section syndicale du Cnes révoquait des pratiques qui «entachent les processus d'admission au mastère ainsi qu'au doctorat» à l'université d'Alger 3 essentiellement, Tahar Hadjar rétorque et confirme : «Tous les étudiants remplissant les conditions peuvent y prétendre». Il a fait savoir que dans un souci de transparence et conformément au principe d'égalité des chances, «un système d'évaluation unique a été adopté dans l'examen des dossiers de candidature à ces concours». Pourtant, au début du mois en cours, dans un communiqué rendu public, le Cnes dénonce au contraire le fait que les conseils des commissions scientifiques «habilités à valider ces résultats sont écartés de la décision». Le Conseil national des enseignants du supérieur était affirmatif sur des «irrégularités» dans les modalités d'accès aux grades de mastère et de doctorat au niveau des facultés de l'université d'Alger 3. Hadjar, lui, preuve en chiffres, affirme la transparence avec laquelle sont choisis les candidats. Il estime ainsi que le nombre minimal de postulants admis n'est jamais inférieur à dix fois celui des postes ouverts. Il précise, dans ce sillage, que le nombre de postes ouverts chaque année différait d'une spécialité à l'autre et d'une université à l'autre. Ainsi, en 2015, sur 103 000 postulants, 52 000 ont été retenus pour participer au concours, tandis que 124 000 lauréats du magistère ont été recensés en 2016, dont 50 000 ont concouru pour 7100 postes. Répondant ensuite à la préoccupation d'un autre membre de l'APN sur la distribution des logements de fonction aux enseignants chercheurs à Bordj Bou Arréridj, le ministre a soutenu que l'université Bachir Ibrahimi «avait bénéficié dans le cadre du programme du président de la République Abdelaziz Bouteflika destiné aux enseignants chercheurs de trois quotas de logements de fonction pour un total de 160 unités». Il ajoute que 100 logements sont déjà prêts et les affectations définitives ainsi que les clefs ont été remises aux bénéficiaires. Plus encore, il a annoncé la remise prochaine des préaffectations pour 44 unités. Dans le même contexte, le ministre a fait état de 68 logements attribués à titre d'emprunt dans le cadre d'une convention conclue avec le ministère de l'Habitat. «Une commission ad hoc examine actuellement 107 demandes s'inscrivant dans la même formule», fait-il savoir. Il est rappelé dans ce sillage que l'université de Bordj Bou Arréridj a bénéficié au titre du programme quinquennal de développement 2010/2014 d'un projet d'investissement totalisant 6000 places pédagogiques et portant sur la réalisation de 3 facultés, deux résidences universitaires d'une capacité d'accueil de 3000 lits.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.