La ville d'Akbou s'anime    Anouar Malek arrêté en Turquie    Benabderrahmane au charbon    Le groupe d'amitié Algérie-Arabie saoudite installé    La loi de finances reportée à dimanche prochain    Développement en stand-by    En un combat douteux    Poutine promet la victoire en Ukraine    Buhari s'engage    L'Algérie, un sérieux candidat    Tirage clément pour l'Algérie    Le compte à rebours enclenché    Quand l'huile franchit les frontières    60 milliards de DA réalisés en 2022    «Le don des reins est en déclin permanent»    Les effets d'une profonde prise de conscience    «Les archives ne sont pas la propriété de la France»    Hamza Bounoua commissaire pour la session 2024    L'Armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Le Président Tebboune ordonne la création d'une autorité portuaire pour une meilleure gestion des ports    Formation d'enseignants-chercheurs en langue anglaise: Méthode d'enseignement "bien ficelée"    Le président de la Cour constitutionnelle prend part en Indonésie à la 5e Conférence mondiale sur la justice constitutionnelle    Bousculade mortelle dans un stade en Indonésie: l'Algérie présente ses condoléances    Le Premier ministre présente lundi la Déclaration de politique générale du gouvernement à l'APN    Mawlid Ennabaoui: campagne de sensibilisation sur les produits pyrotechniques    Le mouvement de la "Tunisie en avant" exprime son soutien au droit du peuple sahraoui à l'indépendance    Des partis mauritaniens passent en revue avec une délégation sahraouie les développements de la question sahraouie    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès la République des Seychelles    8e édition du Prix littéraire Mohammed Dib: "la short list" dévoilée    Naissance de l'Association algérienne de l'anglais pour la science et la technologie    "Saint Augustin, un symbole de l'attachement à la patrie, à la paix et au dialogue"    Man City : Guardiola évoque son avenir    CHAN Algérie-2022: le compte à rebours enclenché pour la 7e édition    Un mouvement de foule dans un stade en Indonésie provoque 174 morts    Assainissement du foncier industriel: Des instructions pour récupérer les assiettes non exploitées depuis plus de 6 mois    Djelfa, Touggourt et Hassi Messaoud: De l'huile, des cigarettes et des psychotropes saisis    Les syndicats évoquent une forte surcharge: Une rentrée scolaire «très difficile et complexe»    Réparties sur six sites d'habitat précaire: Plus de 8.000 constructions illicites recensées à Es-Sénia    Ligue 2- Centre-Ouest: Un quatuor aux commandes    Ligue 1: Suspense à Bechar, Oran et Sétif    Algérie-Union européenne: Dialogue de haut niveau sur l'énergie le 10 octobre    Trabendisme mental !    Développement du tourisme: Les voyagistes pointent les insuffisances    Grazie Meloni !    Une sérieuse alerte    Sommet arabe d'Alger: Le compte à rebours a commencé    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    LA VIE... ET LE RESTE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Amnesty interpelle les autorités sur le sort des quatre manifestants: La cour de Tamanrasset se prononcera aujourd'hui
Publié dans Le Temps d'Algérie le 11130

Moins d'une semaine après que les avocats de Kamel-Eddin Fekhar ont manifesté leur inquiétude quant à son état de santé, rendu «critique» par sa grève de la faim, c'est au tour d'Amnesty International d'interpeller les instances de la wilaya de Tamanrasset sur le sort de quatre manifestants qui risquent six mois de prison.
La cour de Tamanrasset se prononcera aujourd'hui dans l'affaire des quatre personnes ayant organisé un sit-in en janvier dernier, dans la commune de Gataâ El Oued, afin d'exiger la construction d'un dispensaire dans leur quartier. Accusés de «violation de propriété» et d'incitation à «attroupement non armé», ces manifestants risquent jusqu'à six mois de prison. A cet effet, Amnesty International interpelle, dans un communiqué rendu public hier, les autorités de la wilaya de Tamanrasset et les appelle à abandonner les charges retenues contre les quatre accusés. «Amnesty International appelle les autorités à abandonner les accusations d'incitation à attroupement non armé, et à réformer la législation nationale pour qu'elle respecte la liberté de rassemblement», lit-on dans le communiqué. Ces quatre personnes n'ont, au regard d'Amnesty International, fait que «manifester pacifiquement le 10 janvier 2017, dans le quartier de Gataâ El Oued, pour demander la construction d'une clinique et la mise à disposition des habitants d'autres services et infrastructures publics». Des revendications qui semblent légitimes. «Accusés d'incitation à attroupement non armé, ils risquent jusqu'à six mois de prison et 5000 dinars d'amende» note-t-on. Les quatre manifestants sont également accusés «d'entrée par effraction sur le terrain et occasionné des dommages». Le propriétaire des lieux avait déposé une plainte également. Les deux premières audiences ont eu lieu les 29 janvier et 8 février, «sans que les prévenus n'aient d'avocats pour les conseiller ou les défendre» assure Amnesty International. Les accusés pour leur part dénoncent «une machination de la justice à leur encontre». Contacté, Dahmane Zenani, l'un des accusés et membre du mouvement «Ma Frat», a expliqué que «les habitants de ce quartier organisaient quotidiennement, depuis un mois, des sit-in pacifiques sur une parcelle de terrain qu'ils ont eux-mêmes aménagée. Ils n'ont fait que demander la construction d'un dispensaire». Militant opposé au projet de gaz de schiste, il avait passé six mois de prison en 2016, suite à une condamnation en rapport avec une autre manifestation dans la ville. Zenani assure que «les autorités, complices de la mafia du foncier, sont en train de provoquer les habitants de Tamanrasset. Cette mafia sème la zizanie au sein de la population de Tamanrasset afin de les distraire en créant des opportunités pour récupérer un maximum de terrains. Nous allons leur résister et notre mouvement continuera», dira-t-il.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.