Man United : Solskjaer ne facilitera pas la tâche à Man City    Real : Hazard sanctionné par Zidane ?    Djerad procèdera lundi à la distribution de 5000 logements à Alger    Palestine: condamnation internationale des agressions racistes et extrémistes israéliennes    Hirak : Le ministère de l'Intérieur exige des « organisateurs » de lui communiquer l'itinéraire, les horaires et les slogans    Investissement: la reforme du Service public augmentera l'attractivité de l'Algérie    La Cour d'Alger maintient Karim Tabou sous contrôle judiciaire    Six manifestants arrêtés vendredi à Alger placés sous contrôle judiciaire    Report du procès du terroriste "Abou Dahdah" à la fin de la session pénale    Carburants : La suppression de l'essence super avec plomb avancée au début de juillet    FC Barcelone : Pas de bon de sortie pour Dembélé    Aïd El Fitr : plus de 50.000 commerçants réquisitionnés    Covid-19: au moins 3.284.783 décès dans le monde    Béni-Abbès : le jeune disparu dans le grand Erg occidental rejoint sa famille    L'ancien journaliste de la chaine II Boukhalfa Bacha n'est plus    Les lauréats du Prix d'Alger de récitation du Coran honorés    «La Minurso doit revenir à sa mission originelle : le référendum»    Les projets doivent répondre aux besoins de l'économie    Sablés à la confiture et aux pistaches    Benziane anticipe    De nouvelles polycliniques inaugurées    Le Maroc cherche à cacher ses exactions    7 policiers tués dans des attaques dans le Sud-Est    Coupe de la Ligue : l'USMA domine le MCA (2-0), le WA Tlemcen et le NC Magra créent la surprise    MC Alger : Stage bloqué pour préparer le WAC    APLS: nouvelles attaques contre les positions marocaines dans les secteurs de Mahbes, Aousserd et Houza    Le Hirak se réapproprie l'esprit du 8 Mai 45    Les raisons de la cherté    Libye : Démonstration de force d'un groupe armé à Tripoli    La guerre reprend de plus belle    Les résultats attendus aujourd'hui    Deux adolescents tués dans un accident de la route    Le conseil de wilaya fait le point    Le PAC viole le règlement du championnat    Equipe Nationale : Sénégal – Algérie en juin    Les conditions de Tebboune pour atteindre l'excellence    Etudiant dévoué, journaliste engagé et politique visionnaire    Le b.a.-ba de la fabrication d'un film    Mesurer ce qui compte    Bouchachi voué aux gémonies    Charfi appelé à réhabiliter les exclus de la course    Huit morts dont des Iraniens dans des raids sionistes    Trois soldats maliens tués par l'explosion d'un engin artisanal    Ennahda appelle à un vote massif    «Souilah» hospitalisé à Paris    «J'ai adoré camper le personnage de Fadel»    L'artiste, ce migrant    Une augmentation de 10 % enregistrée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un jeune, c'est quel âge ?
Point Net
Publié dans Le Temps d'Algérie le 31 - 10 - 2010

C'est à croire qu'ils tombent du ciel et sortent tous du même moule. Masse homogène, de couleur unie, marchant sur les mêmes sentiers, lancés sur la même trajectoire et partageant un destin fatal, les «jeunes» font toujours l'actualité en étant l'objet d'une «attention» particulière.
Elle est plutôt singulière, cette attention qui extrait la majorité de la population algérienne à une minorité imposant ses normes et fait du reste des pans de société à part qui mérite donc qu'on s'en occupe sérieusement. Il y a pourtant des questions, pertinentes au moins pour leur évidence, et auxquelles on ne répond jamais. Parce qu'on ne veut pas y répondre ou parce qu'on ne se les pose jamais.
A partir de quel âge est-on jeune dans notre pays et au-delà de quel seuil cesse-t-on de l'être ? Quelques exemples révéleront des énormités. Ils sont nombreux à avoir été au plus haut niveau de responsabilité de l'Etat la vingtaine à peine entamée qui trouvent normal aujourd'hui qu'on soit à la recherche de son premier emploi à trente ans.
Ils sont nombreux à se trouver encore jeunes pour des postes occupés et prétendent à d'autres à soixante ans. Des Algériens sont trop jeunes pour y accéder et trop vieux pour attendre.
La jeunesse est une idée qu'on peut proposer à la carte, quand ce n'est pas à la tête du client. On peut être jeune quand on demande du travail et vieux si on sollicite une formation. Quand on dérange par une idée novatrice, on est systématiquement renvoyé à nos couches.
Quand on embarrasse par son parcours et son savoir-faire, on est grabataire. On ne saura jamais qui sont ces jeunes qui méritent autant d'égards. Les jeunes loups qui n'en finissent pas d'arriver ou les désespérés candidats au suicide et à la harga.
Tout le monde sait que les jeunes ne sont pas tous logés à la même enseigne mais le regard se veut uniforme. Sur des promotions entières de diplômés sans perspectives et sur les processions dorées font joujou avec des milliards.
Jeunes les renifleurs de tuyaux d'échappement, jeunes ceux qui leur fournissent la matière à partir de leurs bolides dernier cri. Ils ont le même âge et c'est suffisant pour les caser ensemble. Ceux qui veulent se battre contre le statu quo et ceux que le statu quo arrose généreusement.
La jeunesse est un bel âge, on en fait un bel alibi. Pour l'illusion d'optique et l'illusion tout court. Tout le monde est toujours assez jeune pour voter, beaucoup sont trop jeunes pour être candidats. Le bel âge, c'est pour écouter, jamais, ou rarement, pour donner son avis.
Ceux qui ont réussi ne peuvent pas avoir le même âge que ceux qui sont laissés sur le carreau. Mais on fera semblant que c'est le cas. Pour les commodités du discours et pour «l'unification de la jeunesse».
Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.