Reprise des compétitions: Mellal appelle la FAF à prendre une décision finale    Covid-19 : confinement partiel dans dix communes de Tipasa à partir de vendredi    L'adoption par le Conseil de sécurité d'une lettre du Président Ghali comme document officiel irrite le régime marocain    Affaire Tahkout : poursuite au tribunal de Sidi M'hamed des plaidoiries de la défense    Covid-19: appel à des mesures urgentes pour atténuer l'impact sur l'Afrique    Feux de forêts: plus de 1.888 ha détruits en une semaine    APN: Clôture de la session ordinaire 2019-2020    Covid-19 : mobilisation d'un plus grand nombre de lits dans les hôpitaux    9 juillet 1962    Faut-il avoir peur de la seconde «ouhda» ?    Chelsea chasse Leicester du podium    Se sauver ou sombrer    Le ministre des Ressources en eau dévoile la directive du président    Rachad, les harragas et la décennie noire    «La perte du goût et de l'odorat sont deux symptômes du Covid-19»    «La sensibilisation et le confinement ciblé des zones endémiques sont la clé pour contenir le Covid-19»    Le barrage de Boukourdane face aux aléas du déficit hydrique    Le secteur culturel salue l'aide débloquée pour affronter le coronavirus    Papicha de Mounia Meddour au 9e Festival du cinéma arabe de Séoul    Lancement prochain de la dernière phase de l'aménagement de la Maison de la culture    La FAF tranchera le 15 juillet    Cafouillage administratif et réunions sans résultat    15e but pour Benrahma    Climat: nouvelle hausse des températures jusqu'en 2024, selon l'ONU    Hommage aux détenus d'opinion algériens à Montréal    Relaxe pour trois activistes du hirak à Béjaïa    Boukadoum met en garde contre la gravité de la détérioration de la situation en Libye    Risque de famine pour 7 millions de personnes en Afrique de l'Est    Plus de 3 000 réfugiés arrivés en Ouganda en trois jours    10 décès et 469 nouveaux cas en 24 heures    Le Burkina pris dans une spirale de violence    Pour quelle réorganisation territoriale ?    Cap sur un nouveau plan de relance    Nos prénoms dissimulent tant de guerres et tant de conflits !    "Hourof El Jenna", un spectacle de calligraphie arabe lumineuse    Installation de Mohamed Boukerras au poste de Directeur général de l'ISMAS    Installation du comité d'évaluation des œuvres des candidats au concours du "Prix Ali Maachi" pour les jeunes créateurs    Football Amateur : Attention au chant des sirènes    MO Béjaïa : Hadjar a subi une intervention chirurgicale    Relance du Barrage vert : ce qu'il faut éviter    Annulation de la CAN-2020 Féminine : Une pétition pour la restauration du tournoi    Azazga : Electro-industries dans la zone des turbulences    Libye : Boukadoum plaide pour une solution "opérationnelle et pratique"    Les chouhada sont revenus ce vendredi    Appel à commentaires pour l'élaboration d'une feuille de route    Le passeport Algérien toujoura a la traine    Nouveau calendrier pour les pensions de retraite    Le Kremlin promet de riposter aux sanctions britanniques    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Banque d'Algérie présente le nouveau billet de 2000 DA
Monnaie
Publié dans Le Temps d'Algérie le 25 - 04 - 2011

Comme prévu, le nouveau billet de banque de 2000 DA «doté des éléments les plus à jour en matière de design, de fiabilité et de sécurité» sera mis en circulation à partir de ce jeudi 28 avril.
La coupure a été présentée hier à la presse au cours d'une conférence animée par des cadres de la Banque d'Algérie (BA). Le billet a été créé en vertu d'une décision prise le 24 mars 2011 par le Conseil de la monnaie et du crédit de la BA.
Il a fait l'objet de deux règlements, signés par le gouverneur de la BA Mohamed Laksaci, publiés au Journal officiel le 27 mars, définissant ses caractéristiques générales et les normes de sécurité. La coupure, de 160 mm x 71,7 mm, est reconnaissable notamment à sa couleur bleu-verdâtre.
Les principaux thèmes retenus sont : la science, la technologie et le développement endogène. Ainsi, le billet comporte, au recto, un amphithéâtre et un laboratoire ; au verso, un ensemble immobilier, entre autres. Cette nouvelle émission va permettre, selon ses initiateurs, d'augmenter l'offre de la monnaie fiduciaire (billets et pièces) et d'enrichir la gamme des billets de banque qui passe ainsi à cinq coupures au lieu de quatre : 100 DA, 200 DA, 500 DA, 1000 DA et 2000 DA.
Elle devra permettre aussi «de renforcer la lutte contre le faux monnayage». Le billet de 2000 DA comprend plusieurs éléments de sécurité. «Dans le cadre de l'amélioration de la circulation fiduciaire et la sécurisation des billets de banque, la Banque d'Algérie avait déjà introduit lors de l'émission de la dernière coupure (1000 DA), les éléments de sécurité les plus modernes», indique une note d'information de la BA.
Ces dispositions n'ont pas suffi à faire face aux agissements criminels des faux- monnayeurs, comme le reconnaît la banque elle-même. «Compte tenu de l'introduction récente de matériels de reproduction et d'informatique, des tentatives de contrefaçon ont été découvertes», reconnait-on.
Selon les experts en la matière, les contrefaçons «sont très vite décelées par les professionnels», contrairement aux usagers, notamment le grand public, «qui ne prend pas suffisamment de précaution pour vérifier l'existence des éléments de sécurité pourtant suffisamment apparents et notamment le filigrane,
le fil de sécurité et l'hologramme.» Afin de pallier cette situation quasi universelle, la BA «a décidé, dans le but d'une meilleure connaissance des signes cognitifs et de sécurité par le grand public, d'en communiquer encore les principaux éléments qui sont autant d'éléments d'authentification». La coupure de 2000 DA dispose notamment d'un fond de sécurité (des figures géométriques…)


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.