Man United : Solskjaer ne facilitera pas la tâche à Man City    Real : Hazard sanctionné par Zidane ?    Djerad procèdera lundi à la distribution de 5000 logements à Alger    Palestine: condamnation internationale des agressions racistes et extrémistes israéliennes    Hirak : Le ministère de l'Intérieur exige des « organisateurs » de lui communiquer l'itinéraire, les horaires et les slogans    Investissement: la reforme du Service public augmentera l'attractivité de l'Algérie    La Cour d'Alger maintient Karim Tabou sous contrôle judiciaire    Six manifestants arrêtés vendredi à Alger placés sous contrôle judiciaire    Report du procès du terroriste "Abou Dahdah" à la fin de la session pénale    Carburants : La suppression de l'essence super avec plomb avancée au début de juillet    FC Barcelone : Pas de bon de sortie pour Dembélé    Aïd El Fitr : plus de 50.000 commerçants réquisitionnés    Covid-19: au moins 3.284.783 décès dans le monde    Béni-Abbès : le jeune disparu dans le grand Erg occidental rejoint sa famille    L'ancien journaliste de la chaine II Boukhalfa Bacha n'est plus    Les lauréats du Prix d'Alger de récitation du Coran honorés    «La Minurso doit revenir à sa mission originelle : le référendum»    Les projets doivent répondre aux besoins de l'économie    Sablés à la confiture et aux pistaches    Benziane anticipe    De nouvelles polycliniques inaugurées    Le Maroc cherche à cacher ses exactions    7 policiers tués dans des attaques dans le Sud-Est    Coupe de la Ligue : l'USMA domine le MCA (2-0), le WA Tlemcen et le NC Magra créent la surprise    MC Alger : Stage bloqué pour préparer le WAC    APLS: nouvelles attaques contre les positions marocaines dans les secteurs de Mahbes, Aousserd et Houza    Le Hirak se réapproprie l'esprit du 8 Mai 45    Les raisons de la cherté    Libye : Démonstration de force d'un groupe armé à Tripoli    La guerre reprend de plus belle    Les résultats attendus aujourd'hui    Deux adolescents tués dans un accident de la route    Le conseil de wilaya fait le point    Le PAC viole le règlement du championnat    Equipe Nationale : Sénégal – Algérie en juin    Les conditions de Tebboune pour atteindre l'excellence    Etudiant dévoué, journaliste engagé et politique visionnaire    Le b.a.-ba de la fabrication d'un film    Mesurer ce qui compte    Bouchachi voué aux gémonies    Charfi appelé à réhabiliter les exclus de la course    Huit morts dont des Iraniens dans des raids sionistes    Trois soldats maliens tués par l'explosion d'un engin artisanal    Ennahda appelle à un vote massif    «Souilah» hospitalisé à Paris    «J'ai adoré camper le personnage de Fadel»    L'artiste, ce migrant    Une augmentation de 10 % enregistrée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le statut particulier des médecins résidents adopté par le gouvernement
Le nouveau texte concerne les anesthésistes et les réanimateurs
Publié dans Le Temps d'Algérie le 01 - 07 - 2011

Bonne nouvelle pour les médecins résidents. Le statut particulier de cette catégorie professionnelle du corps médical, qui a tant fait parler d'elle à travers des actions de protestations, vient d'être adopté par le gouvernement.
Cette annonce a été faite par Djamel Ould Abbas, ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, ce jeudi, à l'occasion de la clôture de la première conférence du développement des services hospitalo-universitaires. Le ministre a affirmé que le nouveau statut concerne également les auxiliaires médicaux, c'est-à-dire les anesthésistes et les réanimateurs.
Ould Abbas assure, en outre, que ce nouveau statut particulier constitue l'une des principales revendications exprimées dans un passé récent par les médecins résidents.
L'élaboration de ce statut consacre, selon lui, l'aboutissement "d'un travail de longue haleine entre les ministères de la Santé, de l'Enseignement supérieur et des Finances".
Le nouveau statut des médecins résidents consacre également "une nouvelle phase de gouvernance". On retiendra que Djamel Ould Abbas a évité de dévoiler les augmentations des salaires citées dans le nouveau statut, alors que c'est la question fondamentale pour laquelle les médecins résidents ont décidé de recourir à des actions de protestations organisées durant les mois écoulés.
Il n'empêche qu'en dépit du silence de Ould Abbas sur la question des salaires, d'autres sources concordantes ont rapporté que les salaires des médecins résidents connaitront des augmentations qui varient entre 120 et 140 %, une fois que le nouveau statut particulier sera mis en application.
Le nouveau statut comprend également la prise en considération de l'effet rétroactif dans l'application des augmentations des salaires qui seront comptabilisées, indiquent les mêmes sources, à partir de janvier 2008.
En outre, les résidents veulent abroger le service civil A la veille de la signature par le gouvernement du nouveau statut, le Collectif autonome des médecins résidents algériens a rendu public un communiqué dans lequel il réclame la suppression du service civil. Les rédacteurs de ce document considèrent que
"le maintien du service civil est, hélas ???????? perpétuer la médecine d'urgence à laquelle ont droit les pauvres patients… C'est les condamner à une médecine de guerre, une médecine de premiers soins, alors qu'ils méritent au moins la même médecine que leurs concitoyens du nord".
Le service civil, c'est faire semblant de pratiquer la médecine, a-t-on estimé. Et tant que persiste cette obligation " la médiocrité sera toujours de mise" regrettent les rédacteurs du même communiqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.