Bechar: installation du nouveau chef de la sûreté de wilaya    Man City : Agüero proche de rejoindre le Barça    Les appels à la libération de Rabah Karèche se multiplient    Programme national des énergies renouvelables: création d'une société mixte Sonatrach/Sonelgaz    Un conseil militaire mis en place    Evolution technologique    Paré pour l'aventure    Slogans exclusivement démocratiques et modernistes    L'Aigle noir à quitte ou double    Zoran Manojlovic, nouvel entraîneur    Youcef Bouzidi apporte ses précisions    La flambée des prix persiste    Le front social s'emballe    Installation d'un nouveau directeur des douanes    Hausse au premier trimestre 2021    la liste des membres sélectionnés approuvée    Les marchés optimistes    À LA MEMOIRE DES MARTYRS DU PRINTEMPS NOIR    L'Algérie à la 146e place    Le président de SOS Bab El-Oued sous mandat de dépôt    Sécurité régionale et relance de l'UMA au menu    Pourquoi il faut rester vigilants    Les travailleurs de l'éducation maintiennent la pression    Béni Douala célèbre ses héros    La Chaîne II inaudible sur la bande FM    La chanson surprise de Lounis Aït Menguellet    Lutte contre la criminalité : Démantèlement de groupes criminels    Handball : L'AG élective invalidée    Coupe arabe de la FIFA 2021 : L'Algérie sera présente au rendez-vous qatari    Coupe de la CAF. Coton Sport – JS Kabylie (14h) : Un match chaud pour les Canaris    A partir de la citadelle d'Alger : Coup d'envoi des festivités du mois du patrimoine    Tiaret: La ville croule sous les ordures    Aïn El Turck: Une dizaine de baraques de fruits et de légumes démantelées    Eviter l'effet boule de neige    La tomate n'a pas partout le même goût    Marche pacifique à Béjaïa    La Turquie maintient le flou    Incompréhensible décision    Les oligarques sont-ils de retour?    Fin des poursuites dans une affaire de déstabilisation de l'Etat    L'Algérie condamne l'attaque terroriste du village de Gaigorou    187 nouveaux cas et 5 décès en 24h    Attaque terroriste sur une base militaire dans le Nord-Est    L'ONU face à ses responsabilités    Air Algérie vers le crash    Le patrimoine et la spiritualité à l'affiche    «Le livre en tamazight a fait des pas de géant»    L'ONDA a versé plus de 50 millions DA    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le bâtonnier d'Alger sera auditionné par son homologue de Boumerdès
Suite à une plainte «pour corruption et abus de pouvoir»
Publié dans Le Temps d'Algérie le 26 - 11 - 2011

Le bâtonnier d'Alger sera incessamment destinataire d'une convocation émanant du bâtonnier national dans laquelle il lui sera signifié le transfert de la plainte émise à son encontre par Me Boudiaf au bâtonnat de Boumerdès auprès duquel il devra répondre des griefs qui lui sont reprochés. Il convient de préciser que ce fait unique en son genre, conforme aux lois de la République, aux règlements et articles stipulant substantiellement que «si un bâtonnier est poursuivi par un avocat, le traitement du litige doit être pris en charge par le bâtonnat le plus proche» et ce,
pour éviter tout quiproquo, a été décidé, pour la première fois, par le bâtonnier national Me Lenouar Mustapha. Il est à rappeler que Me Boudiaf Mustapha qui a fait l'objet d'une suspension arbitraire, de surcroît non avalisée par le Conseil de l'Ordre des avocats, a introduit une plainte le 7 septembre 2011 contre Me Sellini.
Les copies de cette plainte ont étés expédiées au ministre de la Justice et au bâtonnier national, dans lesquelles Me Boudiaf accuse le bâtonnier,
Me Sellini«d'avoir fait preuve d'iniquité dans le traitement d'un litige l'opposant à une cliente au sujet des honoraires et lui reproche d'avoir bafoué les principes de déontologie et d'éthique professionnelles en invitant cette cliente «à assister à la réunion du Conseil de l'Ordre».
Cette réunion aurait été marquée par un incident provoqué par la dame en question qui se serait permis de proférer des insultes et des menaces à l'encontre des avocats présents «sans susciter pour autant la réaction du bâtonnier, mais de plusieurs autres avocats présents (incident avéré par une déclaration sur l'honneur rédigée par un ancien bâtonnier présent)».
Dans cette plainte, il est reproché au bâtonnier d'Alger «d'avoir versé dans la corruption, l'abus de pouvoir, le trafic d'influence et le recours à des manœuvres attentatoires à dessein de satisfaire une cliente peu commune» et en «s'autoproclamant juge et partie». Après lecture de la plainte et prenant conscience de la gravité des accusations émises par
Me Boudiaf et de la violation du règlement régissant la corporation, le bâtonnier national, Me Lenouar a jugé utile de transmettre cette affaire au niveau du bâtonnat de Boumerdès conformément à l'article 48 de la loi 04-91 portant organisation de la profession d'avocat.
Tout porte à croire que cette décision sera suivie par d'autres qui concerneront des avocats ayant fait les frais des «pratiques non conformes et iniques employées par Me Sellini». Hormis les multiples suspensions infligées arbitrairement à des avocats, le bâtonnier se serait arrogé le droit de radier des avocats sans «raisons apparentes justifiant cette sanction extrêmement préjudiciable».
C'est ainsi que le 8 août de cette année et à l'issue de la tenue des commissions de discipline, le bâtonnier d'Alger a procédé à la radiation de Me Amara Mohcene et Me Djellal Med Seghir.
Durant la même période, Me Benbraham Fatma Zohra qui, selon elle, «fit les frais d'une machination ourdie contre elle par une avocate» a été condamnée à 2 années de prison avec sursis. Les trois avocats ont introduit des appels à la commission nationale située au niveau de la Cour suprême convoitant l'annulation des sanctions décidées contre eux. Par ailleurs, et selon une source bien informée, Me Ferdi Boussaâd, radié du corps suite «aux manœuvres du
bâtonnier, s'apprêterait à introduire une plainte contre Me Sellini». Il est une certitude que l'initiative prise par le responsable de l'Union nationale des barreaux algériens à l'encontre du cas de Me Boudiaf suscitera un sentiment de soulagement au sein de la corporation des avocats, notamment ceux exerçant à Alger où le nombre est supérieur à celui recensé au niveau des 13 bâtonnats existant sur le territoire national.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.