Syndicat national des magistrats: Des élections régulières, garantes de la légitimité populaire    Présidentielle du 12 décembre : Révision exceptionnelle des listes électorales dès ce dimanche    USA: La Fed baisse son taux directeur, la suite reste incertaine    Y a-t-il une vie en dehors des GAFAM? Episode I : les réseaux sociaux    Lutte contre le changement climatique: L'ONU salue les efforts de l'Algérie    Présidentielle en Tunisie … La logique arithmétique plaide pour Kaïs Saïed    Brexit : Le Royaume-Uni quittera l'Union européenne le 31 octobre    L'impasse iranienne met en lumière un fossé croissant entre l'UE et les Etats-Unis    Match amical Algérie - Colombie : La FAF officialise la rencontre contre la Colombie    Supercoupe d'Algérie de hand : Le CRBBA (messieurs) et le GSP (dames) vainqueurs    Incident de Oued Rhiou: Le parquet de la République ouvre une enquête    Côte d'Ivoire : La profanation de la tombe de DJ Arafat ne restera pas impunie    Le chef de la Minurso visite les camps de réfugiés sahraouis    Apple dévoile 3 nouveaux iPhones et un nouvel iPad    14 postulants ont retiré les formulaires de souscription    Un rapport de l'IGF pointe un risque de faillite    Les nouveaux walis délégués installés    Horreur à Oum El-Bouaghi    Des contrats gaziers à long terme prochainement renouvelés    7e Festival du melhoun du 25 au 27 septembre à Mostaganem    Créances de plus de 2,9 milliards DA à recouvrer par la Sonelgaz    La FAF officialise la rencontre contre la Colombie    Un jeune homme trouve la mort par électrocution à Ouled Ayaiche    Une vingtaine de projets hydrauliques proposés au plan de développement de 2020    Arrestation de 6 personnes impliquées dans une affaire de détournement de deniers publics    Agacé, Mourinho éteint les rumeurs et réclame du respect pour Zidane !    Les premiers pas vers l'élection présidentielle du 12 décembre    Ouverture de la 5e édition aujourd'hui    La police retire le permis de port d'arme à Tliba    AIN BEIDA (ORAN) : Saisie de 1242 unités de boissons alcoolisées    MOSTAGANEM : 207.621 élèves inscrits pour l'année scolaire 2019-2020    7EME EDITION DU FESTIVAL NATIONAL DU MELHOUN : 34 artistes au rendez-vous    Forte mobilisation à Alger et dans les autres villes du pays : Plus déterminés que jamais    Ligue 2: Le programme des rencontres de la 5ème journée    L'Algérie 4e en Afrique et 38e au niveau mondial    Amnesty fustige l'usage excessif de la force par la police    "Makanch l'vote, diroulna les menottes"    Plus de 3 200 demandeurs d'emploi placés depuis janvier    Le centre et le nord du Mali sombrent dans la violence    Vent de révolte contre le pouvoir militaire d'al-Sissi    Les problèmes et les enjeux du 6e art en débat    Les luttes citoyennes racontées autrement    Des ONG progressistes soutiennent le "hirak"    En France : quand un anti-raciste noir est accusé de racisme    CRB : Plus qu'une rencontre, un classique    MCO : Suite à la suspension de CEO... Les Hamraoua en colère !    Tizi-Ouzou, Béjaïa: Protesta des avocats    Amnesty International dénonce le «blocage de l'accès à Alger»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Gros câlin
Publié dans L'Expression le 30 - 05 - 2005

La Fête des mamans précède de peu la Journée de l´enfance. C´est-à-dire que les mères poules pensent d´abord à leurs poussins. Et les coqs qui font les fiers-à-bras feignent d´ignorer ce jour. Parce que, au cas où vous ne le savez pas, les gosses demandent souvent des sous à leur papa pour acheter un cadeau à leur maman, mais ne font presque jamais le contraire quand c´est la fête du père. Mais la Fête des pères qui s´en soucie vraiment?
Les enfants préfèrent leurs mamans, c´est dans l´ordre des choses. N´importe quel papa donnerait tout ce qu´il a pour le bonheur de l´enfant et de sa maman poule, y compris les coqs de basse-cour, les coqs en pâte et les coqs du village. Sauf peut-être les coqs de la jungle. Parce qu´ils sont déjà en compétition. Mais il n´y pas que la maman poule qui célèbre la fête des mères : il y a aussi la maman pigeon, la maman lapin, la maman tortue, la maman sauterelle, la maman guenon. Toute la ménagerie et tout le zoo et tout le bestiaire soutiennent la fête des mères, cette journée particulière où tout être vivant sur terre se rappelle qu´il a une mère, quelque part sur terre, sans compter ceux qui en font un gros complexe d´dipe.
Oui, c´est ça, si l´enfant demande des sous à sa maman pour acheter un cadeau à sa mère, c´est certainement à cause du complexe d´dipe. Ne pas confondre avec le complexe olympique. Mais un gros câlin ne vaut-il pas mieux qu´un cadeau cher payé? Et qui peut au moins faire faire des économies au papa coq, lui qui s´est fait des trous dans ses poches à toujours payer le cadeau que l´enfant fait à la maman avec un argent qui ne lui appartient pas. C´est clair? Si ça ne l´est pas, on recommence!
Pour vous éviter ça, voici au moins une bonne nouvelle: le gouvernement, une fois n´est pas coutume, prépare un projet de loi pour protéger les droits des enfants. Il s´y prend en retard, déjà qu´il oublie qu´il n´y pas en Algérie un vrai journal pour les enfants. Un espace où ils pourraient s´exprimer et créer un monde à leur échelle, à leur taille, où tout est accessible, sans monter sur un escabeau. Un poussin avec sa maman poule, dans un monde où la violence serait disqualifiée, où les agressions seraient bannies, un monde où l´enfant n´aurait que des droits, le droit à l´école, le droit à l´allocation familiale, le droit aux soins, le droit aux câlins, tout court.
Alors que pour le 8 Mars, on offre des fleurs aux femmes - c´est normal - ce n´est pas toujours le cas pour la Fête des mères. Les enfants sont plus imaginatifs et ils offrent à leurs mamans des objets auxquels on ne s´attendait pas. Parfois c´est un bijou, mais cela peut-être n´importe quoi, pourvu que ce soit joli, comme le sourire et la tendresse d´une maman. Et le papa? Bof! Absorbé par ses occupations professionnelles, il fait semblant de n´en rien savoir. Il dit sans doute vrai. Il n´en sait strictement rien.
Car s´il y a maman poule, il y a aussi papa gâteau. La première est protectrice, mais il lui arrive d´être possessive, au point d´être sévère et casse-pieds. Le second refuse d´être pris pour monsieur gaga, voire monsieur gogo. Le père fouettard n´a pas sa place dans cette galerie de portraits.
Maman poule n´est pas maman ourse, que les enfants appellent nounours, et qu´ils confondent avec leur nourrice, pour ceux qui en ont, voire leur nounou. Entre maman poule et maman ourse, vient s´intercaler maman lionne, qui contrairement à ce qu´on raconte, est très affectueuse, vu que c´est elle qui pourvoit aux besoins de toute la famille lion. Et que dites-vous de maman aigle, qui étend son aile protectrice sur les aiglons, avant leur envol, bien haut dans le ciel, au-dessus des falaises et de la bêtise banalisée.
Vous aurez remarqué que cette chronique n´a ni queue ni tête, mais elle s´adresse aux enfants, pas aux adultes. Une fois par an, c´est permis.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.