Le Soudan à l'heure d'une révolution incertaine    Les prix des fruits et légumes ont baissé de 30 à 40%    Des centaines de travailleurs et travailleuses de Rouiba-Réghaïa demandent à Sidi Saïd de dégager    Gaïd Salah nie toute «ambition politique»    Les députés FLN tentent la manière forte    Le FCE sous l'influence des résidus de l'ère Haddad ?    «L'armée doit écouter les propositions des élites»    Le procès de Kamel El Bouchi reporté au 19 juin    Benbitour interdit de débat à M'sila    Mustapha Djallit sera désigné manager général du club    Le MC Oran exposé à la saignée    Le duel jusqu'au bout !    Matthäus : «Bentaleb est un joueur exceptionnel, sa saison reflète celle de Schalke»    Algérie: la révolte populaire ne peut plus passer par la vieille « classe politique »    La rue face aux contradictions du système    Les soutiens encombrants de Gaïd Salah    La commission de recours décide de faire rejouer la rencontre    L'ONU et l'UA dénoncent les ingérences en Libye    Bientôt un nouveau procès    Tadjine el kemmoun    Prélèvement multi-organes et greffe hépatique à Constantine    ACTUCULT    Pari gagné !    Au cœur de la violence intégriste    La nuit du conte pour rallumer l'âtre de grand-mère    MO Béjaïa : Les Crabes condamnés ?    Oran : L'examen de la 5e en chiffres    Traitement des déchets ménagers à Bouira : Les communes défaillantes    El Tarf : L'APW dans une bulle    Amine Mohamed Djemal. Chanteur, compositeur et leader du groupe Babylone : «Le feuilleton Ouled Halal, une belle expérience familiale et fraternelle»    Election présidentielle : La période de dépôt de candidatures prendra fin demain    Elections européennes dans un fort climat eurosceptique    Volleyball - Coupe d'Algérie - Demi-finales: Le GS Pétroliers en favori    Les ambiguïtés autour du mot « dialogue »    L'AMOUR ET LA GUERRE    LG partage un Iftar avec la presse nationale    La nouvelle définition mondiale du kilogramme entre en vigueur    Le gouvernement pris en étau    Trump ira en Irlande en juin    Affrontements à Jakarta après les résultats de l'élection    Ankara se prépare à d'éventuelles sanctions américaines    Après le décret Trump, Google coupe les ponts avec Huawei    Rabiot pour remplacer Rodrigo?    Le tombeau de la chrétienne comme vous ne l'avez jamais vu!    OCDE : L'organisation plus pessimiste sur le commerce mondial et la croissance    British Steel : Le repreneur d'Ascoval, pourrait déposer le bilan    Royaume-Uni et Italie : Vers des séismes politiques ?    Analyse : Les transmutations génétiques des coups d'Etat africains    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'homme au regard éternel
COMMEMORATION DE LA DISPARITION DE KATEB YACINE
Publié dans L'Expression le 26 - 10 - 2003

Un hommage appuyé au père de Nedjma sera rendu, mardi au Palais de la culture de Kouba, mais aussi en France...
Afin de marquer le 14e anniversaire de la disparition de l'éminent homme de lettres algérien qu'était Kateb Yacine, Casbah-Editions a choisi de lui rendre hommage au cours d'une veillée littéraire qui se tiendra, mardi prochain, à partir de 19 h 30 au Palais de la Culture Moufdi-Zakaria de Kouba. Cette rencontre conviviale à laquelle sont invitées plusieurs personnalités du monde des arts et des lettres, sera l'occasion de présenter deux ouvrages : Kateb Yacine, l'homme libre, de Omar Mokhtar Chaâlal (Casbah-Editions 2003) en présence de l'auteur et Kateb Yacine, les harmonies poétiques de Mohamed Lakhdar Maougal (Casbah-Editions 2002). Parallèlement à cette manifestation, il y aura une exposition littéraire conçue et réalisée par l'association Avenir et mémoire dont les commissaires d'exposition ne sont autres que Kateb Amazigh, son fils et Zebeida Chergui. Intitulée Kateb Yacine, un théâtre et trois langues, l'exposition se tiendra en France, plus précisément à la Médiathèque Jean-Lévy de la bibliothèque municipale de Lille. Son vernissage aura lieu le 28 novembre à 16 heures, suivi d'une présentation de l'exposition par Madame Zebeida Chergui. L'exposition est visible du 25 novembre au 3 janvier et ouverte le mardi, jeudi et vendredi de 14 à 17 heures, le mercredi et samedi de 14 heures à 18 heures. Présentée dans le cadre de l'Année de l'Algérie en France, cette exposition interroge plus particulièrement l'oeuvre théâtrale de Kateb Yacine ainsi que le rapporte un communiqué de presse. Un théâtre dérangeant qui jette sur la scène les grands débats qui secouent les sociétés: l'émigration, le conflit israélo-palestinien, les relations économiques entre pays pauvres et pays riches, les droits de l'homme...et qui s'affirme toujours actuel. Un théâtre qui traduit le regard porté par Kateb Yacine, teinté d'humour et empreint de lucidité et qui démontre si besoin est qu'il n'a rien perdu de son acuité. Cette exposition a été réalisée à partir de documents exclusifs, photographies, manuscrits, carnets de notes, etc. provenant de la collection particulière de Kateb Yacine et des archives de l'Institut Mémoires de l'édition contemporaine (Imec) conçue par Madame Zebeida Chergui, journaliste-écrivain de théâtre, femme de Kateb Yacine et son fils Kateb Amazigh. A l'occasion de cette exposition, la bibliothèque municipale édite une plaquette biographique et bibliographie consacrée à Kateb Yacine et à la musique algérienne qui sera disponible gratuitement dans toutes les bibliothèques du réseau. Pour rappel, le poète romancier et dramaturge, Kateb Yacine, est né le 06 août 1929 à Constantine et est décédé à Grenoble le 28 octobre 1989. Il demeure un auteur de stature internationale, connu comme l'auteur de Nedjma, Kateb Yacine, s'affirme également dans la poésie et le théâtre satirique comme l'une des voix singulières et essentielles de l'Algérie, au carrefour des cultures et des imaginaires. Rappelons aussi que plusieurs activités lui ont été dédiées cette année dont Présence de Kateb Yacine, un hommage de la Comédie française qui s'est tenu les 10 et 12 juin dernier et qui a reçu la satisfaction du public. Idem pour la pièce théâtrale Nedjma. Le premier roman de Kateb Yacine, présenté dans une adaptation libre de Mohamed Kacimi, mise en scène par Ziani Chérif Ayad et scénographée par Rachid Koraïchi. C'est une coproduction entre le théâtre national algérien et le théâtre national de Marseille, pour La Criée. Plusieurs représentations ont eu lieu à Châlons en Champagne, notamment les 7 et 8 octobre derniers (une représentation en français et une autre en arabe parlé sous-titrée en français).

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.