Liberté pour Rabah Karèche    Les cours du blé stables sur Euronext    "Je ne vais pas abandonner !"    Les pompiers sur le qui-vive    Le confinement partiel reconduit dans 37 wilayas pour 10 jours    "Heureusement qu'il y a cet élan de solidarité des Algériens"    Marathon Man    Limogeages en série et attente d'un nouveau gouvernement    Un terroriste arrêté à Bordj-Badji-Mokhtar    Louis van Gaal de nouveau sélectionneur des Pays-Bas    «Nous espérons disputer un tournoi de l'Unaf en septembre»    «Toutes les décisions prises ont pour finalité la protection de la Patrie et l'intérêt du citoyen»    Nous sommes là !    Sale temps pour les fuyards !    Les élections locales en novembre    «J'ai tiré à travers l'étoffe même du vêtement»    Ali Tata, peindre Leveilley...    JO-2020 : lutte Fin de parcours pour Bachir Sid Azara    Amir Sayoud bientôt en Arabie Saoudite    Conflit du Sahara Occidental : Le tweet de Biden qui a rendu malade le Maroc    Après une saison décevante de la JS KABYLIE : Cap sur la finale de la Coupe de la Ligue    Les élections locales en novembre    Ould Kaddour extradé vers Alger    Chlef: Jusqu'à la perpétuité pour les incendies volontaires    Covid-19: Les contaminations en hausse chez les enfants    Face à une situation économique et sanitaire préoccupante, dix axes directeurs pour le redressement national    Logements promotionnels libres: Début des souscriptions à partir d'aujourd'hui    A l'origine de tout, il y a d'abord la transgression: Covid-19 et Démence(s) humaines    Les oasis au fil de l'eau - de la foggara au pivot, un livre pas comme les autres    Médias français au service des puissants (2/2)    7 pays africains, dont l'Algérie, s'y opposent    Baâdji passe à l'action    Le paiement électronique effectif    L'activité touristique sombre    Un levier pour la sécurité nationale    La diaspora au rendez-vous    Plusieurs opérations menées en une semaine    L'hommage de Lamamra à la diaspora    Lamamra au bout du fil    Hayatou suspendu un an    L'Italie Championne olympique    Suspension pour «désinformation» des activités de deux ONG internationales    Saïd Hilmi emporté par la pandémie    La scène artistique kabyle en deuil    Les divas arabes à l'honneur    LE GENERAL ALI OUELHADJ YAHIA, NOUVEAU COMMANDANT DE LA GENDARMERIE    10 ans de prison requis à l'encontre de l'ancien wali Moussa Ghellaï    Tebboune préside aujourd'hui une réunion du Haut Conseil de Sécurité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une nouvelle pièce de 200 DA est créée
BANQUE D'ALGERIE
Publié dans L'Expression le 04 - 07 - 2012


Les nouvelles pièces de 200 DA
La mise en circulation de cette pièce se fera dès aujourd'hui au niveau de toutes les agences de la Banque d'Algérie.
La Banque d'Algérie a mis en circulation une nouvelle pièce de monnaie métallique. L'émission sera lancée simultanément à compter d'aujourd'hui. Après délibération de l'autorité monétaire, le Conseil de la monnaie et du crédit, en date du 30 mai dernier, la Banque d'Algérie a créé et émis une pièce de 200 dinars de type bimétallique.
Elle est constituée d'une couronne extérieur en cupronickel, de couleur gris acier et d'un coeur en bronze, serti à l'intérieur de cette couronne et de couleur jaune. La mise en circulation de cette pièce se fera dès aujourd'hui au niveau de toutes les agences de la Banque d'Algérie au niveau du pays, selon la même source. L'avers de la pièce porte le logo du 50e anniversaire de l'Indépendance, alors que le revers porte le chiffre 200 dinars et le nom de la Banque d'Algérie en arabe. Cette pièce de monnaie de type bimétallique est de 28 millimètres de diamètre extérieur, d'un poids de 12 grammes et de 2,5 millimètres d'épaisseur. Le coeur de la pièce est composé de cuivre à hauteur de 92% en plus d'aluminium et du nickel alors que sa couronne est faite de cuivre (75%) et de nickel (25%).
La nouvelle pièce, qui vient enrichir la gamme de pièces de monnaie actuellement en circulation, circulera concomitamment avec les autres pièces en circulation, selon la même source. Cette nouvelle pièce ne peut être que bienvenue au vu des coupures de 200 DA en circulation qui sont tout sauf des billets de banque, car ils ne leur ressemblent en rien, tant leur état est lamentable. Ils sont sales, déchirés, froissés, fripés, délavés. Certains commerçants refusent même de les accepter. D'ailleurs, la Banque d'Algérie a procédé récemment à la destruction d'une quantité de billets usagés de deux cents dinars (200 DA) qui sont irrécupérables ou qui ne peuvent pas être «rafraîchis». Cette annonce constitue aussi une bonne nouvelle pour les particuliers et les entreprises qui sont obligés de manipuler quotidiennement des quantités importantes de billets pour le paiement de leurs achats quotidiens. Il faut dire que le développement de la monétique et de la monnaie fiduciaire pour réduire l'utilisation du cash dans les transactions commerciales, ne relève pas de la priorité du gouvernement. L'obligation d'utiliser le chèque pour le paiement des transactions commerciales supérieures ou égales à 500.000 dinars est reportée sine die. Cette émission intervient après la création, en fin mars dernier, d'un nouveau billet de banque d'une valeur de 2000 DA, coïncidant avec le 47e anniversaire de la monnaie nationale. Le dernier rapport de la Banque d'Algérie a indiqué que l'inflation s'est accélérée au cours des trois dernières années, passant de 2,4% en 2009 à 4,5% en 2011 et 5,7% en 2012. la tendance haussière de l'inflation pourrait se poursuivre sur le moyen terme. De même, l'écart d'inflation entre l'Algérie et la zone euro, le principal fournisseur de l'Algérie s'est réduit à 1,8 point en 2011.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.