Zoukh, Karim Djoudi et Amar Tou devant le juge    La société civile dévoile son projet    Levée d'immunité pour Boudjema Talai    Un avion d'Air Algérie rebroussechemin !    La situation s'enlise    Abdelkader El Gouri élu    Affrontements meurtriers à Nzérékoré    Nouvelle escalade entre les Etats-uniset l'iran    Nouveau dérapage de Naïma Salhi    Le prix du chef de l'Etat Ali-Maâchi décerné à 24 jeunes talents    Andy Delort : «C'est une fierté d'être là»    Sénégal: Mauvaise nouvelle pour Sadio Mané    PLUS DE 600.000 CANDIDATS CONCERNES : Début aujourd'hui des épreuves du Bac    LE PARTI TOURNE LA PAGE D'OUYAHIA : Vers l'effondrement du RND ?    COUR SUPREME : Chakib Khelil, Djoudi et Tou convoqués    Le récent mouvement populaire que notre pays connait témoigne de la vitalité du peuple algérien    Le ministère tunisien rejette les pseudo-partis politiques nouvellements créés    Le gouvernement de Hong Kong essuie des critiques de son camp    L'UE insiste sur le traité négocié avec Londres    Bensalah et Bedoui sommés de partir    Pour le régime Bouteflika, la chute est brutale    «Le résultat du match CSC-USMA est douteux»    Helaïmia s'engage avec les Belges de Beerschot Anvers    Ali Ghediri écroué    Des citoyens bloquent le siège de l'APC de Bouti Sayeh    24 hectares de récoltes sur pied ravagés par le feu    Gendarmerie nationale : Saisie de 9,3 kg de kif traité, une arrestation    «Le certificat prénuptial est très important»    9 affaires de drogue traitées en mai    Le fils de Ould Abbès sous mandat de dépôt    Le bleu pour le Soudan sur les réseaux sociaux    Fidèle à la mémoire de Fouad Boughanem    Chef d'entreprise en Algérie, il est devenu vendeur de fripe aux «puces» de Montreuil    Le retour de La Dolce Vita    NAHD: Le CSA cible deux coaches    L'usine étatique d'eau minérale de Laghouat : L'APW dénonce un blocage intentionnel    Mercato d'été    Bouira: Trois morts et quatre blessés dans un accident de la route    11ème congrès international des gynécologues privés: 10 à 12% des couples présentent une infertilité    Constantine - CHU Constantine: Le DG, le chef de bureau des marchés et un fournisseur sous contrôle judiciaire    La protection de l'environnement en question    Dréan: Le marché hebdomadaire adjugé pour 1,7 milliard de cts     MC Oran: A quand le bout du tunnel ?    Volley-ball - Super division - Play down: Les prétendants de sortie    «J'ai couru vers le Nil»* de Alaa El Aswany: Comment la révolution égyptienne a été brisée ?    Mohamed Zerrouki (1902-1957): Un écrivain visionnaire précoce resté méconnu    LES AIGLES EN CARTON    Les Sénats européens et africains expriment leur volonté de promouvoir les valeurs communes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un panaché de divertissement
PREMIER FESTIVAL INTERNATIONAL ALGE ‘RIRE AU CHAPITEAU DU HILTON
Publié dans L'Expression le 04 - 05 - 2013


Un Algérien au pays du sirop d'érable
Jeudi soir, si le public algérois découvrait avec bonheur le Couscous comedy show de Montréal, bien qu'il soit un pur régal, il nous laissera quand même un peu sur notre faim.
«Ça va être le b... organisé!» nous a indiqué l'un des organisateurs, appuyé un peu plus tard par les dires de l'humoriste Smain qui annoncera, d'emblée la couleur de la soirée. Celle-ci viendra du Grand Nord, à savoir le Canada. Mais quoi donc? Timidement, le public venu pas vraiment en masse, contrairement à la soirée d'ouverture, a pu toutefois faire connaissance et en exclusivité avec un artiste de talent qui n'est pas venu les mains vides. Lui, c'est Unclefofi notre Droopy national alias Fares Mekidech, un algérien originaire de la ville de Jijel.
A la manière du Grand cabaret, ce dernier a drainé avec lui de la musique, de la danse, de la magie et beaucoup d'humour lors de la présentation, pour la première fois en Algérie, de son spectacle le Couscous comedy show de Montréal conçu et produit par Him Self.
Unclefofi, en maître de cérémonie établira, en effet, une ambiance interactive avec le public, et présentera les artistes qui l'entourent dans ce projet depuis 2009. Le premier comédien à monter sur scène est le jeune talent algérien, Zoubir Belhor, découvert dans un concours à la télévision (Kahouat el gosto), qui a fait ses premiers pas dans le monde du stand-up avant de laisser place à la musique et de dérouler le tapis au Couscous comedy show de Montréal.
Ce spectacle, que Broshing Event a eu l'ingénieuse idée de ramener en Algérie a rassemblé sur scène, en effet, plusieurs artistes de différents horizons, dont un magicien illusionniste québécois, Sébastien Louis XVI, affable et très talentueux qui fera participer une personne choisie parmi la salle, et s'adonner à un numéro de devinettes qui séduira par ses tours de passe-passe et son sourire contagieux. Sur scène, encore un groupe de musiciens composé notamment de Nadjim Bouizzoul, du groupe Labess, jeune chanteur et guitariste algérien vivant au Canada et deux autres guitaristes du grourpe Edey qui revisiteront à la sauce flamenco, des morceaux comme Kifach ilti et Chemâa de Kamel Messaoudi, mais aussi d'autres humoristes qui ont su gagner leur trac et conquérir le coeur du public. Il s'agit plus particulièrement de ce black haïtien, Reginald Delinenne vite adopté par les Algériens qui racontera par des blagues à peine dissimulées les tares du racisme dont il fait souvent l'objet.
Un «kahlouch» néanmoins sympathique et très drôle! Sur scène, d'autres humoristes qui se relayeront pour raconter leur vie et leurs déboires afin de vivre de leur métier dont cette Tunisienne (une femme enfin) Samia Orosemane dont le spectacle consistait à décortiquer les traits des immigrés en France et leur degrés de tolérance avec déconnade bien entendu..
Un autre humoriste cette fois qui réussira à décrocher des rires avec son spectacle Liberté, fraternité just do it! est l'Algérien Samy Amara, «un Kabyle de Paris». Ce dernier évoquera surtout et de façon très subtile les maux liés au racisme envers les musulmans de France et la capacité d'intégration des immigrés, sans oublier de parler de la passion que suscite le foot en Algérie et les mordus de jeux vidéo. A ce propos, on invitera sur scène El Diabolo, maître ouvragé du dessin animé Les lascars, qui met en scène des personnages souvent dans des situations bien cocasses.
Wahid, qui fera une brève apparition sur scène, rallumera encore la flamme au milieu du public en fredonnant les chansons de stades. Et c'est en guest star SVP que s'est produit en finish, Phil Darwin, humoriste originaire du Congo, venu présenter en exclusivité son nouveau spectacle, appelé tout simplement This is... Phil Darwin! Considérant la scène comme chez lui Unclefofi qui évoquera sa propre vision sur l'Algérie qu'il «porte dans son coeur depuis qu'il était étudiant», a fait aussi monter son oncle pour un petit tour de chant émouvant.
Un instant plutôt de flottement surréaliste, mais incongru comme le sont certains artistes complètement farfelus. Mais l'humour reprendra vite sa place pour égayer l'atmosphère et remettre du punch de nouveau dans la salle. La veille, le public avait rendez-vous avec le stand up, notamment avec notre star bien à nous, Kamel Bouakaz qui n'a pas dû démériter une seconde. Car l'Algérie possède aussi une pépinière de talents qui ne demandent qu'a éclore.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.