Azzedine Mihoubi nouveau SG du RND    Merci, El Khadra !    Montage automobile, les vrais coupables !    Chantiers à l'arrêt, crédits bloqués, patrons en prison: L'économie nationale en panne    Un pétrolier algérien contraint de se diriger vers les eaux territoriales iraniennes    Un accueil triomphal aux champions d'Afrique    Savoir goûter à la vie    Equipe nationale: Une progression remarquable    Un mort et deux blessés sur le 4ème périphérique    Bouira: 49,99% le taux de réussite au baccalauréat    Une locomotive calcinée et près de 7 hectares de chaumes ravagés par les flammes    Le festival de la chanson oranaise revient    Iran : Téhéran rappelle aux Etats-Unis leur situation géographique    Initiative du Forum de la Société civile : Un panel pour piloter un dialogue national    Coïncidant avec la finale de la CAN : Les marches populaires dans une ambiance de stade    Chine : Huawei lève le voile sur son propre système d'exploitation    CAN-2019: En fête, l'Algérie championne d'Afrique 29 ans après    Distinction : L'Algérien Bennacer élu meilleur joueur du tournoi    Ambiance : Alger en "feu" fête la deuxième étoile continentale des "Verts"    Bourses : Les actions européennes reculent dans un climat tendu    Solaire : Saint-Etienne (France) passe au vert    Invité à la Radio : Karim Younes contre ceux qui rejettent toutes les initiatives et ceux qui veulent d'un dialogue sans les mesures d'apaisement    Alger: 90 établissements hôteliers réceptionnés au cours des 3 prochaines années    Maroc : Son implication dans le trafic de drogues, un danger direct pour la paix et la sécurité    Et le peuple algérien créa le «Hirak» !    Côte d'Ivoire : Polémique sur l'usage des réseaux sociaux par les stars du coupé décalé    Hadj Ghermoul libéré    Quatre narcotrafiquants arrétés    Prés de 30 millions de dollars en 5 mois    L'Asus Rog Phone 2 aura droit à un Snapdragon 855 Plus    Apple va probablement abandonner ses claviers papillon    COMMERCE : Plus de 2800 infractions enregistrées depuis début juin    CADETS DE LA NATION : 99.46% de taux de réussite au Bac    En France, la fête jusqu'au bout de la nuit…    Un soldat tué et deux blessés    Peine de mort contre trois hommes    L'onction qui trahit la manœuvre ?    Pas de représentant algérien à la CAF    Arrestation des voleurs de portables en série    Abdelkader Zoukh placé sous contrôle judiciaire    Téhéran évoque des "accusations délirantes"    Ankara lance une riposte contre le PKK après l'attaque à Erbil    sortir ...sortir ...sortir ...    Hommage au grand maître Benaïssa    Bouira retrouve son ambiance nocturne    Un navet en salade    Le ministre du Commerce à Oran: Un plan directeur de la grande distribution à l'étude    Mila : une tombe romaine découverte à Aïn El-Hamra dans la commune de Ferdjioua    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une journée sans couffin pour crier "Basta"
CHERTE DES PRODUITS ALIMENTAIRES ET IMPORTATION HISTORIQUE D'OIGNONS ESPAGNOLS
Publié dans L'Expression le 13 - 12 - 2014

La flambée des prix des produits alimentaires de première nécessité meuble le quotidien des Algériens. La tendance «brûlante» est constatée sur plusieurs produits dont les légumes, les fruits, et les viandes, rouges et blanches. Une journée sans achat est prévue pour le 20 décembre prochain, afin de dénoncer cette réalité amère.
En effet, l'initiative est celle de l'association de protection et d'orientation des consommateurs (Apoc), qui appelle les Algériens à boycotter les marchés, les commerces, et tous leurs vendeurs, et ce, le samedi 20 décembre prochain. «La hausse des prix est une saignée douloureuse pour tant de familles qui peinent à joindre les deux bouts au quotidien. C'est un phénomène qu'il faut dénoncer et étudier de près» note l'association dans un communiqué. Les initiateurs de «la journée sans couffin» espèrent ouvrir le débat sur le modèle de consommation des Algériens et l'absence de régulation des prix et pousser à leur baisse. Cette journée visera selon l'Apoc, une prise de conscience de la part du consommateur algérien et des commerçants. Mais également pour dénoncer la hausse vertigineuse des prix des produits de première nécessité.
Sur un autre volet, pour le moins «étonnant», l'Algérie a décidé d'importer de...l'oignon espagnol. Fait gravissime pour un pays à vocation agricole.
Ceux qui ont bonne mémoire, savent très bien que l'Algérie n'a jamais importé d'oignon. Désormais, c'est chose faite. Le président de la commission des producteurs de fruits et de légumes, affiliée à l'Ugcca, Mohamed Mejbar a tiré la sonnette d'alarme: «Il y a une volonté de casser les agriculteurs algériens.» Ce dernier a expliqué que «l'an dernier, il y a eu une surproduction de l'oignon dans plusieurs champs. Cependant, ce n'est pas une raison pour en importer. Car les quantités sont disponibles. Elles sont stockées. Les quantités écoulées se vendent à 45 DA le kg sur le marché du gros.» Et de s'interroger: «Qui a donné l'autorisation d'importer des oignons d'Espagne? C'est une honte. Au moment où il faut laisser le maximum de devises dans le pays et avec la chute des cours du brut, ces acteurs procèdent à des importations inutiles.» Pour Hadj Tahar Boulenouar, porte-parole de l'Ugcaa, il s'agit d'une absurdité, voire une honte pour un pays tel que l'Algérie. Se montrant à la fois surpris et inquiet, il dira que ceci est une première pour le pays sur laquelle il n'est pas possible de fermer les yeux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.