Le Président Tebboune entame lundi une visite de travail en République arabe d'Egypte    Barça : Memphis Depay de retour en Eredivisie ?    Lancement d'une nouvelle campagne nationale de vaccination    Foot/ Ligue 2 : victoire de l'ASM Oran devant le MC Saida (2-0)    Wilaya d'Alger: réseau de trafic de stupéfiants démantelé et plus de 2.000 comprimés psychotropes saisis    Mostaganem: exportation de câbles électriques au Sénégal    Le peuple sahraoui déterminé à défendre son droit à l'indépendance par tous les moyens légitimes    Le FFS dénonce "une grave dérive du pouvoir"    L'Allemagne va livrer à l'Ukraine un hôpital de campagne    Foot, force et démocratie    Les avocats prônent la prudence    Barça : Ansu Fati face à un choix difficile    "L'Algérie a les moyens de rivaliser avec les meilleures nations au monde"    "Je vais me remettre en question"    Lait subventionné : l'augmentation du prix n'est pas à l'ordre du jour    Placement de près de 19 000 demandeurs d'emploi en 2021    Le Cnapeste reporte sa grève    Quand la quête de vérité met la lumière sur un passé sombre    Taghit, une source d'inspiration pour les artistes    Au moins 70 morts dans une frappe de la coalition contre une prison    Le Cameroun sur le chemin des Verts    Cap sur la Coupe de la CAF !    Les championnats à huis clos    Pressions franco-allemandes sur Kaïs Saïed    44,6 millions d'habitants en Algérie en janvier 2021    Recul de l'activité au 3e trimestre 2021    Plus de 20 000 interventions effectuées par la Direction du commerce en 2021    Qui succédera à Mohcine Belabbas ?    T'wakhdhet !    Deux en un sur le podium    Il y a dix ans nous quittait Cherif Kheddam    Déficiences comblées ?    Le miracle argentin en temps de Covid    Une nouvelle opération de rapatriement: 155 Subsahariens reconduits vers les frontières    Sonelgaz: Le pôle urbain «Ahmed Zabana» raccordé au gaz de ville    Un pays antichoc    113 postes de formation en doctorat ouverts    Les voleurs de câbles de Séraidi sous les verrous    L'Algérie déterminée à dire son mot    La menace «jihadiste» nourrit le sentiment anti-peul    Les combats entre Kurdes et Daesh font plus de 70 morts    Algérie nouvelle : la mise sur orbite    «Ma rencontre avec la mort»    «Nous partageons une Histoire complexe»    Le moudjahid Cherif Athmane n'est plus    L'urbanisme et les Algériens    Bouslimani affiche ses intentions    Les sénatoriales à l'épreuve des alliances    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Mahmoud Abbas forme le comité de suivi
PLAINTES PALESTINIENNES DEVANT LA CPI
Publié dans L'Expression le 08 - 02 - 2015

Les Palestiniens assurent avoir déjà rassemblé des preuves de «crimes de guerre».
Le président palestinien Mahmoud Abbas a ordonné samedi la formation d'un comité chargé du suivi des plaintes qui seront déposées, contre des dirigeants de l'occupation israélienne, devant la Cour pénale internationale (CPI), une instance que les Palestiniens pourront saisir à compter du 1er avril.
Le comité, qui sera dirigé par le négociateur en chef Saëb Erakat, sera composé d'une quarantaine de personnalités politiques issues de tous les mouvements palestiniens, d'universitaires et de militants des droits de l'homme, ainsi que de représentants d'institutions dont les ministères de la Justice et des Affaires étrangères, a précisé l'agence palestinienne Wafa.
Ce comité «recensera et préparera les documents et dossiers que l'Etat de Palestine présentera à la CPI», précise l'agence, citant M. Abbas.
Après l'échec d'un projet de résolution prévoyant la fin de l'occupation israélienne des territoires palestiniens sous trois ans, les Palestiniens ont mis à exécution une menace qu'ils brandissent de longue date contre l'occupant israélien et ont adhéré à la CPI dans le but avoué de poursuivre ses dirigeants pour «crimes de guerre» notamment dans la bande de Ghaza, ravagée cet été par une nouvelle agression israélienne.
Mi-janvier, le procureur de la CPI a annoncé avoir ouvert un examen préliminaire pour savoir s'il existait une «base raisonnable» pour ouvrir une enquête sur des crimes de guerre présumés commis depuis l'été dans les territoires palestiniens.
Les Palestiniens assurent avoir déjà rassemblé des preuves de «crimes de guerre» et comptent également sur les résultats, attendus fin mars, de l'enquête de l'ONU sur la dernière agression israélienne dans la bande de Ghaza. Même si le président de la commission d'enquête a dû démissionner du fait de sa mise en cause par Israël, qui conteste son impartialité et qui a tenté en vain de le discréditer sous un flot d'accusations aussi calomnieuses les unes que les autres, les conclusions de cette commission sont attendues par la CPI qui décidera en fonction ,L'enclave palestinienne a été ravagée, l'été dernier, durant 50 jours, par des raids israéliens, tirés d'une manière délibérée, ayant fait près de 2200 morts palestiniens et détruit les infrastructures du territoire.
Les tentatives américaines de bloquer, sous des promesses fallacieuses de relance du processus de négociations entre israéliens et palestiniens, la saisine de la Cour pénale internationale n'ont pas convaincu, surtout que le gouvernement israélien, conduit par Benyamin Netanyahu, s'évertuait, chaque fois que les Etats-Unis tentaient de calmer le jeu, à programmer de nouvelles constructions dans les territoires occupés, au mépris de la légalité internationale et des résolutions de l'Onu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.