Communiqué du ministère de la Justice    Makri s'en prend aux «laïcs»    29 activistes relâchés en début de soirée    Tebboune préside aujourd'hui la réunion du Conseil des ministres    Une trentaine de détenus toujours en prison    Huile d'olive. concours international de Dubaï ; Un producteur algérien de Djelfa lauréat    1 530 milliards de dinars d'investissement sur 10 ans    Washington épargne le prince héritier Ben Salmane    «La communauté internationale doit assumer ses responsabilités»    Une suspension et des interrogations    Le ministre des Droits de l'Homme présente sa démission    Elles se sont déroulées dans le calme    Ligue des Champions: lourde défaite du CRB face à Mamelodi Sundowns    Trois candidats pour la présidence de la Fala    Affaire Diawara Banou, l'épilogue !    Man City : Pour Guardiola, ce que fait le club n'est pas normal    Le MCO enchaîne, l'Entente récupère son trône, la JSK dompte le Doyen    De l'inquiétude mais pas d'affolement    L'heure des comptes    Les dépouilles de deux personnes extraites d'une grotte    Le calvaire des résidents    L'islamisme contre le soufisme    "Abou Leila" et "Héliopolis" en avant-première à Batna    "L'avenir du secteur musical en Tunisie est incertain"    MAMMERI, DJAOUT ET LA MAIN DE L'ETRANGER    La situation sur les fronts de combat «sous contrôle» de l'Armée sahraouie    Acquisition de la raffinerie d'Augusta en Italie : Les gros mensonges d'Ould Kaddour    Enasel : Baisse des ventes de sels alimentaire et industriel en 2020    Mohamed Nassou n'est plus    AG Elective de la FAA : Le recours de Boukais rejeté    50 kilomètres en deux ans    Alors que le pétrole maintient son avance : L'OPEP+ face à un nouveau challenge    Organisée au Bastion 23 de la Casbah : Rencontre-débat sur les figures révolutionnaires de la bataille d'Alger    Prix du président de la République : Appel à participation pour les jeunes créateurs    La face cachée de Mammeri    Dans le but de relancer le processus de concession: La daïra lance une opération de recensement des biens communaux d'Aïn El Turck    El-Abiodh Sid Cheikh : La gare routière boudée par les transporteurs    Groupe Est: La passe de trois pour l'US Chaouia    Pour développer la coopération bilatérale: Le conseiller commercial à l'ambassade de France en visite à la CCIO    Accès via l'autoroute Est-Ouest: Le pôle urbain de Tlélat pris en otage par le gel du projet    Ce que doit la rue à l'urne    Rompre vite avec nos vieux démons    Médicament: Le SNAPO suspend son mouvement de protestation    El Kala: Le cadavre d'un homme repêché à l'ancien port    Qui veut canarder les ambulances ?    l'augmentation de la marge bénéficiaire, pointée du doigt    "Fitna" chez les Frères musulmans    Les 12 commandements de la phase transitoire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Brahim Ghali salue la communauté internationale
POUR SON SOUTIEN À LA CAUSE SAHRAOUIE
Publié dans L'Expression le 22 - 05 - 2017


Le président sahraoui Brahim Ghali
Après 44 ans de lutte, le peuple sahraoui s'attache davantage à son militantisme pour la liberté et l'indépendance, a affirmé le président Ghali qui salue le soutien indéfectible de la communauté internationale au peuple sahraoui.
A l'occasion du 44e anniversaire de la lutte du peuple sahraoui pour son droit à l'autodétermination et à l'indépendance, le président sahraoui, secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali a salué hier la communauté internationale pour son soutien à la cause sahraouie et les efforts consentis par tous les défenseurs de la lutte du peuple sahraoui notamment l'Algérie, appelant l'Organisation des Nations unies (ONU) à assumer pleinement sa responsabilité dans le parachèvement de la décolonisation du Sahara Occidental. «Nous saluons l'Algérie, pays frère, qui a soutenu, conformément à ses principes, la charte et les résolutions internationales, sans réserve ni hésitation, la lutte du peuple sahraoui en vue de mettre fin au colonialisme dans son pays» a indiqué le président Ghali dans un message adressé hier à la communauté internationale à l'occasion du 44e anniversaire du déclenchement de la lutte contre l'occupation marocaine, soulignant «sa place méritée (de l'Algérie) au niveau régional, continental et international en confrontant avec sagesse les défis et les dangers qui guettent la région y compris ceux issus des politiques hostiles du Maroc». «Nous saluons la République de Mauritanie et nos frères du continent africain qui ont fait de la cause sahraouie une cause africaine en dépit du refus marocain», a-t-il poursuivi. Le président sahraoui a salué également «le mouvement de solidarité en Europe et dans le monde entier mettant en exergue la solidarité du peuple espagnol et la responsabilité historique et juridique de l'Etat espagnol vis à vis du peuple sahraoui». M.Ghali a réitéré son appel à l'ONU «d'assumer pleinement sa responsabilité dans le parachèvement de la décolonisation au Sahara Occidental», ajoutant que, le Font Polisario affirme son entière disposition à coopérer avec le secrétaire général de l'ONU et son envoyé spécial pour accélérer la mission de la Minurso et mettre en oeuvre les dispositions de la dernière résolution du Conseil de sécurité notamment celle relative à la poursuite du processus de négociation et le traitement de toutes les questions suspendues issues de la violation du Maroc au cessez-le-feu et la convention militaire à Al-Guerguerat». «Il est temps que la communauté internationale trouve une fin juste et urgente au drame d'un peuple opprimé et à quatre décennies d'agression et d'extension et d'intransigeance marocaine et d'accélérer l'organisation d'un référendum d'autodétermination en faveur du peuple sahraoui»,
a-t-il insisté. Le président sahraoui a mis l'accent sur l'arrêté historique de la Cour de justice de l`Union européenne (CJEU) en décembre 2016 ayant soutenu de nombreuses résolutions internationales, validant que le Sahara occidental et le Maroc sont deux territoires distincts et séparés, et que l'existence du Maroc sur le territoire sahraoui n'est qu'une occupation illégale. «Il faut respecter la volonté du peuple sahraoui, à travers son seul représentant légitime, le Front Polisario» a-t-il assuré. A cette occasion, le président Sahraoui a évoqué «les graves violations des droits de l'Homme commises par le Maroc contre les civils sahraouis désarmés, l'embargo étouffant imposé sur les territoires sahraouis occupés et les détentions et procès formels» ce qui nécessite en urgence de «permettre à la mission de la Minurso de défendre et de contrôler les droits de l'homme au Sahara occidental et d' en faire des rapports». Dans ce jour historique, qui commémore le 44è anniversaire du déclenchement de la lutte armée, le président sahraoui, s'est recueilli à la mémoire des Sahraouis qui se sont sacrifiés pour l'indépendance de leurs pays à l'instar du Chef de la révolution sahraouie, El-Wali Moustafa Esseyed, et le défunt président Mohamed Abdelaziz. M.Ghali a valorisé «le rôle de l'Armée de libération sahraouie, toujours prête, à libérer le pays et à recouvrer la souveraineté entière de l'Etat Sahraoui» comme à Al-Guerguerat «où elle a adressé un message au Maroc et au monde, à travers lequel elle a fait preuve d'attachement à ses droits légitimes» Dans son message, Brahim Ghali, a rappelé la résilience des citoyens dans les camps de réfugiés et les territoires libérés et occupés ainsi qu'au sud du Maroc, ainsi que les disparus et les détenus politiques dans les prisons marocaines, à l'instar des détenus de «Kdim Izik» qui subissent des pratiques coloniales, les plus abominables dans l'histoire, exprimant sa solidarité envers eux et exhortant la communauté internationale d'assumer sa responsabilité afin de les libérer «immédiatement et inconditionnellement». Dans le même sillage, M.Ghali s'est félicité «du noble travail de l'équipe qui défend les détenus de «Kdim Izik» en dévoilant la réalité de l'injuste procès» accusant le Maroc de «vouloir faire taire la voix sahraouie réclamant l'indépendance et la liberté», appelant le peuple marocain à «oeuvrer pour la justice, la démocratie et la légitimité internationale»


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.