Huit blessés dans un accident sur l'autoroute est-ouest    Pour que la date du 20 avril 1980 ne soit plus exploitée    Charaf Eddine Amara, nouveau président de la FAF    FAF : le candidat unique, Charaf-Eddine Amara, fixe ses priorités    Le Président Tebboune exhorte les jeunes à tracer leur voie vers la réussite par le travail, le savoir et la rigueur morale    Algérie Poste appelle les travailleurs grévistes à « rejoindre immédiatement » leurs postes    Algérie Poste : La direction menace les grévistes de licenciement    Coronavirus: 167 nouveaux cas, 119 guérisons et 3 décès    Covid-19: la pandémie a fait 2.974.651 morts dans le monde    Le NMLWS condamne la décision de l'ouverture d'un bureau de LREM à Dakhla occupée    L'AIE relève ses prévisions de la demande    «La croissance économique n'atteindra pas les 4,5% prévus»    Le procès de six hirakistes reporté au 19 mai    Le Kenya désavoue l'ambassadeur marocain à Nairobi    Le RAJ appelle à une conférence nationale    Amandine mon amour    Ces partis à candidats «extra-muros»    Sommet à Sétif, virée à l'Est pour le CRB et le MCA    CA Bordj Bou Arréridj-MC Oran pour commencer    Flick va-t-il claquer la porte ?    Noureddine Tounsi risque un an de prison ferme    Crise du lait en sachet, les rationnements ne suffisent plus    Tension persistante dans l'éducation    Six éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés    Près de 28 000 familles nécessiteuses recensées    Saisie de 155 kg de viande de volaille impropre à la consommation    "la réforme de la Sécurité sociale est plus que délicate"    Ahmed Rachedi nommé conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    Cérémonie des Oscars : des stars en chair et en os, pas sur Zoom    Dans les coulisses de la saison 2 du phénomène "Timoucha"    Des experts de l'ONU appellent à arrêter la colonisation et protéger le peuple palestinien    L'Algérie condamne l'assassinat de Sidi Brahim Ould Sidati    Boumerdès : Engouement au marché du Ramadhan    Bouira: Un piéton fauché par un camion    Faut-il recréer le monde sans nous ?    Nomination des chefs de sûreté    Les premiers signaux d'un emballement social    Les suggestions des opérateurs    Washington prépare à l'Otan le retrait concerté d'Afghanistan    Au Sahel, «il n'y a aucune solution sans Barkhane»    Pochettino fair-play avec le Bayern    Une offre sur la table pour Agüero    Al Menfi ferait «tous les efforts possibles» pour le départ des forces étrangères    Est-ce une nouvelle crise ?    Des partis à la recherche de candidats    La leçon d'une vie    «L'Etat n'abandonnera jamais le cinéma»    Lancement de la plateforme numérique «lawhati.dz»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sahara occidental : Ghali appelle l'ONU à assumer pleinement sa responsabilité
Publié dans Le Maghreb le 22 - 05 - 2017

Le président sahraoui et secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali a salué samedi la communauté internationale pour son soutien à la cause sahraouie et les efforts consentis par tous les défenseurs de la lutte du peuple sahraoui notamment l'Algérie, appelant l'Organisation des Nations unies (ONU) à assumer pleinement sa responsabilité dans le parachèvement de la décolonisation du Sahara occidental.
"Nous saluons l'Algérie, pays frère, qui a soutenu, conformément à ses principes et les et la charte et les résolutions internationales sans réserve ni hésitation, la lutte du peuple sahraoui en vue de mettre fin au colonialisme dans son pays" a indiqué le Président Ghali dans un message adressé samedi à la communauté internationale à l'occasion du 44e anniversaire du déclenchement de la lutte contre l'occupation marocaine, soulignant "sa place méritée (l'Algérie) au niveau régional, continental et international en confrontant avec sagesse les défis et les dangers qui guettent la région y compris ceux issus des politiques hostiles du Maroc".
"Nous saluons la République de Mauritanie et nos frères du continent africain qui ont fait de la cause sahraouie une cause africaine en dépit du refus marocain", a-t-il poursuivi.
Le président sahraoui a salué également "le mouvement de solidarité en Europe et dans le monde entier mettant en exergue la solidarité du peuple espagnol et la responsabilité historique et juridique de l'Etat espagnol vis à vis du peuple sahraoui".
M.Ghali a réitéré son appel à l'ONU "d'assumer pleinement sa responsabilité dans le parachèvement de la décolonisation au Sahara occidental", ajoutant que " le front Polisario affirme son entière disposition à coopérer avec le secrétaire général de l'ONU et son envoyé spécial pour accélérer la mission du Minurso et mettre en œuvre les dispositions de la dernière résolution du Conseil de sécurité notamment celle relative à la poursuite du processus de négociation et le traitement de toutes les questions suspendues issues de la violation du Maroc au cessez-le-feu et la convention militaire N1 à Guerguerat".
"Il est temps que la communauté internationale trouve une fin juste et urgente au drame d'un peuple opprimé et à quatre décennies d'agression et d'extension et de transigeance marocaine et d'accélérer l'organisation d'un référendum d'autodétermination en faveur du peuple sahraoui", a-t-il insisté.
Le président sahraoui a mis l'accent sur l'arrêté historique de la Cour de justice de l`Union Européenne (CJEU) en décembre 2016 ayant soutenu de nombreuses résolutions internationales, validant que le Sahara occidental et le Maroc sont deux territoires distincts et séparés, et que l'existence du Maroc sur le territoire sahraoui n'est qu'une occupation illégale .
"Il faut respecter la volonté du peuple Sahraoui, à travers son seul représentant légitime , le Front Polisario" a-t-il soulevé.

Les graves violations des droits de l'Homme évoquées
A cette occasion, le président Sahraoui a évoqué "les graves violations des droits de l'Homme commises par le Maroc contre les civils sahraouis désarmés, l'embargo étouffant imposé sur les territoires sahraouis occupés et les détentions et procès formels" ce qui nécessite en urgence de "permettre à la mission du Minurso de défendre et de contrôler les Droits de l'Homme au Sahara occidental et d' en faire des rapports ".
Dans ce jour historique, qui commémore le 44ème anniversaire du déclenchement de la lutte armée, le président sahraoui, s'est recueilli à la mémoire des Sahraouis qui se sont sacrifiés pour l'indépendance de leurs pays à l'instar du Chef de la révolution sahraouie, El-wali Moustafa Esseyed, et le défunt président Mohamed Abdelaziz.
M.Ghali a valorisé " le rôle de l'Armée de libération Sahraouie, toujours prête, à libérer le pays et à recouvrer la souveraineté entière de l'Etat Sahraoui" comme à Guerguerat "où elle a adressé un message au Maroc et au monde, à travers lequel a fait preuve d'attachement à ses droits légitimes"
Dans son message, Ibrahim Ghali, a rappelé la résilience des citoyens dans les camps de refugiés et les territoires libérés et occupés ainsi qu'au sud du Maroc,ainsi que les disparus et les détenus politiques dans les prisons marocaines, à l'instar des détenus de "Kdim Izik" qui subissent des pratiques coloniales, les plus abominables dans l'histoire, exprimant sa solidarité envers eux et exhortant la communauté internationale d'assumer sa responsabilité afin de les libérer "immédiatement et inconditionnellement".
Dans le même sillage, M. Ghali s'est félicité "du noble travail de l'équipe qui défend les détenus de "Kdim Izik" en dévoilant la réalité de l'injuste procès" accusant le Maroc de " vouloir faire taire la voix sahraouie réclamant l'indépendance et la liberté", appelant le peuple marocain à "œuvrer pour la justice, la démocratie et la légitimité internationale"
Après 44 ans de lutte, le peuple sahraoui s'attache davantage à son militantisme pour la liberté et l'indépendance, a affirmé le président Ghali.
Pour rappel, le peuple sahraoui célèbre ce samedi son 44e anniversaire de la lutte armée dirigée par le Front Polisario.
Le Gouvernement sahraoui et le front Polisario ont tracé un programme varié pour commémorer cet évènement qui se déroulera durant deux jours à la wilaya d'Aousserd avec la participation des délégations étrangères .
Des spectacles folkloriques et artistiques, des expositions et des jeux sportifs auront lieu ainsi que l'organisation des sit-in de solidarité avec les héros de l'Intifadha pour l'indépendance.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.