ON A TOUJOURS REFUSE DE NOUS ECOUTER. AUJOURD'HUI, ON VA SE FAIT ENTENDRE    El-Tarf : 20 kg de kif saisis, 7 personnes écrouées    Bouchareb annonce un virage à 180 degrés: Le FLN soutient le mouvement populaire    Chlef: La grève des impôts largement suivie    Retards dans le lancement des VRD et malfaçons: Les souscripteurs AADL dénoncent    CAN-2019: Algérie - Gambie, vendredi à 20h45: Le match des jeunes loups de Belmadi    USM Annaba: L'attaque, ce maillon faible    RCK - Démission du président Farès: Un directoire mis en place    Seddik Chihab: Le pays est gouverné par «des forces anticonstitutionnelles»    Tébessa: La pénurie d'eau s'installe    Le coup de pied de l'âne    Algérie - USA: Des experts du FBI pour la formation aux enquêtes sur les vols de patrimoine culture    Programme spécial vacances à la salle Ahmed Bey    200 millions d'euros de dégâts depuis le début du mouvement    «Le mois de mars marqué par "les hauts-faits aux objectifs nobles" du peuple»    Le FLN «rejoint» le mouvement populaire    Refus des visas pour les Algériens    Le GSP bat Prisons du Kenya et passe en quarts    Réunion de travail entre les présidents de clubs et la FABB    Des arbitres nigériens pour Guinée Equatoriale - Algérie des U23    A propos de l'acheminement gratuit du gaz vers la France    Manifestations populaires et perspectives    Saisie de plus de 1.800 comprimés psychotropes    Première section de formation pour les enfants autistes    Les postiers rejoignent el hirak    De l'eau 24h/24 pour les Constantinois dès 2020    Aide du PAM pour plus d'un demi-million de personnes    L'ONU présente un nouveau plan pour le retrait des combattants    Un artiste promis à un million de dollars au Japon    Cheïkh Aïchouba Mostefa dit Si Safa    Célébration du 57e anniversaire de la fête de la victoire    Crise au Venezuela : Washington parle de "négociations positives" avec Moscou    Après près de 30 ans à la tête du pays : Le président kazakh Noursoultan Nazarbaïev démissionne    Tamanrasset : Adapter les textes régissant le commerce extérieur avec les spécificités des régions frontalières    France : La croissance 2019 revue en baisse à 1,4%, dit Le Maire    De pluies assez soutenues    Constantine : Fin des travaux de consolidation des stations du téléphérique    MARCHES POUR LE CHANGEMENT : Les personnels de la santé appellent au "respect de la Constitution", à "l'indépendance de la justice"    Lamamra maintient le cap    Cascade de démentis    VEHICULES CKD-SKD: Légère baisse de la facture d'importation    Les derniers terroristes del'EI acculés au bord de l'Euphrate    Dylan Bronn forfait face à l'Algérie    El-Qods occupée: Escalade israélienne, condamnations et mises en garde palestiniennes    Ghardaïa, la 51e édition de la fête du tapis reportée sine die    Tlemcen : Les accords d'Evian au centre d'une rencontre    Eliminatoires Coupe d'Afrique des Nations 2019.. Mobilis fidèle aux Verts    Ghaza : L'ONU demande à Israël de revoir ses règles d'engagement militaires    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nicolas MADURO réélu avec 68% des voix
PRESIDENTIELLE AU VENEZUELA
Publié dans L'Expression le 22 - 05 - 2018

Le peuple vénézuélien s'est prononcé en faveur d'un second mandat pour Nicolas Maduro
Successeur en 2013 du commandant suprême de la révolution bolivarienne, Hugo Chavez, il va bénéficier d'un second mandat de sept ans.
Le président vénézuélien sortant, Nicolas Maduro, a remporté hier l'élection présidentielle en obtenant 68% des voix face à ses concurrents, selon les résultats officiels. Successeur en 2013 du commandant suprême de la révolution bolivarienne, Hugo Chavez, il va bénéficier d'un second mandat de sept ans alors que le pays est confronté du fait de la chute des prix du pétrole à une grave crise économique. Son principal adversaire, Henri Falcon, n'a pas attendu la proclamation des résultats pour dire qu'»il ne reconnaît pas ce processus électoral» tout en appelant à «de nouvelles élections en décembre prochain». 16 millions de Vénézuéliens étaient appelés aux urnes. Depuis des mois, le pays est en outre soumis à un sévère embargo de la part des Etats-Unis ainsi qu'à de virulentes critiques de la part des autres pays d'Amérique latine qui contestent la ligne suivie par le président Maduro, farouchement ancrée dans le sillage du chavisme. Plusieurs forces de l'opposition avaient ainsi appelé au boycott du scrutin, mais en vain. Avec les candidatures de MM Falcon et Bertucci, le gouvernement a fourni la preuve que les élections obéissaient aux exigences démocratiques requises malgré les tentatives de faire accréditer la thèse d'un Maduro «dictateur» parce qu'il ne convient pas aux calculs des multinationales américaines.
C'est ainsi que le président américain Donald Trump a annoncé, avant même le déroulement du scrutin, qu'il ne reconnaîtra pas les résultats, tout comme le Canada, l'Union européenne et des pays d'Amérique latine. Or le peuple vénézuélien s'est prononcé en faveur d'un second mandat pour Nicolas Maduro, malgré une forte abstention de l'ordre de 53,9% due à la crise économique affectant un pays tributaire de la réduction drastique de ses revenus pétroliers et d'un embargo.
Le président russe Vladimir Poutine a été le premier à féliciter Nicolas Maduro. Dans un télégramme, «le président russe a souhaité à Nicolas Maduro une bonne santé et le succès dans la résolution des défis sociaux et économiques auxquels fait face le pays», selon le Kremlin. M. Poutine a également souhaité «la tenue d'un dialogue national dans l'intérêt du peuple vénézuélien dans son ensemble». Le président russe «a indiqué être convaincu que les actions de Nicolas Maduro à la tête de l'Etat seront en mesure de poursuivre le renforcement du partenariat stratégique entre les deux pays».
Pour sa part, le ministère russe des Affaires étrangères a dénoncé ce qu'il considère comme des tentatives d'ingérence des pays occidentaux dans le processus électoral au Venezuela. «Nous constatons malheureusement qu'il y a eu un troisième participant dans ces élections hormis le peuple vénézuélien et les candidats: il s'agit des Etats qui ont ouvertement appelé au boycott du scrutin», a déclaré le responsable pour l'Amérique latine, Alexandre Chtchetinine, cité par l'agence Interfax.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.