Libye: reprise de la production et des exportations de pétrole après des mois de blocage    Impact du Covid-19 : la presse sportive algérienne touchée de plein fouet    Premier League: L'Algérien Mahrez 2e meilleur passeur africain    Covid-19 à Oran : malgré la hausse du nombre des contaminés, les gestes barrières ne sont pas respectés    Algérie/France: des avancées sur les questions mémorielles, en dépit de la persistance des voix des nostalgiques de la colonisation    La Bourse de Tokyo ouvre en baisse, la résurgence du Covid-19 inquiète    Syrie: l'aide transfrontalière de l'ONU suspendue à une décision russe    Covid-19 : Plusieurs mesures pour garder la situation sous contrôle    Des communes de la circonscription administrative de Birtouta interdisent la vente des moutons dans les lieux publics    Sétif : protestation des agents de la direction de réalisation des projets de l'ERGR Aurès pour des salaires impayés    Tebboune reçoit un appel téléphonique de Macron    460 nouveaux cas confirmés et 10 décès en Algérie    Des partis politiques s'indignent des déclarations de Marine Le Pen glorifiant le passé colonial de son pays    Sabri Boukadoum effectue une visite en Italie    Reprise des compétitions: Mellal appelle la FAF à prendre une décision finale    Covid-19: appel à des mesures urgentes pour atténuer l'impact sur l'Afrique    Affaire Tahkout : poursuite au tribunal de Sidi M'hamed des plaidoiries de la défense    APN: Clôture de la session ordinaire 2019-2020    Le ministre des Ressources en eau dévoile la directive du président    9 juillet 1962    Se sauver ou sombrer    Rachad, les harragas et la décennie noire    «La perte du goût et de l'odorat sont deux symptômes du Covid-19»    «La sensibilisation et le confinement ciblé des zones endémiques sont la clé pour contenir le Covid-19»    Faut-il avoir peur de la seconde «ouhda» ?    Chelsea chasse Leicester du podium    Le secteur culturel salue l'aide débloquée pour affronter le coronavirus    Papicha de Mounia Meddour au 9e Festival du cinéma arabe de Séoul    Lancement prochain de la dernière phase de l'aménagement de la Maison de la culture    Pour quelle réorganisation territoriale ?    Relaxe pour trois activistes du hirak à Béjaïa    Cap sur un nouveau plan de relance    En attendant un autre ordre de mission    Colère et consternation    54 infractions à la législation forestière enregistrées    La FAF tranchera le 15 juillet    Cafouillage administratif et réunions sans résultat    15e but pour Benrahma    Risque de famine pour 7 millions de personnes en Afrique de l'Est    Plus de 3 000 réfugiés arrivés en Ouganda en trois jours    Nos prénoms dissimulent tant de guerres et tant de conflits !    "Hourof El Jenna", un spectacle de calligraphie arabe lumineuse    Football Amateur : Attention au chant des sirènes    La méditerranée, une spécificité dans le changement climatique    Les chouhada sont revenus ce vendredi    Appel à commentaires pour l'élaboration d'une feuille de route    Nouveau calendrier pour les pensions de retraite    Le Kremlin promet de riposter aux sanctions britanniques    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Washington met en garde les Américains
EVOQUANT DES ARRESTATIONS «ARBITRAIRES» EN CHINE
Publié dans L'Expression le 05 - 01 - 2019

L'arrestation de Meng Wanzhou a mis en colère Pékin
Ces arrestations sont considérées par de nombreux observateurs comme une mesure de représailles à l'interpellation, au Canada, de la directrice financière du géant chinois des télécoms Huawei, Meng Wanzhou.
Les Etats-Unis ont renouvelé jeudi leur mise en garde aux Américains qui se rendent en Chine en mettant l'accent contre l'application «arbitraire» des lois, dans un contexte tendu par l'arrestation de deux Canadiens. L'avertissement aux voyageurs du département d'Etat américain, mise à jour régulièrement, confirme dans sa version publiée jeudi, comme l'an dernier, que les Américains se rendant en Chine doivent faire preuve d'une «prudence accrue». Elle n'appelle pas à éviter les déplacements. Reprenant globalement ses mises en garde précédentes, la diplomatie américaine insiste sur le risque d'»application arbitraire des lois locales», sur les interdictions de sortie du pays parfois soudaines et sur le harcèlement dont peuvent selon elle être victimes les ressortissants américains d'origine chinoise.
Le nouvel avertissement apporte notamment «des précisions supplémentaires sur le risque d'arrestations arbitraires et d'interdictions de sortie», a dit une porte-parole du département d'Etat. «Dans la plupart des cas, les ressortissants américains ne découvrent l'interdiction de sortie qu'au moment où ils veulent quitter la Chine, et il n'y a pas moyen de savoir combien de temps l'interdiction va durer», prévient la note aux voyageurs. «Des citoyens américains sous interdiction de sortie ont été harcelés et menacés», ajoute-t-elle.
Interrogé à ce sujet lors d'une interview télévisée, le secrétaire d'Etat Mike Pompeo a déclaré que le département d'Etat voulait que les Américains «comprennent le risque mais continuent à aller en Chine lorsque c'est approprié». «Nous voulions leur faire savoir qu'il y a plus de risques provenant de ce que la Chine fait concernant des gens qui vont là-bas et qui ne sont pas autorisés à revenir», a dit M. Pompeo sur la chaîne Fox News. Les autorités chinoises ont arrêté le mois dernier deux Canadiens, un ex-diplomate et un homme d'affaires, accusés officiellement d'activités qui «menacent la sécurité nationale». Ces arrestations sont considérées par de nombreux observateurs comme une mesure de représailles à l'interpellation, au Canada, de la directrice financière du géant chinois des télécoms Huawei, Meng Wanzhou, à la demande de la justice américaine, qui l'accuse d'avoir violé les sanctions de Washington contre l'Iran. La Chine semble avoir voulu riposter l'année dernière aux avertissements adressés par Washington aux touristes américains en formulant elle-même ses propres mises en garde aux citoyens chinois qui veulent se rendre aux Etats-Unis. Pékin a ainsi souligné les risques présentés par les fusillades de masse fréquentes et le coût élevé des soins de santé aux Etats-Unis.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.