Real : Zidane prend les choses en main avec Ramos    Pyongyang répond par une insulte aux critiques de Bolton    Les aliments les plus indiqués pour détoxifier le foie    Sahara Occidental : Pour les Sahraouis, la France a saboté le travail de Köhler    Sport : Des champions internationaux oubliés    11 milliards pour l'aménagement des plages    Béni Amrane : 70 familles sans eau ni électricité    Douadi Boussella. Poète : Une passion dans les veines    Le dossier de 12 hauts responsables transmis par le parquet d'Alger: Ouyahia, Sellal et d'autres ministres devant la Cour suprême    Election présidentielle: Une équation sans inconnues ?    Transition politique: Nabni se penche sur huit expériences démocratiques concluantes    Pluies au Centre et à l'Est: Des inondations et des coupures d'électricité    Alger: Incendie à l'hôpital Nefissa Hamoud    Médéa: Trois morts dans une collision    Le ministre de l'Energie, Mohamed Arkab: «L'Etat ne reviendra pas sur la règle du 51/49»    La pénétrante de Oued Ouchayeh dans un sale état    Jérôme Boateng sur le départ    Lopetegui convoité pour remplacer Sarri?    Le GS Pétroliers passe en finale    Le FFS appelle à un dialogue sans prélable    Faudrait-il un Poutine pour l'Algérie?    L'avion de l'opposant Katumbi attend l'autorisation d'atterrir à Goma    Le chef du Conseil de transition se rend en Egypte    Comme en 1962? Comme en 1992?    Le Thought 4 Food s'invite à Annaba    Saisie de 7,4 tonnes de cannabis au large de l'Algérie    Treize blessés dans la collision de deux bus    Amazon Prime Video, bientôt lancé en France, menace Netflix    Fermé depuis 27 ans, le Mausolée royal de Maurétanie rouvre    Le Hirak sur la planète Mars    Le site Medias DZ a fait un sondage sur les programmes du Ramadhan    Européennes : LREM entre le marteau des gilets jaunes et l'enclume des divisions internes    Journée de l'Afrique: Une Afrique unie, intégrée, en paix et prospère    Tournoi de Sassari : Médaille de bronze pour Fateh Benferdjellah    MC Oran : le président insiste sur son départ, l'ère Hyproc loin de commencer    Japon : Baisse des exportations pour un cinquième mois consécutif    A Oran : Les superficies consacrées aux arbres fruitiers et à la vigne en baisse    Gouvernement : Nouvelles nominations à la tête d'entreprises publiques clés    Situation en Libye : Smail Chergui dénonce une guerre par procuration    L'Algérie s'opposera à la transaction    La feuille de route des Moudjahidine    Le gouvernement annonce le gel des poursuites    Lacunes de sécurité et mauvaise exploitation    Quel Brexit sans Theresa May ?    Programme du Planétarium de Chenoua pour lemois de Ramadhan    La Palme d'or pour le «Parasite» de Bong Joon-ho    Le public algérois renoue avec le fado    Baâziz enflamme le public à Dar Abdeltif    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Grève contre le retour du directeur
OPOW DE BOUIRA
Publié dans L'Expression le 22 - 04 - 2019

Les personnels de l'Office du parc olympique de la wilaya de Bouira ont manifesté hier devant le siège de la wilaya. Les manifestants ont tenu à rencontrer le wali pour lui exprimer leur refus de la décision du nouveau ministre de la Jeunesse et des Sports de réhabiliter le directeur de l'office. Son prédécesseur Mohamed Hattab, rappelons-le, avait relevé le directeur publiquement à l'occasion de sa visite d'inspection et de travail effectuée à Bouira le 4 décembre 2018. Jeudi dernier et à la surprise générale, le directeur a repris le travail sur le poste de directeur de l'Opow. Pour un membre de la délégation qui s'est rendue au siège de la wilaya «cette décision est entachée d'irrégularités. Selon l'ancien ministre, le directeur avait été relevé pour cause de mauvaise gestion. Quel est le critère retenu par le nouveau locataire du ministère pour le réhabiliter sur le même poste?» s'interroge le délégué. L'autre point noir reste le silence de la direction de la jeunesse et des sports qui opte pour un motus total. Précisons que lors de la visite de Hattab, le ministre avait en présence de la presse demandé au DJS de confirmer ou d'infirmer les accusations proférées à l'encontre du directeur par une association sportive domiciliée dans le complexe olympique Rabah-Bitat. Sans aucune hésitation, le DJS avait pris position avec les accusateurs. Hier, les fonctionnaires et ouvriers de l'office étaient déterminés à refuser de travailler avec un directeur qui, à leurs yeux, reste illégitime, surtout que la décision du nouveau ministre ne se réfère à aucun argument légal si ce n'est comme il se dit en coulisse, l'affinité entre deux personnes de la même région. Le président de l'APW de Bouira s'est rendu hier au siège de la direction pour écouter les doléances des manifestants. Il s'est engagé à transmettre les revendications au wali. La décision du nouveau ministre en plus d'être contraire à toute logique d'une administration qui respecte son passif, intervient à un moment où le pays n'a pas besoin de pareille situation qui envenime davantage le climat social dans le travail. «Un responsable de la wilaya aurait même demandé à ceux qui ne veulent pas de ce directeur de démissionner», nous déclarera un manifestant.
Le directeur, de son côté, dit avoir fait valoir ses droits surtout qu'il a affirmé être victime lui-même. Pour rappel, lors du passage de Hattab et le limogeage du directeur de l'Opow tout le monde avait regretté que le ministre n'ait pas pris la même décision envers le directeur de la jeunesse et des sports qui avait une grosse part de responsabilité dans les faits reprochés au responsable de l'Opow.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.