PSG : Pas moins de 300M€ pour laisser partir Neymar ?    Neuf «Tasers» de 15 000 volts saisis    Gaïd Salah met en garde contre ceux brandissant des drapeaux autres que l'emblème national    Les journalistes appellent l'Etat à agir    Confirmer la mutation du football africain    Une bonne gouvernance et l'Etat de droit    L'appel des sept    70% des objectifs atteints    Rachid Taha, cet «ambianceur» et «sapeur» africain    Les habitants en colère    Pionnière dans la formation d'étudiants entrepreneurs    Le procès de Kamel El Boucher reporté pour la seconde fois    88,24% de réussite à Médéa...    Un combiné innovant    La marque qui a révolutionné l'automobile    La Russie victime de cyberattaques américaines "depuis des années"    De la justice d'exception à la justice sans exception !    «Noureddine Bedoui doit démissionner»    Signature d'un contrat de partenariat et de coopération    Une ouverture du capital, mais à quel prix ?    Bouzidi : "Remettre le club en Ligue 1"    Ouverture de Club-des-Pins reportée    ONM : "La solution constitutionnelle a échoué"    L'octroi d'un terrain au groupe médias de Haddad annulé    Economie politique du pillage du foncier agricole    Tout savoir sur les pneumatiques    Mise en service de la station de traitement des eaux du barrage Sarno    Livraison de la première voiture de marque vietnamienne    Retard dans les rappels    Kendji Girac en concert algérois    Elaine Mokhtefi raconte une des périodes fastes de l'Algérie postindépendance    Découverte d'un cimetière datant de l'époque romaine dans la région de Smara    Chikhi Samir représentera Aïn Témouchent    "L'Algérie était la pièce manquante que je voulais restituer"    Es Sénia : Cinq enfants mordus par un chien errant    L'ONU demande l'ouverture d'une enquête indépendante : Al Sissi a-t-il fait tuer le président Morsi ?    Nouvelles d'Oran    Les étudiants réclament un «Etat civil»    Bensalah inaugure la Foire internationale d'Alger    Tlemcen: Détournement de bons d'essence, 14 mandats de dépôt    29 harraga interceptés à Oran et Tipaza    Equipe nationale: Les Verts depuis hier au Caire    USM Alger: Kaïs Yaâkoubi ne viendra pas    Urgence au dialogue consensuel    Selon des experts économiques : La persistance de la crise politique affectera négativement l'économie nationale    Une amitié de voisinage et une coopération régionale    Comité bilatéral stratégique algéro-malien: La contribution de l'Algérie saluée    La justice se penche sur les dossiers du secteur    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Saisie de 7,4 tonnes de cannabis au large de l'Algérie
LA MARINE ET LES DOUANES FRANÇAISES, FONT UNE GROSSE PRISE
Publié dans L'Expression le 27 - 05 - 2019


Une belle prise
«La drogue qui était empaquetée dans quelque 230 colis, représente un montant estimé à 52 millions d'euros à la revente.»
Une opération de saisie de plus de 7 tonnes de résine de cannabis a été effectuée, ce jeudi, au large des côtes algériennes, dans les eaux internationales. Selon, le Parisien: «Celle-ci a eu lieu à une centaine de kilomètres des côtes algériennes. Elle a permis l'arrestation de trois trafiquants qui se trouvaient à bord. Ils ont été conduits, ainsi que la drogue et l'embarcation, à Toulon (Var), où ils ont été remis à la justice samedi. Les trois hommes ont été placés en garde à vue.
La même source indique que «La drogue qui, était empaquetée dans quelque 230 colis, représente un montant estimé à 52 millions d'euros à la revente. Les enquêteurs étaient samedi en train de constituer les scellés sur les colis de drogue. Revenant sur les circonstances de l'arrestation des trafiquants, la même source précise qu'«un avion de surveillance des douanes avait repéré l'embarcation suspecte, une vedette bleu foncé difficilement détectable, qui croisait dans les eaux internationales. Grâce à ses caméras, l'avion a suivi l'embarcation à haute altitude, hors de vue des trafiquants, pour éviter qu'ils ne se sabordent ou qu'ils ne mettent le feu à leur embarcation. Deux patrouilleurs de la Marine nationale et de la Douane se sont rendus sur les lieux, et dans l'après-midi, l'assaut a été donné par une équipe de 12 militaires et huit douaniers à bord de canots pneumatiques rapides». Dans ce sens, le directeur des services de garde-côtes des douanes en Méditerranée, Max Ballarin a indiqué dans une conférence de presse que «Les trafiquants, détenteurs de passeports turcs, ont spontanément reconnu transporter de la drogue dans leur embarcation, semble-t-il un ancien bateau de course. Ils n'étaient pas armés et n'ont pas opposé de résistance.»
Pour plus de détails, les enquêteurs, précisent que «le bateau, avec 14.000 litres de carburants dans les réservoirs, faisait probablement route sur un axe qui va des régions de production, au Maroc, à des zones livrées au chaos en Libye, zones dites de «rebond» et qui permettent ensuite de la réexporter vers l'Europe». Pour le directeur des services de garde-côtes des douanes en Méditerranée, Max Ballarin: «Cette route orientale est plus complexe pour les autorités françaises» qui luttent contre le trafic de stupéfiants, a commenté Max Ballarin. Cette saisie, rare, se distingue de celles faites sur des navires plus petits, des semi-rigides limités à des distances plus courtes, ou des voiliers, dans la mer d'Alboran entre le Maroc et l'Espagne»
Il est à rappeler que selon les chiffres de l`Office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie, plus de 8,5 tonnes de résine de cannabis ont été saisies en Algérie durant le premier trimestre de l'année 2019, impliquant près de 11.529 individus dans des affaires liées à la drogue, en baisse de 14,41%, dont 59 étrangers, selon le même bilan qui fait état de 334 personnes en fuite.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.