Code barres: plus de 400.000 produits sont codifiés en Algérie    L'Algérie rejette les positions considérant les colonies israéliennes comme "ne contrevenant pas au droit international"    L'économie du savoir permet la diversification de la production hors hydrocarbures    Gaïd Salah: le peuple algérien a prouvé qu'il est "un peuple des grands défis"    Chlef: quatre personnes arrêtées et saisie de plus de 53.000 unités de boissons alcoolisées    Belmadi a gagné la bataille tactique et psychologique!    ILS TENTAIENT DE RALLIER DES GROUPES TERRORISTES AU SAHEL : Huit individus arrêtés à Relizane et Ghardaïa    Accidents de la route : 38 morts et 954 blessés en une semaine    COUVERTURE DE LA PRESIDENTIELLE : Les médias tenus de respecter les lois    Eucoco/Sahara occidental: plusieurs ateliers et rencontres au programme de la Conférence    CNAS D'ALGER : Plus de 82 millions de DA d'indemnisations pour les maladies professionnelles    ORAN : Démantèlement de deux réseaux de trafic de cocaïne    Ligue 2: Le programme des rencontres de la 13ème journée    Les Européens divisés sur la réforme de l'élargissement à l'Est    18 200 unités vendues à fin octobre 2019    Octavia 4-G : le modèle qui avance, la gamme qui monte !    Opération ville morte à Tichy    Détends-toi ! Ménage tes nerfs ! Cool !    Début des travaux au stade du 5-Juillet    A la conquête de l'Amérique    Les permanences des candidats en stand-by    Les candidats, cible des étudiants    Le Président prêt à inclure des représentants du mouvement populaire au gouvernement    L'ONU «préoccupée» par les grâces de Trump aux militaires    Les services de la santé rassurent    «2049, l'année du serpent de terre…»    Venise sort la tête de l'eau après des inondations historiques    Schématisme et morale néolibérale    Parution d'"Une paix et amitié perpétuelles", de Tobjorn Odegaard    Les essais nucléaires de Reggane à travers la photo    LFP – Sanctions : Bouchar suspendu un match    JSMB – RCR : Victoire impérative pour les Béjaouis    Annulation des stages à l'étranger : Les universitaires s'indignent    Comité d'Arbitrage de la CAF : Le président dénonce l'ingérence d'Ahmad Ahmad    Infos Campus    Blida: Bengrina s'engage à éradiquer la corruption    Fonds détournés vers l'étranger: «Les autorités ont mis beaucoup de temps à agir»    El Oued: Benflis rejette tout lien avec l'ancien système    Football - Ligue 2: Plusieurs duels intéressants à l'affiche    Grève dans les écoles    Le ministre des Finances estime : "L'importance d'amender la Loi organique relative aux lois de Finances"    4 manifestants condamnés    Ryad Mahrez parmi les 100 joueurs les plus précieux du monde    Volkswagen investit pied au plancher    400 millions de dollars à l'horizon    Journées d'Art Contemporain de Carthage 2019 (JACC) : " Les galeries à l'œuvre "    Cinéma : Les Misérables, un film social coup de poing sur la banlieue    Alger (Fondation Casbah): Recensement de 330 bâtisses menaçant ruine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Retour du géant endormi
SIXIÈME LIGUE DES CHAMPIONS POUR LIVERPOOL
Publié dans L'Expression le 03 - 06 - 2019

Samedi soir, le coup de sifflet final de cette empoignade «so british» a aussi déclenché des scènes de liesse à Madrid où 50.000 supporters de Liverpool avaient fait le déplacement.
Elle était attendue comme une finale explosive, mais au bout du compte, il n'en fut rien: Liverpool décroche la sixième Ligue des champions de son histoire en s'imposant au Wanda Metropolitano face à un pâle Tottenham (2-0). Le coach allemand, Jürgen Kloppn, décroche, par l'occasion, sa première C1 grâce à deux buts de Salah et Origi. C'est, donc, la fête après plusieurs années de disette pour les Reds, qui ont fait parler d'eux notamment après la spectaculaire «remontada» face au Barça en demi-finales (0-3, 4-0). Samedi soir, le coup de sifflet final de cette empoignade «so british» a aussi déclenché des scènes de liesse à Madrid où 50.000 supporters de Liverpool avaient fait le déplacement. C'était si intense, si grand! Après 1 minute 48 secondes, Salah transforme victorieusement un penalty et ouvre la marque, avant que Origi ne scelle le sort de la partie dans les ultimes minutes. Le Pharaon aura été le grand maître de cette soirée, lui qui tirait sa motivation de la déception de Kiev, où il avait dû quitter le stade en larmes après une blessure à l'épaule et une défaite en finale face au Real (1-3). Après 1977, 1978, 1981, 1984 et 2005, les Reds soulèvent pour la 6e fois le trophée aux grandes oreilles. C'est, donc, la fin d'une disette européenne de 14 ans, mais qui ne cache surtout pas le fait que le club n'a pas réussi à remporter le championnat d'Angleterre depuis 1990. Le titre lui est passé sous le nez cette saison pour un petit point d'écart avec Manchester City (98 contre 97). Cette consécration en LDC confirme l'irrésistible ascension de Liverpool depuis le début, en 2015, du mandat de Jürgen Klopp, le charismatique blond aux lunettes translucides. Cette année-là, quelques mois à peine après la fin de sa formidable aventure au Borussia Dortmund, il s'était donné quatre ans pour décrocher un trophée. Et voilà que cette promesse est tenue sur le gong.
Sûr de ses forces, son trident offensif Salah-Firmino-Mané ou ses latéraux Alexander-Arnorld - Robertson, le technicien allemand a compris qu'il n'avait besoin que de quelques ajustements pour définitivement transformer le moribond club anglais en machine à gagner.
Les 62 millions d'euros mis pour recruter le gardien Alisson, en provenance de l'AS Roma sont largement justifiables, tant le portier de la Seleçao s'est montré déterminant pour solidifier son équipe.
«La saison se termine ce (samedi) soir, mais en juillet tout le monde repart de zéro. Nous voulons tous les trophées, nous avons un bel effectif pour cela et j'espère que nous pourrons à nouveau rivaliser avec Manchester City», a prévenu Virgil van Dijk, homme du match et métronome l'arrière garde des Reds.
En face, Tottenham, le moins nanti et le moins dépensier des grands clubs anglais, était trop malchanceux, trop inexpérimenté, a promis de revenir plus fort pour gagner. L'entraîneur argentin Mauricio Pochettino avait bien préparé son affaire, il avait patiemment mûri toutes ses décisions, pesé chaque mot de sa causerie... mais en vain. Rien ne fut pour lui et le premier sacre de l'histoire de son club dans cette compétition est reporté à une date ultérieure. Le Spurs se remettront-ils de ce crève-coeur? Oui, si l'on en croit leurs discours résolument optimistes. D'ailleurs, l'exemple de Liverpool est encourageant, puisqu'il soulève le titre une année après l'avoir perdu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.