«L'ANP œuvre sans relâche à la sécurisation des frontières»    Les députés valorisent l'engagement du Gouvernement de présenter la Déclaration de politique générale    Foot/ CHAN 2022: Algérie-Libye en ouverture le 13 janvier au stade de Baraki    Coronavirus: 3 nouveaux cas et aucun décès ces dernières 24h en Algérie    ONPO: 335 agences de tourisme autorisées à organiser la omra de l'année 1444 de l'hégire    La conjoncture difficile n'a pas eu raison de la détermination de l'Etat à préserver son caractère social    Escalade sioniste en Palestine: le silence de la communauté internationale déploré    «Toutes les conditions sont réunies pour son succès»    Ghardaïa: Deux morts et 17 blessés dans un accident de la route près de Mansoura    L'Algérie avance sur la voie de la véritable pratique démocratique    Benabderrahmane :«Près de 4 milliards USD à fin août 2022»    Ministère de l'Industrie: institution d'un comité de pilotage stratégique des filières textiles et cuir    Man City : Le taux de réussite délirant de Haaland    Real : Ancelotti n'accuse pas Benzema    Man City - Guardiola : "Certains joueurs n'étaient pas bons"    Benabderrahmane entame son grand oral    Elections communales partielles à Bejaia: la gestion participative domine la campagne    Ligue 1: l'ESS et le CSC se neutralisent, la JSK signe sa première victoire    Branchements illicites, manipulations frauduleuses sur les compteurs d'électricité: 1.814 cas de fraude et 436 dossiers devant la justice depuis janvier    Tiaret: L'appel des travailleurs de l'ONDECC    Commerce avec l'Algérie: L'Espagne a perdu plus de 230 millions d'euros en 2 mois    Entre contrebande et mauvaises habitudes: De nouveau, la pénurie d'huile de table    La pomme de terre victime de la pluie    Front social: La CSA veut être associée au dossier de revalorisation des salaires    L'invitation des artistes étrangers pour des spectacles fixée par décret    De l'engeance des «pourboireux»    Benabderrahmane au charbon    Anouar Malek arrêté en Turquie    En un combat douteux    Poutine promet la victoire en Ukraine    Verdict le 5 octobre    Un week-end pour la propreté    60 milliards de DA réalisés en 2022    «Le don des reins est en déclin permanent»    Tirage clément pour l'Algérie    Nne E.N. New-look?    Les effets d'une profonde prise de conscience    «Les archives ne sont pas la propriété de la France»    Hamza Bounoua commissaire pour la session 2024    L'Armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Le mouvement de la "Tunisie en avant" exprime son soutien au droit du peuple sahraoui à l'indépendance    Naissance de l'Association algérienne de l'anglais pour la science et la technologie    "Saint Augustin, un symbole de l'attachement à la patrie, à la paix et au dialogue"    Grazie Meloni !    Trabendisme mental !    Une sérieuse alerte    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    Sommet arabe d'Alger: Le compte à rebours a commencé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'imposant complexe en chiffres
Publié dans L'Expression le 22 - 08 - 2020

La réalisation de Djamaâ El-Djazaïr (la Grande mosquée d'Alger), dont la conception a été confiée aux Allemands et la construction aux Chinois, aura durée près de 8 ans. Les travaux ont été entamés en 2012. Ils ont accusé un retard considérable, puisque cet édifice devait être livré en 2015. C'est l'entreprise publique chinoise Chine State Construction Engineering Corporation (Cscec) qui a été chargée de sa réalisation. Achevée récemment, la mosquée est qualifiée, par certains observateurs, de véritable gouffre financier. Le montant de sa construction est passé du simple au triple. Au total, le coût de la réalisation de cet immense édifice en acier et en béton est estimé à trois milliards d'euros, soit trois fois son coût initial. Elle est financée par l'Etat, pour un budget initial de 1 milliard d'euros, l'équivalent de
1,5 milliard de dollars. Cependant, fin 2016, son coût hors budget décoration avait déjà dépassé les deux milliards d'euros. Outre son aspect budgétivore, Djamaâ El-Djazair est critiqué pour le fait qu'il soit implanté sur un site réputé être le siège d'une activité sismique à cause de failles actives.
Côté architectural, la mosquée, qualifiée de chef-d'oeuvre, est conçue par le groupement allemand qui est constitué de deux bureaux d'études nommés KSP Jürgen Engel Architekten (de) 6 et Krebs und Kiefer7. Le bureau d'études français Socotec11 s'est joint, en 2016, au projet de cette mosquée pour assurer le suivi de sa réalisation, depuis février 2016. Erigée sur la berge orientale de l'oued El Harrach et non loin de la rive de la baie d'Alger, elle est la 3e plus grande mosquée au monde, derrière celles du Masjid al-Haram à La Mecque et du Masjid al-Nabawi Ech-Charif à Médine. Elle est dotée d'une salle de prière d'une superficie de 20000 m2, pouvant accueillir 120000 fidèles. La nef centrale de cette salle est entourée de colonnades, à l'Est se trouve le mihrab, réalisé en marbre blanc, la salle est surmontée d'une coupole d'un diamètre de 50 mètres, culminant à une hauteur de 70 mètres. Le minaret est le plus haut du monde, 265 mètres, avec une plateforme d'observation au sommet pour que les visiteurs profitent de la vue panoramique sur la baie d'Alger.
Il comporte 43 étages desservis par des ascenseurs panoramiques permettant d'observer la baie d'Alger et ses environs. En plus de la salle de prière de 20000 m2, les salles d'ablution de
4200 m2, du minaret, elle comprend une coupole. Réalisée en Chine, cette coupole, d'un diamètre de 50 mètres, culmine à une hauteur de 70 mètres en couronnant la salle de prière.
Elle est équipée d'un paratonnerre de 6,5 mètres, orné de trois boules et d'un gigantesque croissant de lune, le tout entièrement recouvert de feuilles d'or. La mosquée abrite une grande école coranique de 300 places, d'un centre culturel de 1500 places, d'une superficie de l'ordre de 8000 m2, d'une bibliothèque de 2000 places....
Dans le domaine culturel et artistique, la Grande mosquée d'Alger est renforcée par une médiathèque, une vidéothèque, une filmothèque, deux amphithéâtres, un amphithéâtre de 500 places avec salle de projection, une salle de travail d'une capacité d'accueil de 30 à 50 personnes, des espaces de projection, des ateliers d'art et un pôle informatique. Djamaâ El Djazaïr abrite aussi une immense esplanade, des jardins de détente, des espaces verts. Cet édifice qui est de forme carrée, évoque le type de mosquée à colonnades qui s'ouvrent vers le haut. Il comprend plusieurs bâtiments indépendants, disposés sur un terrain d'environ 20 hectares à Mohammadia, à l'est de la capitale.
La mosquée est dotée également d'une salle de conférences, d'un musée d'art et d'histoire islamiques, d'un centre de recherches sur l'histoire de l'Algérie, de locaux commerciaux, d'un restaurant, de bibliothèques et d'un parking de 6000 places. Par ailleurs, l'Agence nationale de réalisation et de gestion de Djamaâ El Djazaïr (Anargema), créée par le décret en 2005 est le maître d'ouvrage de cette mosquée.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.