Coupe de la Ligue : le MC Oran bat le CABB Arréridj et passe en huitièmes de finale    Tottenham : Mourinho se moque de ce que peut raconter Pogba    "Retrouve-moi au mont Waq Waq", ou l'épopée fantastique d'une femme éprise de liberté    LA POUSSIÈRE SOUS LE TAPIS    Droit de grève et service public    113ème vendredi de manifestations: La mobilisation ne faiblit pas    De la circonscription administrative, en particulier, à l'administration territoriale, en général, ou l'urgence d'une doctrine d'emploi (Suite et fin)    Groupe Est: Le trio de tête en déplacement    FAF - Elu président à la majorité: Les chantiers de Charaf-Eddine Amara    Ligue 2 - Groupe Ouest: Sérieux tests pour l'ASMO et le CRT    Retard dans le versement des salaires: Grève et protestation des enseignants    Aïn Defla: Carambolage entre 34 véhicules, huit blessés    Sidi Bel Abbès: Des jeunes manifestent contre le confinement    Algérie Poste: Les grévistes menacés de licenciement    Manifs et manips    Tebboune appelle à choisir «en toute liberté»    Le Hirak perd son inspiration    Garder son numéro en changeant d'opérateur    Le gouvernement desserre l'étau    Place au carré se dessine    Brèves Omnisports    Lancement des essais du système d'éclairage    L'entente cordiale    Une situation explosive au Sahel    Elle s'appele Elizabeth Moore Aubin    Takeda met à l'honneur «Home Infusion»    Les étudiants affichent leur mécontentement    Impressionnant bilan du MDN    Au moins huit morts dans une fusillade à Indianapolis    Le processus électoral est inéluctable    Quand la jeunesse répond présent    Initiation des enfants aux arts    Des films algériens en compétition    Khenchela: décès du moudjahid Mohamed Tahar Bouchareb    [Vidéo]Grandiose manifestation malgré le jeûne et la pluie    Des pluies orageuses sur le Centre et l'Est du pays jusqu'à samedi    L'UNESCO adopte une nouvelle résolution sur les mesures sionistes à El Qods    Sétif: accélérer la cadence des travaux d'aménagement externes du pôle urbain de Tinar    Le CN prend part au lancement de la stratégie régionale de l'OIM pour la région MENA (2020-2024)    L'armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces de l'armée marocaine    La ligue arabe avertit contre les plans coloniaux qui menacent la Mosquée d'Al-Aqsa    Le musée national des Beaux-arts célèbre le mois du patrimoine    L'AARC s'investit dans l'initiation des enfants aux arts    Huit blessés dans un accident sur l'autoroute est-ouest    Pour que la date du 20 avril 1980 ne soit plus exploitée    Le gouvernement français «regrette»...    Coup dur pour le processus de paix d'Alger    Ahmed Rachedi nommé conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bétonnage tous azimuts des terres agricoles
Annaba
Publié dans L'Expression le 03 - 03 - 2021


Réputées pour leur fertilité, les terres agricoles dans la wilaya d'Annaba, ne semblent pas être protégées par les autorités locales. Et pourtant, les multiples atteintes au foncier agricole ne sont un secret pour personne, puisque visibles à l'oeil nu. Tel le cas des terres agricoles situées à la droite de la Route nationale reliant El Bouni à Sidi Amar. Une grande superficie de ces terres à vocation agricole fait l'objet d'un bétonnage, avec la construction d'un projet, qui, jusqu'à la mise sous presse, n'a pas encore été identifié. Pis encore, au moment de la rédaction, une bonne moitié de cette terre agricole a été clôturée de briques, sous le bruit assourdissant des bétonnières. À voir l'allure des travaux accélérés, il s'agirait semble-t-il, d'un projet d'investissement. Sans trop se demander sur la nature de la construction, ce qui est intrigant est le fait que celle-ci a été implantée en plein coeur d'une terre agricole. Qu'elle relève du domaine public de l'Etat ou privé, il s'agit néanmoins de terres agricoles par excellence nécessitant une protection, à l'effet de préserver le patrimoine foncier de l'agriculture. Dans une tentative de toucher un quelconque propriétaire pour avoir des informations sur ce dépassement, que l'on suppose puni par la loi, on a fait face à un black-out absolu. Au-delà, nous avons essayé de joindre les administrations et les institutions concernées par la protection du foncier agricole, pour plus de détails sur la position de celui en question face à cette situation, malheureusement, tout le monde, était absent «pour tout le monde». Aussi, notre indiscrétion a été récompensée par des informations sur la vente de cette assiette foncière agricole. «Elle aurait été achetée par une personne qui nous filtre-t-on «compterait implanter un projet d'investissement.» C'est dire que ce cas de figure n'est pas isolé, puisque les atteintes aux terres agricoles sont légion dans la wilaya d'Annaba où les constructions sans autorisations, l'accaparement de terres agricoles sans autorisation et leur détournement de leur vocation agricole, sont le résultat de l'indifférence et le laxisme démesuré de qui de droit. Il faut dire qu'outre les cessions au profit les services de l'Etat pour les besoins de la promotion immobilière et de la construction d'infrastructures socio-économiques et culturelles, ce sont quelques millions de dinars qui sont derrière cette mutation profonde du paysage agricole à Annaba, où la prolifération du béton obéit à une loi autre que celle de la République. Car, il est important de souligner que Annaba est, à elle seule, un état où les lois de la République sont royalement ignorées, pour ne pas dire bafouées.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.