L'enjeu des locales et la survie des partis    Fraude électorale: la justice frappe fort    Une ambition en sursis    La connexion électrique    Les mesures phares mises en exergue    Les ressources humaines en point de mire    Les élections en ligne de mire    Chanegriha à Moscou    Les négociations prennent fin sans parvenir à un accord    La belle leçon d'italien du professeur Mancini    Brèves    Fin de saison pour Frioui?    L'auteur condamné à 3 ans de prison ferme    5 Tentatives de suicide en deux jours    Un téléphérique, dites-vous!    «Ne souillez pas nos symboles!»    «Urban Jungle» expo à l'USBA    «Les planches me manquent!»    34 ans de négociations et toujours pas d'accords !    Qu'en est-il pour les visas ?    366 nouveaux cas et 10 décès    4 ans de prison ferme contre Kamel Chikhi    Qui succédera à Chenine ?    Lavagne met en garde ses joueurs    Suppression officielle début juillet    Le ministère des Moudjahidine rejette toute tentative d'atteinte aux symboles nationaux    Le secteur réfléchit à la relance du projet du film sur l'Emir Abdelkader    Baccalauréat: les candidats mitigés sur l'épreuve de mathématiques    Suspension des programmes de la chaîne "El Hayat TV" pour une semaine à partir de mercredi    Le Président Tebboune félicite Guterres pour sa réélection à la tête de l'ONU    Mali: L'application de l'accord de paix est "poussive", regrette le CMA    À quoi joue Haftar ?    Les Béjaouis décrochent !    L'ESS ne fait pas de cadeau !    4 personnes carbonisées suite à un accident    Les mesures de confinement reconduites dans 14 wilaya    Le Soudan qualifié    Pétrole algérien, les barils de la peur, lecture prospectiviste de l'ouvrage du Dr M. S. Beghoul    Les acteurs politiques en attente des tractations    Relance cherche finances    Actuculte    L'enseignement à distance en débat    APLS: Poursuite des attaques contre les positions des forces d'occupation marocaines    Ligue des champions : Option pour Al Ahly et Kaiser Chiefs    Carnet de voyages - Lettre des états-Unis d'Amérique : Le putschisme carnavalesque    Nettoyer le pays de qui et de quoi ?!    Tiaret: Hommage au producteur radiophonique Hadjarab    Liste des 851 produits    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Charfi évoque le vote électronique
Elections législatives
Publié dans L'Expression le 27 - 03 - 2021

Forte d'une expérience et une crédibilité incontestable, en matière de gestion et d'organisation des élections, l'Anie confirme son engrangement à réussir les prochaines élections législatives en introduisant tous les moyens susceptibles de renforcer la transparence de ce rendez vous électoral. À cet effet, la maîtrise des nouvelles technologies, en vue d'en faire un outil contre la fraude devient incontournable, dans la mesure où il permettrait une meilleure traçabilité et une visibilité indispensable pour le bon déroulement de l'opération de vote. Dans ce sens, le président de l'Anie, Mohamed Charfi n'a pas manqué, ce jeudi, lors de l'installation de la commission indépendante de contrôle des financements des comptes de la campagne électorale, de mettre en avant les effets hautement positifs, du recours à l'inscription en ligne sur les listes électorales, précisant que «le recours au vote électronique à l'avenir n'est pas exclu.
L'Anie a des moyens humains exceptionnels maîtrisant les nouvelles technologiques à même de le concrétiser. Les premières données montrent que les citoyens se sont inscrits en ligne, lors de la dernière révision exceptionnelle des listes électorales en prévision des élections législatives de juin prochain, ce qui dénote une maîtrise des nouvelles technologies».
Par ailleurs, Charfi est revenu sur le déroulement de l'opération de révision des listes électorales, indiquant que «le bilan de la révision exceptionnelle des listes électorales pour les législatives du 12 juin sera annoncé, officiellement, samedi prochain. Nous avons enregistré un retrait de 2 500 formulaires de candidatures par des partis politiques et des candidats indépendants, ce qui présage, d'une compétition électorale qualitative.
La loi organique portant régime électoral fixe le dernier délai de l'opération à 50 jours avant le scrutin, il a exclu toute prorogation du délai».
Des chiffres qui reflètent d'ores et déjà, une adhésion grandissante de la part des acteurs politiques, pour le processus électoral, et leur volonté à redonner à la scène politique un nouveau souffle et une nouvelle dynamique, loin des anciennes pratiques et de l'ordre établi par les anciens ténors du Parlement. Il s'agit aux yeux des observateurs, d'une redistribution des cartes, qui vise à conférer à tous les participants les mêmes chances, et les mêmes moyens de campagne. Seule alternative pour marquer le début d'une nouvelle ère, où la course électorale sera marquée par l'égalité, l'efficience et l'éradication de l'argent sale, et du clientélisme qui a marqué les rendez-vous électoraux durant les dernières décennies. Dans cet ordre d'idées, le président du Sénat a mis en avant l'importance de ces nouvelles dispositions constitutionnelles, soulignant qu'«il s'agissait d'un nouvel acquis qui renforcera la démarche visant à assurer la régularité et la crédibilité de l'opération électorale». Une condition hautement importante, du fait qu'elle représente le point de rupture avec les anciennes pratiques, et ouvre la champ politique aux nouvelles formations, aux jeunes et à la société civile. Dans ce sens, l'installation de la commission indépendante de contrôle des financements des comptes de la campagne électorale, jouera, en plus de son rôle de contrôle des origines de l'argent, le rôle de régulateur du mouvement financier lors de cette opération, et instaurera un climat de confiance et de transparence, indispensable pour l'électeur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.