Sahara occidental: des organisations internationales condamnent la campagne répressive marocaines    Les forces d'occupation marocaines répriment violemment des militantes sahraouies    Coronavirus : 207 nouveaux cas, 146 guérisons et 5 décès    Paiement électronique: le nombre des TPE a évolué de 30% au 1er trimestre 2021    Jouets contrefaits: nécessité de la mise en place d'"un laboratoire de contrôle"    Aïd El-Fitr : 13ème édition de l'opération "un jouet, un enfant, un sourire" récolte des cadeaux    Traidia et Boukhelala parmi les jurys du Festival international du cinéma de La Haye    Finances: nécessité d'accélérer la cadence de numérisation du secteur    Djerad félicite la Oumma Islamique à l'occasion de l'Aid El Fitr    Le Président Tebboune félicite l'ANP, les corps sécuritaire et médical à l'occasion de la fête de l'Aid El Fitr    Man City : Guardiola aurait pris une décision pour Mahrez et Gundogan    Montpellier : Delort buteur face au PSG (Vidéo)    Montpellier : Delort envoie une pique à Mbappé et au PSG    Le Premier ministre accomplit la prière d`Aïd El-Fitr à la Grande mosquée d`Alger    Armée sahraouie : de nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain    Proche-Orient : La résistance palestinienne frappe Tel Aviv    Législatives: Charfi rencontre les représentants des listes indépendantes    NON AU SIMULACRE ELECTORAL DU 12 JUIN PROCHAIN !    ElQods vaincra !    Coronavirus : 199 nouveaux cas, 154 guérisons et 7 décès    Foot/ Ligue des champions : le CRB et le MCA pour prendre option à domicile    Le ministère du Commerce part en guerre contre la spéculation et le monopole    Khawa-khawa, benti-oulidi !    Eulmi et Tahkout définitivement condamnés    Maturité et montée en gamme    La couronne    Un Aïd sans restrictions    Abdelhamid Dbeibah sous pression    Création de l'orchestre philarmonique Bouna    En quoi l'ennemi n'est absolument pas commun !    Dépréciation du dinar et poussées inflationnistes    Voiture électrique, un "levier du chômage" ?    La lutte se poursuivra jusqu'à l'indépendance    Les fellahs victimes de dégâts des dernières crues seront indemnisés    Les syndicats exigent des mesures urgentes    Vers l'ouverture d'un laboratoire pour détecter les nouvelles souches    Rebiaï suspendu quatre matches    La désignation de Houasnia fait polémique    "Qu'on m'explique ce que sont les réserves sécuritaires privatives"    Des enfants trisomiques stars de la sitcom "Omar séchoir"    Aux frontières du monde réel et du virtuel    Pour transférer leurs dossiers vers le Social: Les désistements des souscripteurs AADL après le 1er décembre 2020, refusés    Des enseignants universitaires véreux    Réactions mitigées des partis politiques    Le Cnese en phase de propositions    Au royaume de l'horlogerie    Du rap pour exister!    Des cours de danses traditionnelles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Quand Goudjil séparait le bon grain de l'ivraie
Relations Algéro-Francaises
Publié dans L'Expression le 15 - 04 - 2021


Le ton est désormais à l'apaisement. À Alger comme à Paris des initiatives diplomatiques se sont multipliées pour extraire et dégager cette relation d'une ambiance houleuse qui l'a caractérisée depuis le faux bond de Jean Castex. Ces appels coïncident avec la présentation, il y a deux jours, des lettres de créance l'ambassadeur d'Algérie à Paris Mohamed-Antar Daoud au président de la République française, Emmanuel Macron. Au cours de cette cérémonie, le président Macron n'a pas manqué d'exprimer toute sa satisfaction quant à la qualité des relations entre les deux pays, ainsi que les perspectives favorables pour leur développement dans tous les domaines. De son côté, l'ambassadeur d'Algérie, Mohamed-Antar Daoud a formulé sa volonté d'oeuvrer pour hisser les rapports entre les deux pays au niveau qu'ils méritent. Il a souligné sa détermination à travailler sans relâche pour réaliser cet objectif. Une cérémonie amicale et chaleureuse qui traduit la profondeur des relations entre les deux pays conjuguée à la volonté des deux présidents, Abdelmdjid Tebboune et Emmanuel Macron, décidés à ouvrir une nouvelle page d'une histoire réellement apaisée. Avec un pareil viatique, le couac du 11 avril dernier n'est en réalité qu'une simple péripétie qui ne va pas affecter les relations algéro-françaises. Et ce ne sont pas certains commentaires mal à propos, comme cette déclaration clivente du ministre du Travail El Hachemi Djaâboub, qui vont brouiller des relations au beau fixe. Djaâboub est un ministre d'obédience islamique, dont l'idéologie est réfractaire à tout ce qui est occidental. En qualifiant la France «d'ennemi éternel et traditionnel» de l'Algérie au cours d'une séance de questions orales au Sénat le 8 avril dernier, il n'exprimait ni la position officielle de l'Algérie ni celle du Sénat. Cette institution est incarnée par un président, Salah Goudjil. Révolutionnaire de la première heure, un des lieutenants de Mustapha Benboulaïd, un des six chefs historiques, le président du Sénat a bien cerné la problématique des relations algéro- françaises dans la revue El Djeich. Dans un entretien exclusif paru en mars dernier, dans le numéro 692, de cette même revue, Salah Goudjil a admirablement séparé le bon grain de l'ivraie quand il fait la différence entre l'ordre colonial et le peuple français. «L'Histoire retiendra que la colonisation en Algérie a été la plus violente et la plus barbare que l'humanité a connue», a affirmé Goudjil ajoutant à ce propos que «tout comme elle a libéré l'Algérie, notre Révolution libératrice a également libéré le peuple français». Par cette réponse, le deuxième homme de l'etat n'a pas mélangé entre le pouvoir colonial et le peuple français. La différence est de taille et le propos prend toute son épaisseur quand il sort de la bouche d'un vieux révolutionnaire compagnon de Benboulaïd.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.