Chute de pluies : Plusieurs routes bloquées    Bab El Oued et la Casbah : Les articles scolaires inondent les marchés    La Fédération des consommateurs tire la sonnette d'alarme    Un steward d'Air Algérie arrêté à Paris    Wagner brouille les cartes au Mali    L'opposition crie à la fraude    Le Chabab retrouve l'ASEC Mimosa au prochain tour    Niger-Algérie décalé au 12 octobre    Pochettino : "C'est ma décision..."    Des opposants à Baâdji convoqués par la police    En quête d'une stratégie industrielle    Le casse-tête de la surcharge scolaire    La rentrée scolaire s'annonce perturbée à Boumerdès    L'Algérie attend toujours le retour de Baba Merzoug    "L'école algérienne est tournée vers le passé"    L'ambitieux programme de Sonatrach    Annulation des pénalités de retard au profit de milliers d'employeurs    Iarichène trace sa feuille de route    Confiance renouvelée au coach Zaoui    Des partis dénoncent des conditions «surréalistes»    Le FFS appelle à renforcer les prérogatives des élus locaux    50 ans après, un volcan entre en éruption    Le système de santé «risque de s'effondrer», avertit l'OMS    L'enquête étendue à 30 wilayas touchées, 71 suspects arrêtés    Tentative d'émigration clandestine avortée à Oulhaça    Hausse de nouveaux projets d'investissement malgré la pandémie de Covid-19    L'ultime étape, le Sénat    La Semaine de l'Indonésie 2021 s'est ouverte à Alger    Paris-Berlin Appel à candidature    Une indispensable catharsis    CS Constantine: Des objectifs revus à la hausse    Coopérative «El Mouloud» Canastel: Découverte d'un corps sans vie    Justice: Le procès de l'ancienne ministre Houda Feraoun reporté    Les dessous de la corbeille    La saga islamiste tire à sa fin    Chanegriha loue la cohésion    La grande inconnue    El Watan au coeur d'une polémique    Le ministre exige la réduction des délais    Jeunesse, tourisme et télécommunications au menu    Deux militaires morts dans la collision de deux hélicoptères    Les premiers effets de l'instabilité apparaissent    Aït Djoudi revient à de meilleurs sentiments    Lamamra sur son terrain à New York    L'ombre du maréchal Haftar    Cycle de films espagnols    Le second appel de l'institut Français    «Le Cri» de Samir Toumi traduit en italien    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La diaspora au rendez-vous
Solidarité Covid-19
Publié dans L'Expression le 05 - 08 - 2021


Solidarité sans frontières! La troisième vague de la Covid-19 a provoqué un «tsunami» de solidarité en Algérie, mais aussi à l'étranger. La diaspora algérienne n'a pas hésité un instant pour tendre la main à ses frères du «bled». Dès les premiers signes de la dégradation de la situation sanitaire, les appels à l'aide internationale ont fusé de partout. À l'image de celui du collectif Algerian Médical Network (AMN) avec les associations ECAF et Ashifa. Ils ont réussi en une dizaine de jours à récolter près de 650000 euros pour l'achat de matériel d'oxygénothérapie et de concentrateurs d'oxygène. 192000 personnes ont contribué avec des dons d'argent. Ce n'est, toutefois, que la face visible de l'iceberg. Puisque des centaines d'autres actions du genre sont en train d'être menées pour apporter de l'oxygène à un pays au bord de l'asphyxie. À titre d'exemple, un bienfaiteur installé en France a envoyé au courant de la semaine un lot important de concentrateurs d'oxygène et d'équipements de protection dans cette guerre contre ce virus invisible. L'ambassadeur d'Algérie en France, Mohamed Antar Daoud s'est déplacé lors de la mise en cargo de ces dons afin de s'enquérir du bon déroulement de l'opération, mais surtout pour remercier cet Algérien établi à l'étranger pour ce geste des plus nobles. D'autres personnes sont en train d'envoyer, chacun selon ses moyens, ces machines ô combien salvatrices pour la vie de millions de citoyens. Pendant que d'autres prêtent main forte en aidant leurs concitoyens à les commander à partir de l'étranger. À cela, il faut ajouter le personnel médical qui a décidé de rentrer au pays pour prêter main forte aux confrères dans cette terrible guerre. 150 praticiens de la santé sont attendus, samedi prochain. Il s'agit d'une centaine de médecins et d'infirmiers établis en France, mais aussi en Belgique et en Suisse et dans d'autres pays à travers le monde. Ils ont répondu à l'appel de l'association amitié populaire franco-algérienne (Aapfa). Ce renfort humain va être accompagné d'ailes médicales. Ce qui permettra à nos «soldats blancs» de souffler, tout en apportant une note d'espoir à nos milliers de malades. La solidarité dans toute sa splendeur...

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.