Le Président Tebboune regagne Alger après une visite de travail en Egypte    Visite du Président Tebboune en Egypte : activer les mécanismes de concertation et de coordination    Faki: "l'UA et ses partenaires se mobiliseront pour soutenir le Mali" dans sa transition    Les concessionnaires s'impatientent, ils font appel à Tebboune    L'Algérie condamne    Real : Une date pour le retour de Benzema    Annulation des procédures de suspension et de retrait à compter du 1er février    «Le variant Omicron représente 60 % des contaminations»    JSK-Royal Léopards d'Eswatini décalé à jeudi    La CAF sanctionne la FAF d'une amende de 5 000 dollars    Les pharmacies d'officine désormais ouvertes jusqu'à minuit    CAN: Mahrez répond aux critiques après l'élimination de l'Algérie    Un jeune de 24 ans succombe au monoxyde de carbone    L'Algérie participe avec plus de 600 ouvrages    L'Algérie envoie une deuxième cargaison d'aides humanitaires au Mali    Ligue 1 : Le live des matches de la 15e journée    Une députée britannique affirme avoir été évincée du gouvernement car musulmane    Ce n'était pas mission impossible pour les Aigles de Carthage    Des chutes de neige sur les reliefs de l'Ouest à partir de demain mercredi    Le Brent à plus de 87 dollars    Les notaires en colère    Le sélectionneur se plaint des conditions d'hébergement    Bruits de bottes aux portes de Kiev    Les horaires de distribution réaménagés    Plus de 60 000 m2 pour abriter la première mini-zone d'activités    Vers le dénouement !    Sellal écope de 5 ans de prison ferme et Metidji de 8 ans    Plusieurs arrêtés de fermeture signés par le wali de Jijel    Le gouvernement admet la gravité de la situation    Danger sur les non-vaccinés    La police recrute dans les nouvelles wilayas    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain    Un homme apparemment déséquilibré fait 3 blessés dans un tram à Tunis    Victoire de l'ASMO devant le MC Saïda    Un malheureux «chibani» à la croisée des chemins    Numérisation de 40 œuvres    Quarante millions d'entraîneurs pour aider Belmadi    Le président Tebboune quitte Alger à destination de l'Egypte    L'enjeu céréalier    Eloge de l'amitié    «Les Algériens découvrent leur Sahara»    Comment avoir les ripoux?    Les Emirats interceptent deux nouveaux missiles houthis    Des juges qui ont le vertige...    TAM renoue avec le tourisme    «Fouroulou était chacun de nous»    Ce patrimoine qu'on nous envie    Tebboune entame aujourd'hui une visite de travail et de fraternité en égypte    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le cadeau empoisonné des nouveaux élus
Précarité et négligence dans les communes d'Annaba
Publié dans L'Expression le 05 - 12 - 2021

Les 12 communes que compte la wilaya d'Annaba, n'ont rien à envier les unes aux autres. L'état général du développement, à tous les niveaux est catastrophique, pour ne pas dire chaotique.
Objet d'un dysfonctionnement de plusieurs décennies, les 12 circonscriptions territoriales de la wilaya d'Annaba sont caractérisées par une gestion antérieure boiteuse. Bien que les pouvoirs locaux actuels tentent de réduire le déficit du développement, l'incompétence, l'indifférence et le laxisme des anciens occupants des municipalités de la wilaya, ont affaibli quelque peu cette volonté de fer. Toutefois, aujourd'hui et selon les pronostics, la donne semble avoir changé.
Le temps de la médiocrité est, a priori banni, avec l'arrivée d'un nouveau parterre d'élus. Ces derniers semblent déterminés à relever le défi et à redonner à la «commune», comme promis, lors de leurs campagne électorale «le statut qu'elle mérite».
De belles promesses faites au sein du massacre en amont et en aval dans l'ensemble des communes, auxquelles s'ajoute le constat déplorable dans les zones d'ombre. Il est à noter que ce tableau dressé sur la situation des communes de la wilaya d'Annaba, n'est pas le résultat d'un manque financier, mais plutôt du défaut de la conscience responsable de ceux qui ont été placés aux commandes de ces institutions locales, pour gérer leurs intérêts et de ceux qui leur ont ouvert la voie.
La nouvelle vague d'élus saura-t-elle restaurer l'espoir brisé et réhabiliter la confiance citoyenne meurtrie? Réponse dans les jours à venir. La gestion des affaires publiques est loin d'être une sinécure. La première séance publique des nouveaux conseils municipaux va devoir colmater les brèches du malaise citoyen. Entre l'acte et la parole. Il y a loin de la coupe aux lèvres.
Les nouveaux élus ne doivent pas sous-estimer les enjeux de la gouvernance d'une APC. Animés de bonne volonté, les nouveaux élus aux commandes des APC ont du pain sur la planche. Leur début de mandat sera chargé, du fait que le passif de leur héritage est aussi lourd que flou. Situation que semblent sous-estimer certains nouveaux locataires des APC à Annaba, qui se disent prêts à relever le défi. Mais sauront-ils assumer l'échec? Car, comme dit le vieil adage: «Méfie-toi de l'eau qui dort.»


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.